Sélection de la langue

Recherche

Forum de la peste porcine africaine : Notre agenda à venir

Le Forum de la PPA s'est tenu à Ottawa du 30 avril au 1er mai 2019. L'objectif du Forum de la PPA était de faire progresser la coopération régionale dans la prévention et l'atténuation de l'impact de la PPA dans les Amériques.

Les discussions ont permis aux participants de mieux comprendre les questions importantes, permettant aux décideurs de concentrer leur attention sur les collaborations régionales afin de renforcer les efforts visant à prévenir et à réagir à une flambée de la PPA dans les Amériques.

2019-2020

2 mai 2019

Réunion du conseil exécutive de la commission régional de l'OIE pour les Amériques

24 mai 2019

Rencontre CVOs du G7

26 à 31 mai 2019

87ème Session générale de l'OIE

Août 2019

Réunion du Comité nord-américain de santé animal

Messages clés

  1. Dans les Amériques, les pays sont actuellement exempts de la peste porcine africaine (PPA); nous avons une occasion d'agir de manière décisive et coordonnée.
  2. Nous devons tirer parti de la gouvernance et des partenariats existants pour faire avancer les travaux sur la PPA à tous les niveaux, national, régional et mondial.
  3. Les activités humains sont à l'origine de la propagation de cette maladie, par conséquent, une mobilisation et une sensibilisation accrue de tous les intervenants sont nécessaires. Cela comprend des approches adaptées aux groupes difficiles à atteindre tels que les petits producteurs, les propriétaires d'animaux de compagnie et les chasseurs.
  4. L'épidémiologie de cette maladie est complexe et unique : le virus est capable de survivre dans les produits de porc et dans l'environnement. Cela exige des approches rigoureuses en matière de sécurité frontalière, de biosécurité et de décontamination environnementale.
  5. Une mise en oeuvre cohérente et complète des mesures de biosécurité est nécessaire tout au long de la chaîne de production, qu'il s'agisse des fournisseurs d'aliments du bétail et d'autres fournisseurs de services, des producteurs, des transporteurs, des équarrisseurs et des transformateurs.
  6. Une meilleure compréhension des populations de porcs sauvages dans chaque pays et dans l'ensemble de la région des Amériques est nécessaire pour caractériser leur rôle épidémiologique dans le risque de maladie et établir des stratégies efficaces de contrôle des populations et de lutte contre la maladie.
  7. Le zonage et la compartimentation sont des outils clés pour réduire au minimum les perturbations du commerce et leur mise en oeuvre s'appuie sur un partenariat solide entre l'industrie et les services vétérinaires, idéalement convenu en temps de paix.
  8. Le véritable facteur qui changerait la donne en matière de lutte et d'éradication serait un vaccin. Des partenariats sont nécessaires pour soutenir la recherche visant à mettre au point un vaccin efficace et sûr contre la PPA.
  9. Les éléments d'intervention qui sont la destruction, l'élimination et la décontamination doivent faire d'objet d'une attention particulière dans le cadre de la planification de la préparation.
  10. Des messages cohérents, coordonnés (prédéterminés dans la mesure du possible) provenant de sources fiables sont essentiels pendant un épisode de maladie.

Les prochaines étapes et la route à venir

Les pays devraient élaborer un plan d'action national pour la prévention et le contrôle de la PPA, qui tient compte de leur secteur porcin et des voies d'exposition aux risques.

Dans le cadre du Comité du GF-TADs pour les Amériques, constituer un groupe permanent d'experts sur la PPA pour les Amériques afin de resserrer la coopération entre les pays en vue d'aborder la préparation et l'intervention en cas de maladie de manière collaborative et harmonisée à travers les Amériques. Le groupe multidisciplinaire requiert des compétences dans les domaines suivants :

Promouvoir un partenariat régional pour partager les documents de référence et les services de laboratoires, transférer la capacité diagnostique afin de faciliter la détection précoce de la PPA dans les Amériques et faire progresser la mise au point de nouveaux diagnostics rapides, y compris les essais sur le terrain.

Mener des exercices sous-régionaux pour mettre à l'essai les plans de préparation à la PPA des pays et partager les leçons apprises à travers la région.

Demander à l'OIE d'élaborer des orientations précises sur la mise en oeuvre du zonage et de la compartimentation en cas de PPA et sur la façon d'adapter ces mesures aux différents systèmes de production.

Appuyer et contribuer financièrement à la Global ASF Research Alliance afin de continuer à coordonner les efforts de recherche internationaux pour combler les lacunes, en particulier pour la mise au point d'un vaccin contre la PPA.

Liens connexes

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :