Sélection de la langue

Recherche

Dernières informations de l'ACIA destinées aux consommateurs sur l'alimentation et la santé animale – COVID 19

Dernière mise à jour : 2020-03-29, 10:30 (HAE)

En raison de la nature évolutive d'une pandémie, les informations contenues dans cette page seront régulièrement mises à jour.

Sur cette page

Salubrité des aliments et COVID-19

La salubrité des aliments et l'approvisionnement alimentaire du Canada

L'ACIA a des mesures solides en place pour assurer la sécurité de l'approvisionnement alimentaire du Canada. Il n'existe actuellement aucune preuve suggérant que les aliments sont une source ou une voie probable de transmission de la COVID-19.

L'ACIA recommande à tous les Canadiens de continuer à maintenir de bonnes pratiques d'hygiène durant le traitement et la préparation d'aliments, notamment en lavant leurs mains, en assurant la bonne cuisson de la viande et en évitant la contamination croisée possible entre les aliments qui sont cuits et ceux qui ne le sont pas.

Il n'y a aucun risque connu d'introduction de coronavirus au Canada sur des colis ou des paquets provenant de régions touchées. Le risque de propagation des produits expédiés sur une période de plusieurs jours ou semaines à température ambiante est très faible.

L'ACIA continue de surveiller la situation actuelle de près en collaboration avec nos partenaires fédéraux, provinciaux, territoriaux et internationaux. Si l'ACIA apprend l'existence d'un risque possible de salubrité des aliments, des mesures adéquates seront prises pour protéger l'approvisionnement alimentaire du Canada.

Plus d'informations sur les mesures prises par le gouvernement du Canada pour maintenir un approvisionnement alimentaire sûr et stable

Transmission de la COVID-19 par les aliments

Les scientifiques et les autorités en matière de salubrité des aliments partout dans le monde surveillent de près la propagation de la COVID-19. Il n'existe actuellement aucune preuve suggérant que l'alimentation est une source ou une voie probable de transmission du virus.

L'Organisation mondiale de la Santé (OMS) a émis des recommandations préventives, notamment la nécessité de continuer à maintenir de bonnes pratiques d'hygiène durant le traitement et la préparation d'aliments, notamment en lavant leurs mains, en assurant la bonne cuisson de la viande et en évitant la contamination croisée possible entre les aliments qui sont cuits et ceux qui ne le sont pas. Vous trouverez de plus amples renseignements sur le site Web de l'OMS.

Mesures prises par le gouvernement du Canada pour éviter toute pénurie d'aliments

Il n'y a actuellement aucune pénurie alimentaire au Canada. Il n'y a eu aucune perturbation des activités de production, d'importation et d'exportation des aliments.

L'ACIA continuera de fournir les services critiques qui servent à préserver l'intégrité du système canadien de salubrité des aliments tout en préservant sa base de ressources animales et végétales. L'ACIA s'engage à maintenir des services d'inspection critiques et continue de peaufiner ses plans opérationnels et de mettre en place des mesures d'atténuation pour répondre à l'absentéisme possible relatif aux inspecteurs.

Le gouvernement du Canada collabore avec l'industrie et ses partenaires fédéraux, provinciaux et territoriaux afin de surveiller étroitement la chaîne d'approvisionnement alimentaire en vue de déceler toute pénurie potentielle et de formuler conjointement les interventions nécessaires.

Services offerts par l'ACIA en cas de réduction du personnel d'inspection en raison de COVID-19

L'ACIA comprend les préoccupations de l'industrie et des consommateurs en ce qui a trait à la COVID-19 et son incidence sans précédent à l'échelle mondiale sur les entreprises, les économies et la population. L'ACIA continuera d'offrir ses services critiques visant à préserver l'intégrité du système de salubrité des aliments du Canada tout en protégeant les animaux et les ressources végétales du Canada.

Transition des bureaux de l'ACIA vers des services sur rendez-vous seulement

Salubrité des aliments dans les usines de traitement des aliments au cas où un inspecteur de l'ACIA ou un vétérinaire contractait la COVID-19

L'ACIA ne prévoit aucun rappel ou retrait de produits alimentaires du marché en raison d'une contamination par la COVID-19. En ce moment, aucun cas n'a été rapporté associant les aliments ou l 'emballage des aliments à la transmission de la COVID-19.

L'ACIA s'engage à protéger la santé et la sécurité de ses employés tout en maintenant des services d'inspection critiques. L'ACIA continuera de fournir les services critiques qui servent à préserver l'intégrité du système canadien de salubrité des aliments tout en préservant sa base de ressources animales et végétales.

Santé animale et la COVID-19

Origine du virus de la COVID-19

La source exacte de ce virus est actuellement inconnue. Cependant, les experts pensent qu'il provient de chauves-souris et peut avoir traversé une source animale intermédiaire (actuellement inconnue) en Chine avant d'être transmis aux humains. Depuis lors, le virus s'est adapté aux humains et peut se propager efficacement d'une personne à l'autre.

Plus de renseignements sur la prévention et les risques de la COD-19.

Obtenez tous les faits sur COVID-19.

Transmission de la COVID-19 par le bétail et les animaux de compagnie

Bien que les données soient encore limitées, l'ACIA n'est pas au courant des rapports dans le monde entier d'un animal tombé malade après exposition à un cas humain, malgré la grande éclosion chez les humains. À ce jour, aucun bétail n'a été infecté ou n'est devenu malade par le virus de la COVID-19.

Il y a encore de nombreux inconnus et les scientifiques essaient de comprendre si et comment il affecte les animaux. Il y a eu des rapports de deux chiens à Hong Kong avec des résultats positifs pour le matériel viral de la COVID-19 suivant une exposition à un cas humain. Les deux chiens n'ont montré aucun signe d'être malade, et selon l'Organisation mondiale de la santé animale (OIE), il n'y a aucune preuve que les animaux de compagnie jouent un rôle dans la transmission de la maladie aux humains.

Transmission d'animal à humain de la COVID-19

La propagation actuelle de la COVID-19 est le résultat de la transmission entre humains. Selon l'OIE, il n'y a aucune preuve que les animaux de compagnie jouent un rôle dans la transmission de la maladie aux humains. Les scientifiques tentent toujours de comprendre si et comment elle affecte les animaux. C'est un domaine qui continue d'être étudié.

Mesures de précaution autour des animaux

Par mesure de précaution, nous recommandons que les personnes présentant des symptômes de COVID-19 ou celles qui s'auto-isolent en raison d'un contact avec un cas de COVID-19, suivent des recommandations similaires concernant les animaux, comme ils le feraient autour d'autres personnes dans ces circonstances :

Les animaux de compagnie contribuent à notre bonheur et à notre bien-être, surtout en période de stress. Si vous vous sentez bien (pas de symptômes de COVID-19) et n'êtes pas en auto-isolation en raison de la COVID-19, le fait de faire des promenades avec votre chien et/ou de passer d'autres temps avec votre animal de compagnie peut contribuer à garder à la fois vous et votre animal de compagnie en bonne santé.

Mesure de précaution pour les éleveurs de bétail

Les éleveurs de bétail devraient suivre les mesures normales de biosécurité comme toujours, en particulier s'ils présentent des symptômes de COVID-19 ou s'ils s'auto-isolent en raison d'un contact avec un cas de COVID-19. En plus d'éviter tout contact avec des animaux, cela comprend l'exclusion des visiteurs ou des travailleurs qui :

Pour de plus amples renseignements sur la prévention des maladies à la ferme, les producteurs sont encouragés à consulter :

Ces mesures sont recommandées à titre de précautions et sont des pratiques de base pour prévenir la transmission des maladies entre les humains et les animaux. Si vous avez des préoccupations, demandez conseil à votre vétérinaire ou à un professionnel de la santé publique qui peut vous aider à répondre à vos questions.

Maladie des animaux de compagnie à la suite d'une exposition à la COVID-19

À l'heure actuelle, il n'y a aucune preuve que les animaux de compagnie ou d'autres animaux peuvent tomber malades après avoir été exposés au virus, de sorte que leur maladie n'est probablement pas liée. Si votre animal développe une maladie respiratoire, parlez à votre vétérinaire d'autres agents pathogènes respiratoires plus courants et d'autres affections qui pourraient être la cause de leur maladie. Si vous avez l'impression que votre animal a besoin de soins vétérinaires, appelez votre vétérinaire plutôt que d'aller à la clinique. Cela aidera votre vétérinaire à évaluer la situation et à déterminer si votre animal doit être vu. Leur maladie est très probablement sans rapport et des mesures, y compris l'abandon de votre animal, ne seraient pas nécessaires.

Tests pour la COVID-19 chez les animaux

Il n'est pas recommandé de tester les animaux pour la COVID-19, car le virus est principalement transmis de personne à personne et non par contact avec les animaux. Si votre animal développe une maladie respiratoire, parlez à votre vétérinaire d'autres agents pathogènes respiratoires plus courants et d'autres affections qui pourraient être la cause de leur maladie.

Vaccin contre le virus de la COVID-19 pour les animaux

À l'heure actuelle, il n'existe aucun vaccin commercial homologué contre le virus de la COVID-19 disponible au Canada pour les animaux. Rien n'indique que la vaccination des animaux avec des vaccins disponibles sur le marché pour d'autres coronavirus assurera une protection croisée contre le virus de la COVID-19.

Animaux récemment importés des zones touchées

Tous les animaux qui entrent au Canada doivent satisfaire aux exigences d'importation établies par l'ACIA. À l'heure actuelle, aucune exigence particulière liée à l'éclosion de la COVID-19 n'est en vigueur au Canada par rapport à l'importation d'animaux. Cependant, jusqu'à ce que nous en sachions davantage, les importateurs, les organismes de sauvetage et les familles adoptives devraient reporter autant que possible l'importation d'animaux.

Signaler un problème ou une erreur sur cette page
Veuillez sélectionner toutes les cases qui s'appliquent :

Merci de votre aide!

Vous ne recevrez pas de réponse. Pour toute question, contactez-nous.

Date de modification :