Avis conjoint Canada-É.-U. – Propreté des conteneurs maritimes

Les ravageurs envahissants sont des globe-trotters qui parcourent le monde en utilisant les produits agricoles que nous importons. Ils sont également présents dans des millions de wagons, remorques et conteneurs maritimes qui sillonnent les océans et les continents à bord des trains, des camions et des navires. Une fois qu'ils ont élu domicile dans un pays, il en coûte cher pour les contrôler ou les éradiquer. Ils peuvent gravement endommager la production agricole, influer sur la valeur des propriétés et réduire la disponibilité et la qualité de l'eau. Le coût total des pertes de revenus et du nettoyage se chiffre en milliards de dollars.

Initiative nord-américaine sur la manutention des conteneurs maritimes

Afin de protéger l'agriculture, les forêts et les ressources naturelles de l'Amérique du Nord contre l'introduction de ravageurs envahissants et de maladies, l'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA) et le département de l'Agriculture des États-Unis (USDA) ont collaboré avec les agences américaine et canadienne de protection de frontières, les expéditeurs et les compagnies internationales de transport maritime pour élaborer la directive suivante de nettoyage et d'inspection des conteneurs maritimes. Cette directive complète le Code de bonnes pratiques de l'Organisation maritime internationale pour le chargement des cargaisons dans des engins de transport (code CTU). Quiconque joue un rôle dans le déplacement des conteneurs peut contribuer à protéger nos cultures, nos forêts et notre bétail en s'assurant que les conteneurs et leurs marchandises sont exempts de plantes, de produits végétaux, d'insectes, d'escargots, de terre, d'animaux indésirables et d'excréments.

Impact des ravageurs envahissants sur le commerce

Les ravageurs envahissants menacent les cultures, les forêts et le bétail. Ils ont des effets bien réels sur le commerce. Voici à quoi peut s'attendre le propriétaire des marchandises, l'importateur ou l'expéditeur si l'on découvre un conteneur contaminé dans un port :

  • dédouanement des marchandises retardé;
  • frais de surestarie en raison de la retenue des marchandises;
  • coûts imprévus en raison de la mise en quarantaine du conteneur, de l'installation d'une bâche et du traitement, du nettoyage ou de la réexportation du conteneur vers le lieu d'origine aux frais du propriétaire des marchandises.

En prenant des mesures raisonnables pour garder les conteneurs et leurs marchandises propres, vous empêcherez les ravageurs envahissants de se propager à la faveur des activités commerciales et faciliterez le déplacement de vos conteneurs dans les ports nord-américains. Vous pourriez ainsi :

  • réduire le nombre d'inspections au point d'entrée;
  • accélérer le dédouanement des marchandises;
  • assumer moins de dépenses imprévues, comme les frais de surestarie dus à la retenue des marchandises ou les coûts associés à la manutention de votre conteneur (mise en quarantaine, installation d'une bâche et traitement, nettoyage ou réexportation vers le lieu d'origine).

Pratiques d'auto-inspection recommandées pour l'industrie

Le risque de contamination des conteneurs et des marchandises par des ravageurs est plus grand au moment du conditionnement. Les chargeurs ou les conditionneurs, qui agissent au nom des expéditeurs, doivent prendre des mesures pour réduire au minimum la contamination durant le conditionnement. D'autres maillons de la chaîne d'approvisionnement doivent également prendre des mesures pour réduire le risque de contamination pendant que le conteneur est sous leur contrôle. Ces mesures doivent respecter les rôles et les responsabilités individuels dans la chaîne d'approvisionnement et tenir compte de toutes les contraintes liées à la sécurité et aux opérations.

Exemples de mesures :

  • Inspectez visuellement l'extérieur et l'intérieur du conteneur maritime pour déceler la présence de contaminants comme des plantes, des semences, des insectes, des sacs d'œufs, des escargots, des animaux, des excréments et de la terre.
  • Au besoin, passez le balai ou l'aspirateur ou nettoyez le conteneur avant le chargement pour éliminer les contaminants potentiels. Sachez que des facteurs environnementaux, comme des pluies abondantes, peuvent augmenter la probabilité de certains types de contamination.
  • Assurez-vous que la marchandise chargée dans le conteneur maritime est propre et exempte de contaminants visibles.
  • Nettoyez l'aire de transbordement et de conditionnement pour qu'elle soit exempte de plantes et de phytoravageurs visibles. Les conteneurs déposés sur des surfaces gazonnées sont plus susceptibles d'être contaminés par des insectes et des escargots.
  • Ne laissez pas les conteneurs sous des lumières brillantes qui attireront des insectes vers l'aire de transbordement et augmenteront le risque de contamination. Si les conteneurs doivent être gardés dans un endroit fortement éclairé, vérifiez-les régulièrement pour détecter la présence d'insectes et de sacs d'œufs et nettoyez les conteneurs au besoin pour éliminer ces contaminants.
  • S'il y a lieu, utilisez des appâts, des pièges ou des obstacles pour maintenir les ravageurs à l'extérieur de l'aire de transbordement et de conditionnement. Vous pouvez par exemple créer une barrière de sel pour empêcher les infestations d'escargots.
  • Lorsque vous déplacez des conteneurs entre des installations de production animale :
    • Évitez de passer les conteneurs sur du fumier ou des eaux usées.
    • Dans la mesure du possible, stationnez les engins de transport (CTU) sur des aires pavées et éloignées des enclos et des pâturages.
    • S'il y a lieu, passez le balai ou l'aspirateur ou nettoyez les conteneurs pour éliminer les contaminants, comme la terre ou les excréments d'animaux, qui pourraient propager une maladie animale d'un endroit à un autre.

Information supplémentaire

Date de modification :