Sélection de la langue

Recherche

De petites entreprises prêtes à prendre des risques pour aider l'ACIA

Avril 2019

Qu'en retirerez-vous? Solutions innovatrices

L'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA) demande aux petites entreprises de lui venir en aide pour résoudre des défis auxquels elle fait face dans ses activités quotidiennes, ce qui profitera tant au secteur des petites entreprises du Canada qu'à l'Agence.

En effet, par l'entremise du programme Solutions innovatrices Canada (SIC), l'Agence peut mettre à profit des recherches, technologies, produits et services à la fine pointe proposés par de petites entreprises canadiennes pour résoudre des défis de taille auxquels elle fait face tout en aidant les entreprises.

Comment les petites entreprises peuvent-elles participer?

L'ACIA participe à ce programme qui vise à stimuler la croissance des petites entreprises tout en permettant aux ministères et organismes fédéraux, comme l'ACIA, de combler leurs besoins en matière de recherche et développement.

Il s'agit d'un nouveau programme, dirigé par Innovation, Sciences et Développement économique Canada (ISDE), doté de plus de 100 millions de dollars, qui a pour vocation de concourir à l'expansion et à la croissance des innovateurs et des entrepreneurs canadiens en amenant le gouvernement fédéral à agir comme leur premier client. L'ACIA, ainsi que 19 autres ministères et organismes fédéraux participants, a mis de côté une enveloppe budgétaire pour appuyer la création de solutions novatrices par de petites entreprises canadiennes.

Le 6 décembre 2018, l'ACIA a affiché trois défis en ligne et encouragé les petites entreprises canadiennes à proposer des solutions. L'ACIA a reçu 10 propositions d'idées, de produits et de services innovateurs de la part de petites entreprises.

Des défis que nous voulons surmonter

À la suite d'un appel de propositions à l'échelle de l'Agence, des employés de partout à l'ACIA ont proposé des défis, soit 30 propositions au total. Les trois défis retenus portent tous sur la détection : deux sur la détection de phytoravageurs et un sur la détection de biotoxines marines dans les mollusques et crustacés.

Carolyn Bateman, directrice du Laboratoire de l'ACIA à Burnaby, a proposé le défi concernant la détection de biotoxines marines au nom du groupe de travail sur le Programme canadien de contrôle de la salubrité des mollusques. Le défi consiste à mettre au point un appareil efficace et convivial que l'industrie et les intervenants pourront utiliser pour détecter la présence de biotoxines marines.

« Si une entreprise pouvait mettre au point une solution permettant de surveiller la présence de biotoxines sans que des analyses doivent être réalisées par des personnes hautement qualifiées à l'aide d'un équipement coûteux, les répercussions positives sur la salubrité et la sécurité alimentaires, surtout dans les collectivités éloignées, seraient énormes »,

précise Mme Bateman.

Lorsqu'on l'interroge au sujet de l'importance du programme SIC, elle répond qu'il s'agit d'une occasion unique pour l'Agence de collaborer directement avec une entreprise.

« Ça nous donne l'occasion de dire aux intervenants que nous avons besoin d'un tel produit, et que nous les aiderons à le mettre au point afin qu'il réponde à nos besoins, mais aussi aux besoins d'autres intervenants sur le marché. C'est une occasion qui ne se présente pas tous les jours »,

ajoute Mme Bateman.

Voici plus d'information sur les trois défis affichés par l'ACIA : Appareils de détection des biotoxines marines chez les mollusques, Appareil novateur pour la surveillance des phytoravageurs et Attractifs novateurs pour les insectes xylophages. Vous pouvez aussi jeter un coup d'œil à tous les défis proposés par des employés du gouvernement du Canada de différents ministères.

Innovation et l'ACIA

L'ACIA sait qu'il est important de s'adapter aux défis et d'y trouver des solutions afin d'améliorer encore davantage son efficacité et sa capacité d'intervention. L'objectif du programme SIC concorde avec la volonté de l'Agence de promouvoir une culture qui encourage la collaboration, la participation, la transparence et le renforcement des liens, comme le décrit le cadre de l'Agence Répondre aux besoins d'aujourd'hui, bâtir pour l'avenir.

« Grâce au programme SIC, l'Agence peut analyser d'un autre angle les besoins, les lacunes et les possibilités dans une optique d'amélioration continue afin que nous puissions réaliser notre mandat et offrir de précieux services aux Canadiens »,

affirme France Pégeot, première vice-présidente de l'ACIA et championne du programme SIC.

Pour en savoir plus

Foire aux questions : Solutions Innovatrices Canada

Plus de C360

  • Voulez-vous plus d'histoires comme celle-ci? Explorez ce que Chroniques 360 a à vous offrir de plus.
  • Désirez-vous présenter un compte rendu sur l'une de nos histoires? Communiquez avec les relations avec les médias de l'ACIA pour obtenir une entrevue avec l'un de nos experts.
  • Vous avez une idée d'une histoire ou une rétroaction à partager? Communiquez avec nous!
  • Ne manquez jamais une histoire. Inscrivez-vous aux Chroniques 360 dès aujourd'hui.
Date de modification :