DGR-13-04 : Document de gestion des risques phytosanitaires consolidé pour les plantes phytoravageurs règlementées au Canada
Annexe 13B : Considérations sur la gestion du risque pour Senecio madagascariensis (Séneçon de Madagascar)

Cette page fait partie du répertoire des documents d'orientation (RDO).

Vous cherchez des documents connexes?
Recherche de documents connexes dans le répertoire des documents d'orientation.

Valeurs menacées

Industrie canadienne du bétail
Senecio madagascariensis contient des alcaloïdes de type pyrrolizidine toxiques pour les animaux d'élevage (c.-à-d., les bovins, les ovins, les caprins et les chevaux) et cause des dommages irréversibles au foie. La superficie totale allouée aux pâturages libres naturels en Colombie-Britannique s'élevait à environ 3,4 millions d'acres en 1996 (Statistique Canada 1996), mais la plupart des exploitations agricoles produisant des bovins en Colombie-Britannique se situent en dehors de la zone de distribution potentielle de la mauvaise herbe (c.-à-d., le littoral de la Colombie-Britannique et l'Île de Vancouver).
Santé animale
Senecio madagascariensis contient des alcaloïdes de type pyrrolizidine toxiques pour les animaux d'élevage (c.-à-d., les bovins, les ovins, les caprins et les chevaux) et cause des dommages irréversibles au foie.
Diversité biologique
Senecio madagascariensis peut avoir un effet négatif sur la biodiversité en rivalisant avec la végétation indigène, comme les graminées et les plantes à croissance basse.

Voies d'introduction

Dispersion naturelle

La dispersion naturelle constitue une voie d'introduction improbable pour cette espèce, étant donné qu'il n'en existe pas de populations près des frontières canadiennes.

Introduction intentionnelle

Aucune voie d'introduction intentionnelle n'a été répertoriée.

Introduction non-intentionnelle

  1. Grandes cultures non destinées à la multiplication : Le degré de risque associé à l'importation de grains céréaliers au Canada est très faible étant donné que les importations proviennent principalement de régions où Senecio madagascariensis est absent.
  2. Foin et paille : Le degré de risque associé aux importations de semences fourragères et de semences de graminées au Canada est faible étant donné qu'elles proviennent principalement de régions où Senecio madagascariensis est absent.
  3. Les voyageurs et leurs effets personnels : Un nombre considérable de personnes traversent la frontière canadienne chaque année. Environ 5,4 millions de Canadiens se sont rendus à l'étranger durant le quatrième trimestre de 2008 seulement (Statistique Canada 2009). Les déplacements sont très fréquents entre le Canada et les régions où Senecio madagascariensis est présent (Hawaii, Australie, Japon, Colombie, Argentine et Afrique du Sud). Senecio madagascariensis pourrait le plus probablement s'introduire par cette voie au Canada, mais le degré de risque exact en est inconnu.
Date de modification :