Procédure du système qualité 142.1 : Programme d'inspection des cultures de semences généalogiques - Annexes
Annexe VII: Procédure pour l'échantillonnage de plants aux fins d'analyses de laboratoire et investigations

Cette page fait partie du répertoire des documents d'orientation (RDO).

Vous cherchez des documents connexes?
Recherche de documents connexes dans le répertoire des documents d'orientation.

Lorsqu'il compte, décrit et note la présence de plants douteux trouvés durant l'inspection, l'inspecteur peut juger nécessaire de faire examiner les spécimens par l'Unité de science de semences, Laboratoire des plantes - Ottawa (Fallowfield). L'examen de laboratoire confirme si les plants douteux sont des variants ou des hors-types.

Pour les besoins d'analyse, l'inspecteur doit prélever des plants entiers. A défaut de pouvoir prélever des plants entiers, les échantillons de céréales doivent comprendre les épis ou les panicules, la tige, et le noeud supérieur de chaque spécimen de plant douteux. Lorsque les plants sont récoltés et emballés, la prudence est de mise afin de minimiser les dommages causés aux plants. Afin de garder l'intégreté de l'échantillon, chaque type de plant douteux doit être emballagé séparément d'échantillon des plants normals. Chaque emballage doit être etiquetté précisement.

Les plants de soja ou de haricots doivent être emballés individuellement dans un sac en papier ou en plastique (si les plants sont suffisamment secs).

Dans le cas du maïs, l'inspecteur peut prélever un épi principal du plant déviant.

L'inspecteur peut demander l'examen de tous les types de plants douteux s'il l'estime nécessaire. Il doit alors soumettre chaque type séparément.

L'inspecteur doit prélever 5 ou 6 plants douteux de chaque type et 5 ou 6 plants qui ne s'écartent pas des caractères normaux de la variété inspectée (plants non-douteux). Ces deux échantillons doivent être emballés séparément et convenablement étiquetés. L'échantillon contenant les plants non-douteux doit porter les lettre NB (normal bulk).

L'inspecteur doit joindre à sa demande le formulaire dûment rempli du SIESAL et une photocopie du rapport d'inspection, lequel présente une brève description des plants douteux.; Le code utilisé sur le rapport SIESAL doit être IDS. S'assurer que le nom d'inspecteur est lisible afin d'aider l'unité de vérification des cultures pour l'acheminement des résultats. De plus, l'inspecteur doit mentionner sur son rapport d'inspection qu'un échantillon a été acheminé à l'Unit' de science de semences.

L'inspecteur doit envoyer les échantillons, par la poste ou par service de messagerie, à l'Unité de science de semences, Laboratoire des plantes -Ottawa (Fallowfield), 3851 Ch. Fallowfield, immeuble numéro 210, Ottawa, Ontario, K2H 8P9.

Pour les échantillons de variétés non enregistrées au Canada, il faut inclure une copie de la description de la variété avec l'échantillon.

Mentionner le numéro du télécopieur ou l'adresse courriel de la personne à qui les résultats d'analyse devront être envoyés.

Note : Si certains hors-types peuvent être confirmés par leurs caractéristiques morphologiques, d'autres nécessitent des examens détaillés de plus longue durée. Des copies des rapports d'analyse sont envoyées à l'ACPS, à la Section des semences et au Spécialiste du réseau du centre opérationnel (Semences). Les inspecteurs occasionnels ne peuvent recevoir de commentaires sur les échantillons qu'ils ont recueillis due au temps exigé pour l'analyse.

Date de modification :