PI-009 : Inspection des tubercules de pommes de terre de semence
Annexe 8 : Tubercules difformes ou endommagés

Cette page fait partie du répertoire des documents d'orientation (RDO).

Vous cherchez des documents connexes?
Recherche de documents connexes dans le répertoire des documents d'orientation.

8a : Difformités

Difformités

Les tubercules peuvent présenter diverses difformités. Les pommes de terre peuvent avoir été exposées à des intempéries, ou peuvent présenter des défauts physiologiques, résultant en des excroissances (36), être pointues (37), être recourbées (38), être de formes multiples (39) ou être en forme d'haltère (40). En général, les facteurs environnementaux les plus souvent responsables de ces difformités sont la répartition inégale de l'eau et des éléments nutritifs dans le sol. Les crevasses de croissance (41, 42) sur le tubercule peuvent être causées par un développement très rapide de la pomme de terre, notamment à la suite d'une période pluvieuse succédant à une sécheresse prolongée. Le plus souvent, les crevasses de croissance apparaissent sur la couronne et se prolongent longitudinalement. Leurs dimensions peuvent varier, mais, habituellement, les crevasses se cicatrisent sans que la pourriture n'y pénètre. Les dommages causés par les herbicides (43, 44) peuvent donner lieu à des tubercules difformes, selon le stade de développement des plantes au moment de leur exposition. Les résidus d'herbicides peuvent demeurer dans le sol, ou dériver de champs adjacents.

Comptabilisation :

Les tubercules doivent être comptabilisés comme difformes si leur forme s'écarte de façon appréciable de celle d'un tubercule typique de la variété en question. Les crevasses de croissance sont comptabilisées lorsqu'elles affectent la couronne du tubercule (elles doivent toucher les yeux et ne pas être superficielles) ou qu'elles dépassent les 2/3 de la longueur du tubercule.

36 | Tubercule présentant des excroissances
Photo 36 - Tubercule présentant des excroissances. Description ci-dessous.
Description du 36

Cette image présente une pomme de terre difforme qui comporte une pelure jaune avec un centre de forme sphérique. Des petites bosses à l'apparence de boutons poussent en saillie du centre. Il y a six protubérances visibles sur la pomme de terre.

37 | Tubercule pointu
Photo 37 - Tubercule pointu. Description ci-dessous.
Description du 37

Cette image présente une pomme de terre difforme. Sur cette image, le côté droit de la pomme de terre se présente comme une large partie ronde qui se transforme en courbe et dont l'extrémité pointe vers le côté gauche.

38 | Tubercule recourbé
Photo 38 - Tubercule recourbé. Description ci-dessous.
Description du 38

Cette image présente une pomme de terre difforme qui comporte une pelure rousselée brun foncé avec un pli sur la face inférieure qui fait courber vers le bas ses deux extrémités.

39 | Tubercule présentant des formes multiples
Photo 39 - Tubercule présentant des formes multiples. Description ci-dessous.
Description du 39

Cette image présente des pommes de terre difformes. L'image démontre trois pommes de terre dont la pelure est d'un jaune crémeux. Chaque pomme de terre a deux lobes reliés ensemble à la verticale, leur conférant ainsi l'apparence de poumons. Des plis se sont formés entre les deux bosses.

40 | Tubercule en forme d'haltère.
Photo 40 - Tubercule en forme d'haltère. Description ci-dessous.
Description du 40

Cette image présente des pommes de terre difformes. Cette image démontre deux pommes de terre avec une pelure jaune pâle. Leur forme est celle d'un haltère avec de larges extrémités et un milieu plus mince.

41 | Tubercule présentant des crevasses de croissance
Photo 41 - Tubercule présentant des crevasses de croissance. Description ci-dessous.
Description du 41

Cette image présente une pomme de terre difforme. Cette pomme de terre a une pelure brun pâle et comporte une très large crevasse de croissance sur son côté gauche visible qui pénètre jusqu'à environ la moitié de la pomme de terre. Un côté penche vers l'arrière et l'autre vers l'avant.

42 | Tubercule présentant des crevasses de croissance
Photo 42 - Tubercule présentant des crevasses de croissance. Description ci-dessous.
Description du 42

Cette image présente une pomme de terre difforme avec une pelure rouge qui pénètre jusqu'à un tiers de sa profondeur. Il y a une crevasse de croissance qui s'étend jusqu'au centre de la pomme de terre et dont l'intérieur est brun orangé.

43 | Tubercules endommagé par un herbicide
Photo 43 - Tubercules endommagé par un herbicide. Description ci-dessous.
Description du photo 43

Cette image présente quatre pommes de terre difformes avec une pelure rouge. Les dommages dus à l'herbicide ont causé l'élongation de chacun des tubercules, dont quelques-uns comportent des plis qui les font pousser de façon tordue.

44 | Tubercule endommagé par un herbicide
Photo 44 - Tubercule endommagé par un herbicide. Description ci-dessous.
Description du 44

Cette image présente une pomme de terre qui a subi une malformation. Cette pomme de terre est d'un brun orangé et démontre des dommages dus à l'herbicide qui ont causé plusieurs crevasses de croissance, ce qui lui confère un aspect oblong court fragmenté.

8b : Dommages dus aux insectes

Dommages dus aux insectes :

Certains des insectes les plus courants qui peuvent se nourrir des tubercules ou leur causer des dommages comptabilisables sont indiqués ci-dessous.

Les larves des vers fil-de-fer (45, 46, 47), Agriotes obscurus, A. lineatus et A. sputator ont des cycles biologiques qui se chevauchent, les tubercules peuvent être endommagés à n'importe quel stade de leur développement. Les premiers dommages surviennent lorsque les tubercules sont petits. Au fur et à mesure que les pommes de terre parviennent à maturité, l'action des larves provoque la formation de cavités profondes en forme d'entonnoirs. Les blessures survenant à mi-saison donnent lieu à la formation de cavités de 6 à 12 mm de profondeur et de 1,5 à 3 mm de diamètre, parfois recouvertes d'un tissu de cicatrisation à couleur altérée. Les blessures tardives prennent la forme de trous arrondis, bien découpés, à peu près dépourvus de tissu de cicatrisation.

Les altises, Epitrix tuberis, peuvent causer des blessures superficielles ou des blessures internes, ou les deux. Les blessures superficielles consistent en éruptions rugueuses ressemblant à des pustules, ou en des tracés sinueux et rugueux d'environ 3 mm de largeur et de longueur variable. Les blessures internes consistent en des lésions brunes, étroites, isolées ou groupées, ou en tunnels d'alimentation s'enfonçant de 5 à 20 mm dans le tubercule. Des crevasses se produisent au point de rencontre de ces tunnels.

Les dommages attribuables aux vers blancs (48, 49) sont causés par les larves de hanneton (Polyphylla spp.). Plus les dommages occasionnés par l'alimentation de ces ravageurs surviennent tôt durant le développement du tubercule, plus la surface atteinte est grande. Les blessures consistent en des cavités d'alimentation pouvant mesurer de 5 à 20 mm et plus de diamètre. Ces cavités de forme irrégulière sont habituellement plus larges que profondes et sont caractérisées par des arêtes intérieures rugueuses. La moitié ou plus du tubercule peut parfois être ainsi consommée.

Les dommages dus aux insectes sont comptabilisés à l'égard de la tolérance applicable aux tubercules difformes et endommagés si les dommages causés par soit :

  1. l'alimentation des insectes dépassent une superficie globale supérieure à 10 % de la surface des tubercules, ou
  2. si les dommages atteignent au moins deux des yeux du tubercule.

La présence d'insectes vivants et de dommages visibles causés par leur alimentation doit être notée dans la section du rapport d'inspection réservée aux commentaires.

45, 46 | Dommages tardifs causés par le ver fil-de-fer : tunnels atteignant 3 cm
Photo 45, 46 - Dommages tardifs causés par le ver fil-de-fer : tunnels atteignant 3 centimètres. Description ci-dessous.
Description du 45 et du 46

Photo 45 : Cette image présente une pomme de terre ayant subi des dommages causés par des insectes. La pomme de terre a une pelure brune et jaune pâle et comporte plusieurs trous et taches brun foncé qui occupent 20 % de la surface visible. Les trous ont été causés par des larves de taupins de fin de saison. Les cavités dans les trous peuvent mesurer jusqu'à trois centimètres de profondeur.

Photo 46 : Cette image présente une pomme de terre ayant subi des dommages causés par des insectes. On peut voir le gros plan d'une pomme de terre qui démontre des trous causés par des larves de taupin de fin de saison. Sur cette image, la pomme de terre a une texture rugueuse et cinq trous sont montrés. Chaque trou a une forme irrégulière avec une bordure et un intérieur brun pâle.

47 | Dommages internes causés des larves du par le ver fil-de-fer
Photo 47 - Dommages internes causés des larves du par le ver fil-de-fer. Description ci-dessous.
Description du 47

Cette image présente deux pommes de terre ayant subi des dommages causés par des insectes. Les deux pommes de terre ont une pelure brun pâle; celle située à gauche est quelque peu plus grosse que celle située à droite. Sur cette image, on a pelé 75 % de la pelure de la surface visible de la pomme de terre située à gauche, exposant ainsi des taches brun foncé qui démontrent des dommages internes causés par les larves de taupins. On a pelé 50 % de la pelure de la surface visible de la pomme de terre du côté droit, qui démontre également des taches en dessous qui ont été formées à la suite de dommages internes causés par des larves de taupins.

48 | Dommages causés par le ver blanc
Photo 48 - Dommages causés par le ver blanc. Description ci-dessous.
Description du 48

Cette image présente une pomme de terre ayant subi des dommages causés par des insectes. Cette pomme de terre a une pelure brun pâle et un trou de la grandeur d'une pièce de cinq cents sur son côté visible formé à la suite de dommages causés par le ver blanc. L'intérieur du trou est brun orangé.

49 | Importants dommages causés par hanneton commun
Photo 49 - Importants dommages causés par hanneton commun. Description ci-dessous.
Description du 49

Cette image présente sept pommes de terre ayant subi des dommages causés par des insectes. Sur l'image, chaque pomme de terre a une pelure brun/jaune pâle et un trou dans le centre de son côté visible. Chacune des pommes de terre a un trou visible de forme irrégulière avec un intérieur brun foncé ou orange et un extérieur brun foncé ou violet en raison d'une meurtrissure.

8c : Dommages mécaniques et physiologiquese

Dommages mécaniques :

50 | Les coupures dues à l'arracheuse sont des blessures mécaniques; les coupures peuvent être profondes et s'étendre sur une bonne longueur ou largeur du tubercule, exposant ainsi passablement de chair.

50 | Les coupures dues à l'arracheuse
Photo 50 - Les coupures dues à l'arracheuse. Description ci-dessous.
Desciption du 50

Cette image présente une pomme de terre ayant subi des dommages mécaniques. On y voit une pomme de terre de couleur crème avec quelques taches brunes, ce qui démontre un exemple de coupures occasionnées par l'enfouisseur. Le dessus de la pomme de terre comporte une partie qui se dégage du reste comme si elle avait été perforée. Elle est d'un brun foncé et gris avec une surface rugueuse. La parcelle occupe 5 % de la surface visible sur le dessus de la pomme de terre.

51 |Le terme meurtrissures sert à décrire des blessures récentes causées aux pommes de terre par des manipulations trop brusques. Ces blessures sont caractérisées par des ruptures de la peau des tubercules variant de légères à sévères qui occasionnent presque toujours des dommages aux tissus sous-jacents. Les perforations, éraflures ou ruptures peuvent prendre des formes multiples. Dans certains lots, les meurtrissures sont presque imperceptibles, mais sont suivies d'une pourriture importante.

51 | Meurtrissures caractérisées par une rupture de la peau
Photo 51 - Meurtrissures caractérisées par une rupture de la peau. Description ci-dessous.
Desciption du 51

Cette image présente une pomme de terre ayant subi des dommages mécaniques et physiologiques; cette pomme de terre est spécialement un exemple de dommage mécanique. Elle a une pelure brun pâle et jaune avec quelques petites taches brunes, ce qui démontre un exemple de meurtrissure fragmentée – il y a plusieurs fentes présentes sur le dessus de la partie visible de la pomme de terre qui irradient de la meurtrissure.

Les dommages mécaniques sont comptabilisés par rapport à la tolérance applicable aux tubercules difformes ou endommagés quand :

  • les blessures ne sont pas bien cicatrisées et qu'elles touchent plus de 10 % de la surface du tubercule; ou
  • les dommages touchent au moins deux yeux du tubercule

Dommages physiologiques :

52 | Les fendillements peuvent se produire au moment de la récolte ou du conditionnement, ou après le conditionnement si les emballages sont trop remplis ou sont manipulés brusquement.  Ils se présentent sous forme de fentes fraîches longitudinales qu'on doit comptabiliser lorsqu'elles nuisent sensiblement ou sévèrement au pouvoir germinatif de la pomme de terre.

Les fendillements sont comptabilisés par rapport à la tolérance applicable aux tubercules difformes ou endommagés quand :

  • ils excèdent plus de 10 % de la surface du tubercule; ou
  • les fendillements superficiels touchent au moins deux yeux du tubercule
52 | Les fendillements
Photo 52 - Les fendillements. Description ci-dessous.
Desciption du 52

Cette image présente une pomme de terre ayant subi des dommages physiologiques. Sur cette image, la pomme de terre a une pelure jaune pâle avec une longue ligne courbée qui la traverse. La ligne est une fissure aérée; elle est très mince, son intérieur est orange et elle s'étend sur les trois quarts de longueur de la pomme de terre.

53 | L'insolation survient lorsque les tubercules sont exposés au soleil durant la saison de croissance. Sous l'action de la chlorophylle, la peau des tubercules devient aussi verte que les parties aériennes du plant. Généralement, la couronne du tubercule est atteinte, et le défaut peut n'affecter qu'une partie du tubercule. La chair peut devenir d'une couleur jaune ou crème. L'insolation est causée par l'exposition aux rayons solaires, ce qui la distingue du verdissement qui est causé par l'exposition à la lumière artificielle en entrepôt.

On comptabilise l'insolation par rapport à la tolérance applicable aux tubercules difformes ou endommagés lorsque la coloration verte est importante et qu'elle touche au moins deux yeux du tubercule, et que la vigueur du tubercule peut être compromise.

53 | L'insolation
Photo 53 -  L'insolation. Description ci-dessous.
Desciption du 53

Cette image présente une pomme de terre ayant subi des dommages physiologiques. La pomme de terre sur cette image est jaune pâle avec des plaques vert foncé causées par l'exposition au soleil.

54 | Les germes internes sont un problème quand les pommes de terre sont entreposées pendant de longues périodes à des températures élevées (approchant les 16 °C) ou qu'elles ont été exposées à un inhibiteur de croissance. Les germes se développent à l'intérieur et causent des renflements et des fissures dans le tubercule. Parfois, de nouveaux tubercules de faibles dimensions se forment à l'intérieur du tubercule-mère.

Les germes internes sont comptabilisés à l'égard de la tolérance applicable aux tubercules difformes ou endommagés quand ils touchent au moins deux des yeux du tubercule.

54 | Les germes internes
Photo 54 - Les germes internes. Description ci-dessous.
Desciption du 54

Cette image présente une pomme de terre avec un germe incarné. Cette pomme de terre a une pelure brun pâle avec une fente près du centre de la pomme de terre qui occupe moins de 5 % de la surface visible. La fente s'est formée en raison de germes incarnés qui ont poussé vers l'intérieur – à travers le trou dans la pelure vous pouvez voir le germe qui pousse dans la pomme de terre.

55 | Les dommages dus aux racines de graminées sont causés par le chiendent (Elymus repens) ou autre espèces similaires. Les extrémités pointues des rhizomes pénétrent dans les tubercules, voire les traverser entièrement. Il se peut que le rhizome soit encore attaché à la pomme de terre.

Les dommages dus aux racines de graminées sont comptabilisés à l'égard de la tolérance applicable aux tubercules difformes ou endommagés quand ils touchent au moins deux des yeux du tubercule, quelle que soit la profondeur des trous.

55 | Les dommages dus aux racines de graminées
Photo 55 - Les dommages dus aux racines de graminées. Description ci-dessous.
Desciption du 55

Cette image présente une pomme de terre ayant subi une lésion causée par des racines d'herbe. Cette pomme de terre est jaune pâle. Sur le côté gauche supérieur de la pomme de terre, il y a une racine d'herbe blanche et brun foncé qui pénètre la pomme de terre; c'est une lésion de racine d'herbe causée par la croissance de l'herbe et ses extrémités pointues qui ont pénétré la pomme de terre.

56, 57, 58 | La moucheture du tubercule, causée par le Polyscytalum pustulans, est caractérisée par des zones de couleur noir violacé, légèrement soulevées, de diamètre pouvant atteindre 2 mm, isolées ou par groupes, à la surface du tubercule. Ces zones peuvent être réparties au hasard sur la surface ou concentrées autour des yeux. Parfois, de grandes zones nécrosées se forment à la surface du tubercule. Ces zones nécrosées peuvent être enlevées, ce qui laisse des cavités circulaires dans la chair saine.

La moucheture du tubercule est comptabilisée sous la tolérance applicable aux tubercules difformes ou endommagés quand :

  • les zones noir violacé légèrement surélevées qui ne pénètrent pas dans la chair couvrent plus de 10 % de la surface du tubercule; si la moucheture du tubercule pénètre dans la chair, le défaut peut être comptabilisé à l'égard de la tolérance applicable à la pourriture sèche.
56 | La moucheture du tubercule
Photo 56 - La moucheture du tubercule. Description ci-dessous.
Description du 56

Cette image présente une pomme de terre avec une moucheture causée par Polyscytalum pustulans. La pomme de terre est jaune pâle avec plusieurs taches rouge-brun foncé de différentes grandeurs.

57 | La moucheture du tubercule
Photo 57 - La moucheture du tubercule. Description ci-dessous.
Description du 57

Cette image présente une pomme de terre avec une moucheture causée par les Polyscytalum pustulans. La pomme de terre est jaune dorée et comporte une grande quantité de petites bosses jaunes et blanches qui occupent une grande partie de la surface du côté visible.

58 | La moucheture du tubercule
Photo 58 - La moucheture du tubercule. Description ci-dessous.
Description du 58

Cette image présente une pomme de terre avec une moucheture causée par les Polyscytalum pustulans. L'image est une vue rapprochée d'une pomme de terre; sa pelure est jaune-brune avec des taches rugueuses d'un brun-gris pâle.

8d : Nécrose interne (virale)

Nécrose interne (virale) – Agents responsables

La nécrose du tubercule peut être due à une infection : le virus du sommet touffu de la pomme de terre (PMTV), le virus du bruissement du tabac (TRV) ou le virus Y de la pomme de terre (PVY)N/NTN. Si le virus responsable est le TRV ou le PMTV, on parle plutôt de nécrose annulaire de la pomme de terre. Certains des virus qui causent la nécrose interne suscitent un intérêt particulier dans l'industrie canadienne des pommes de terre de semence.

Nécrose interne (virale) – Symptômes

Habituellement, les tubercules atteints présentent des anneaux, des demi-cercles ou des taches à la surface, ainsi que des stries nécrotiques brunes, des arcs et des anneaux dans la chair. Il n'y a parfois que des symptômes internes. Souvent, la peau du tubercule fend au-dessus de certains d'anneaux bruns et enfoncés. Les tissus affectés sont relativement fermes et liégeux. Certaines infections légères peuvent présenter des symptômes semblables à ceux de la tache brune interne.

Le virus du bruissement du tabac (TRV) (59, 60, 61, 62, 63) est le représentant type du genre Tobravirus et l'agent responsable de la nécrose annulaire de la pomme de terre.

59 | Virus du bruissement du tabac – nécrose interne
Photo 59 - Virus du bruissement du tabac – nécrose interne. Description ci-dessous.
Description du 59

Cette image présente une pomme de terre qui comporte de la nécrose interne causée par le virus du bruissement du tabac. Sur cette image, la pomme de terre a été tranchée afin de révéler son centre de couleur crème. Dans le milieu de la pomme de terre, il y a quelques taches brunes dorées et des lignes incurvées de tissu nécrotique.

60 | Virus du bruissement du tabac – symptôme externe
Photo 60 - Virus du bruissement du tabac – symptôme externe. Description ci-dessous.
Description du 60

Cette image présente une pomme de terre qui comporte de la nécrose interne causée par le virus du bruissement du tabac. Sur cette image, la pomme de terre rouge démontre plusieurs taches rugueuses d'un brun foncé. Les taches sont définies par des taches annulaires incrustées.

61 | Virus du bruissement du tabac – symptôme externe
Photo 61 - Virus du bruissement du tabac – symptôme externe. Description ci-dessous.
Description du 61

Cette image présente une pomme de terre qui comporte de la nécrose interne causée par le virus du bruissement du tabac. Sur cette image, la pomme de terre a une pelure jaune pâle et comporte plusieurs taches dorées rugueuses, dont la plupart sont des anneaux ou des anneaux partiels. À l'extrémité gauche de la pomme de terre, il y a un anneau doré qui occupe 5 % de la surface visible. De façon globale, les anneaux occupent 30 % de la partie visible de la pomme de terre.

62 | Virus du bruissement du tabac – nécrose interne
Photo 62 - Virus du bruissement du tabac – nécrose interne. Description ci-dessous.
Description du 62

Cette image présente deux pommes de terre qui comportent de la nécrose interne causée par le virus du bruissement du tabac. Sur cette image, on a pelé 95 % de la pelure de chacune des pommes de terre afin d'exposer le centre de couleur crème. Les deux pommes de terre comportent plusieurs regroupements de taches annulaires brun foncé.

63 | Virus du bruissement du tabac – nécrose interne
Photo 63 - Virus du bruissement du tabac – nécrose interne. Description ci-dessous.
Description du 63

Cette image présente deux pommes de terre qui comportent de la nécrose interne causée par le virus du bruissement du tabac. Sur cette image, on a pelé 75 % de la pelure de chacune des pommes de terre afin d'exposer le centre de couleur crème. Les deux pommes de terre comportent plusieurs regroupements de taches annulaires brun foncé.

Le virus du sommet touffu de la pomme de terre (PMTV) (64, 65, 66) fait partie du genre Furovirus et est transmis par le champignon de la gale poudreuse. Le PMTV peut se propager à de nouveaux sites lorsque l'on plante des pommes de terre de semence atteintes de gale poudreuse.

64 | Virus du sommet touffu de la pomme de terre – nécrose interne
Photo 64 - Virus du sommet touffu de la pomme de terre – nécrose interne. Description ci-dessous.
Description du 64

Cette image présente une pomme de terre avec de la nécrose interne causée par le virus du sommet touffu de la pomme de terre. Cette une image d'une vue rapprochée de la pomme de terre jaune pâle avec un amas de plusieurs taches brun-gris foncé et des lignes de tissu nécrotique. L'amas occupe 40 % de la surface visible.

65 | Virus du sommet touffu de la pomme de terre – nécrose interne
Photo 65 - Virus du sommet touffu de la pomme de terre – nécrose interne. Description ci-dessous.
Description du 65

Cette image présente une pomme de terre avec de la nécrose interne causée par le virus du sommet touffu de la pomme de terre. C'est une image d'une vue rapprochée d'une pomme de terre qui a un centre presque blanc avec des lignes verticales brun orangé de tissu nécrotique sur son côté droit.

66 | Virus du sommet touffu de la pomme de terre – symptôme externe
Photo 66 - Virus du sommet touffu de la pomme de terre – symptôme externe . Description ci-dessous.
Description du 66

Cette image présente une pomme de terre avec de la nécrose interne causée par le virus du sommet touffu de la pomme de terre. Sur cette image, la pomme de terre a une pelure jaune avec des taches orange. Il y a une grande tache de forme irrégulière dont la couleur est plus pâle que le reste de la pelure – elle occupe 80 % de la surface visible.

8d : Nécrose interne (souches nécrotiques du PVY)

Le virus Y de la pomme de terre (PVY) est l'espèce type du genre Potyvirus, souvent constituée d'un complexe de souches virales. Les souches connues comprennent entre autres : PVYO, PVYN, PVYNTN (qui peut également comprendre plusieurs groupes/isolats distincts) et PVYN:O. Les symptômes apparaissant sur les tubercules sont généralement dus au PVYNTN (67, 68, 69, 70, 71).

67 | Virus Y de la pomme de terre – symptôme externe
Photo 67 - Virus Y de la pomme de terre – symptôme externe. Description ci-dessous.
Description du 67

Cette image présente une pomme de terre avec de la nécrose interne causée par le virus Y de la pomme de terre. La pomme de terre a une pelure jaune foncé avec un anneau rouge orangé de tissu nécrotique sur le dessus.

68 | Virus Y de la pomme de terre – symptôme externe
Photo 68 - Virus Y de la pomme de terre – symptôme externe. Description ci-dessous.
Description du 68

Cette image présente une pomme de terre avec de la nécrose interne causée par le virus Y de la pomme de terre. Sur cette image, la pomme de terre a une pelure jaune pâle de forme irrégulière constituée de multiples anneaux et anneaux partiels sur le dessus. La forme occupe 80 % de la surface visible et est délimitée par une couleur d'un brun orangé.

69 | Virus Y de la pomme de terre – symptôme externe
Photo 69 - Virus Y de la pomme de terre – symptôme externe. Description ci-dessous.
Description du 69

Cette image présente une pomme de terre avec de la nécrose interne causée par le virus Y de la pomme de terre. Sur cette image, la pomme de terre a une pelure jaune avec des taches de tissu nécrotique à la forme irrégulière sur le dessus. Les taches sont délimitées par une couleur brun orangé prenant la forme d'anneaux.

70 | Virus Y de la pomme de terre – nécrose interne
Photo 70 - Virus Y de la pomme de terre – nécrose interne. Description ci-dessous.
Description du 70

Cette image présente une pomme de terre avec de la nécrose interne causée par le virus Y de la pomme de terre. Sur cette image, la pomme de terre a une pelure brun foncé et a été coupée afin de révéler son intérieur; la bordure de la partie intérieure est un mélange de tissu nécrotique orange et brun foncé, laissant une petite partie de son centre dans sa couleur crème normale.

71 | Virus Y de la pomme de terre – symptôme externe
Photo 71 - Virus Y de la pomme de terre – symptôme externe. Description ci-dessous.
Description du 71

Cette image présente deux pommes de terre avec de la nécrose interne causée par le virus Y de la pomme de terre. Les deux pommes de terre ont une pelure jaune avec des taches qui sont délimitées par un tissu nécrotique de couleur orange. Les taches sur la pomme de terre située à gauche occupent 50 % de la surface visible, alors que la tache sur la pomme de terre droite occupe 60 % de la surface visible.

Comptabilisation :

Pour vérifier la présence de nécrose interne dans les tubercules d'un échantillon, il faut sectionner les tubercules d'un sous-échantillon et en examiner l'intérieur. La section 4.3 — Méthode d'échantillonnage et de sectionnement applicable à l'évaluation des défauts internes  — explique en détails la procédure à suivre.

  • Les symptômes de nécrose interne causés par le TRV, le PMTV et les souches nécrotiques du PYV sont comptabilisés séparément à l'égard de la tolérance applicable à la nécrose interne et ajoutés au compte total de tubercules difformes ou endommagés.

8e : Altération de la couleur interne

L'altération de la couleur interne est causée par des facteurs physiologiques, notamment la gelée, la chaleur ou la sécheresse :

Comptabilisation :

L'altération de la couleur interne causée par des facteurs physiologiques, comme la sécheresse ou les températures extrêmes, est comptabilisée à l'égard de la tolérance applicable aux dommages lorsque la vigueur, l'aptitude à l'entreposage ou la capacité de germination des tubercules peuvent être affectées. Si la décolaration pénètre plus de 13 mm dans la chair du tubercule ou si un tubercule coupé de manière à exposer la plus grande surface possible, ou si plus de 10 % de la chair est affectée par une altération de la couleur interne, le défaut est comptabilisable. Si la décolatation pénètre moins de 13 mm au bout de la tige, le défaut est alors comptabilisé comme décoloration au bout de la tige. Il peut y avoir des facteurs secondaires, comme une pourriture aqueuse ou une pourriture sèche, et les tubercules doivent alors être comptabilisés par rapport aux tolérances applicables à la maladie, au défaut ou à la condition la plus pertinente. Les symptômes légers de cœur noir sont comptabilisés à l'égard de la tolérance à la difformité et aux dommages. Toutefois, si ces symptômes sont associés à de la pourriture, ils doivent être comptabilisés à l'égard de la tolérance applicable à la pourriture molle ou à la pourriture sèche, selon le cas.

72 | Taches nécrosées dans les tissus vasculaires, causées par la chaleur
Photo 72 - Taches nécrosées dans les tissus vasculaires, causées par la chaleur. Description ci-dessous.
Description du 72

est le résultat de températures élevées qui sévissent particulièrement lorsque les fanes meurent prématurément sur des sols sableux légers. Les tubercules atteints présentent des taches allant du gris ardoise au brun sur les tissus voisins du système vasculaire et parfois même sur les vaisseaux. On ne remarque aucun symptôme extérieur, et le diagnostic n'est possible qu'en sectionnant les tubercules.

73 | Altération de la couleur allant du gris au noir, causée par le refroidissement
Photo 73 - Altération de la couleur allant du gris au noir, causée par le refroidissement. Description ci-dessous.
Description du 73

Chez certains tubercules affectés par la gelée, des taches ou des zones gris foncé qui font penser au cœur noir se forment dans les tissus internes. Les dommages dus au refroidissement réduisent la vigueur des tubercules et peuvent favoriser la maladie de la couveuse lorsque le tubercule-mère produit directement des tubercules, sans produire de plant.

74 - Blessure des tissus vasculaires, causée par le refroidissement
Photo 74 - Blessure des tissus vasculaires, causée par le refroidissement. Description ci-dessous.
Description du 74

Chez certains tubercules affectés par la gelée, des taches ou des zones gris foncé qui font penser au cœur noir se forment dans les tissus internes. Les dommages dus au refroidissement réduisent la vigueur des tubercules et peuvent favoriser la maladie de la couveuse lorsque le tubercule-mère produit directement des tubercules, sans produire de plant.

75 | Tache brune interne
Photo 75 - Tache brune interne. Description ci-dessous.
Description du 75

est probablement due à un manque d'humidité dans le sol vers la fin de la période de croissance ou pendant la récolte. On ne remarque aucun symptôme externe. Des groupes de cellules nécrosées exemptes de champignons ou de bactéries apparaissent sous forme de taches irrégulières, sèches, brunes ou de couleur rouille, ici et là dans la chair du tubercule.

76 | Cœur noir
Photo 76 - Cœur noir. Description ci-dessous.
Description du 76

est principalement un problème d'entreposage causé par des températures élevées et une aération inadéquate. Le centre du tubercule devient gris ardoise, puis fonce et devient noir. Le tubercule peut s'assécher et fendre au centre. Dans les cas extrêmes, la pomme de terre se décompose complètement.

77 | Brunissement
Photo 77 - Brunissement. Description ci-dessous.
Description du 77

se présente comme des zones ou des taches brun rougeâtre dans la chair. Ces dommages se retrouvent à n'importe quel endroit dans la chair. Les marges ne sont pas définies et aucune ligne n'existe entre les tissus sains et les tissus colorés. Les tissus atteints ont une couleur qui varie en intensité du brun pâle au brun rougeâtre et ont une texture normale. La sensibilité des tubercules à ce trouble varie selon les variétés; cependant, en cas d'exposition assez longue à de basses températures (0 à 1 °C), la plupart des variétés présentent une certaine incidence de brunissement. (photos à la page suivante)

Date de modification :