Guide du producteur à la norme nationale de biosécurité à la ferme pour les producteurs de pommes de terre - Guide pour l'élaboration de votre plan de biosécurité à la ferme
Annexe A. Outil de planification de la biosécurité à la ferme

Cette page fait partie du répertoire des documents d'orientation (RDO).

Vous cherchez des documents connexes?
Recherche de documents connexes dans le répertoire des documents d'orientation.

La colonne des notes de référence peut être utilisée pour citer un document existant (p. ex. les cartes détaillées) qui se trouvent dans la section Emplacement de la ferme de votre plan environnemental de la ferme (PEF). Le producteur peut aussi utiliser cette section pour se reporter aux procédures qui sont décrites dans les programmes existants.

Annexe A. Outil de planification de la biosécurité à la ferme
Situation actuelle
Oui ou Non
Occasions d'amélioration Notes de référence
1. Gestion de la propriété agricole
1.1 Installations, emplacement et disposition de l'exploitation agricole
Des cartes détaillées sont disponibles identifiant les installations et les considérations géographiques de l'exploitation. Par exemple : bâtiments, zones de production, zones de réception désignées, zones d'inspection et de nettoyage, installations d'entreposage, routes, bordures, clôtures, stationnement réservé aux visiteurs et au personnel de l'exploitation, voies de drainage naturel, cours d'eau, drains souterrains et détails topographiques.
Des cartes des terres récemment acquises ou louées sont disponibles.
1.2 Constructions
Les nouvelles installations sont conçues de façon à minimiser le potentiel d'introduction et de propagation de ravageurs. Les installations sont construites avec des matériaux qui peuvent être facilement nettoyés et désinfectés.
2. Gestion des opérations à la ferme
2.1 Établissement de zones de biosécurité
Les zones d'accès restreint ( ZAR) et les Zone d'accès contrôlé (ZAC) sont établies et gérées selon l'évaluation des risques et du type de production (semence, consommation, transformation) ou une combinaison des types de production.
Une signalisation clairement visible identifie les points d'accès des ZAR et des ZAC. La signalisation devrait afficher les numéros pour contacter le personnel de l'exploitation.
Les données sur l'historique et les utilisations antérieures des terres récemment acquises ou louées sont évaluées avant d'être utilisées.
2.2 Personnes, communications et formation
Le plan comprend des considérations pour les visiteurs, les fournisseurs de services et le personnel agricole.
Un registre des visiteurs et des fournisseurs de services est tenu.
Les fournisseurs de services sont informés des protocoles de biosécurité propres à l'exploitation et doivent s'y conformer avant de fournir un service à l'exploitation.
Le personnel de l'exploitation ayant reçu une formation escorte les visiteurs pour s'assurer qu'ils respectent les protocoles de biosécurité dans les zones de biosécurité.
Un programme de formation du personnel en matière de biosécurité est en place (écrit, mis en place, et mis à jour régulièrement).
2.3 Déplacement des véhicules et de l'équipement
Le risque associé au déplacement des véhicules et de l'équipement est évalué, en incluant les considérations par rapport à l'utilisation antérieure, le lieu d'utilisation antérieur, le lieu d'utilisation à la ferme et leurs destinations jusqu'à ce qu'ils quittent la ferme.
Basé sur l'évaluation du risque, les véhicules et l'équipement sont nettoyés afin d'enlever la terre, les matières organiques, les déchets de cultures et les plantes indésirables avant d'entrer dans l'exploitation et/ou de la quitter.
2.4 Déchets (eaux, végétaux et terre)
Les eaux usées et les sédiments qui résultent d'un nettoyage ou d'un lavage à grande eau ne sont pas réutilisés sur les terres agricoles à moins d'avoir été traités.
Le plan de biosécurité comprend la manipulation, le transport, l'entreposage, le traitement et la disposition des déchets végétaux et de terre (rebuts, boutures, résidus de plants élagués et résidus de terre).
3. Gestion de la protection des végétaux
3.1 Pratiques de gestion préventive
Le personnel de l'exploitation désigné ou les dépisteurs de cultures sont formés afin de reconnaître et rapporter les plantes indésirables, les insectes et les maladies, y compris les ravageurs émergents.
Seules les pommes de terre certifiées sont plantées à la ferme, les résultats de tests après récolte sont pris en considération, et les règlements provinciaux en matière de plantation de pommes de terre sont respectés.
Les semences pour les cultures de rotation sont certifiées et/ou nettoyées pour les graines de plantes indésirables et les résidus de terre.
Un plan de rotation des cultures qui tient compte des maladies, des insectes et des cycles de vie en alternance des hôtes est mis en place et respecté.
Des registres sur la gestion des cultures et des ravageurs sont tenus pour chaque champ.
L'approvisionnement et la gestion du fumier, du compost ou d'autres amendements du sol minimisent l'introduction de ravageurs.
3.2 Surveillance
Des activités de surveillance sont décrites, mises en place et enregistrées.
3.3 Plan d'intervention pour les ravageurs
Un plan a été établi pour intervenir en cas de détection suspectée et/ou confirmée de tout organisme de quarantaine.
Un plan a été établi pour intervenir en cas de présence de ravageurs ou de maladies réglementées non de quarantaine ou d'importance économique.
Plan de biosécurité
Un plan systématique de biosécurité (basé sur les critères susmentionnés) a été élaboré, documenté et mis en place, et son efficacité est évaluée de façon régulière aux fins d'amélioration.
Date de modification :