ARCHIVÉE - Vidéo - La santé animale commence à la ferme - Partie 3

Cette page Web a été archivée

L'information archivée sur le Web sert à des fins de consultation, de recherche ou de tenue de documents. Elle n'est pas assujettie aux normes du gouvernement du Canada relatives aux sites Web et n'a pas été modifiée ou mise à jour depuis sa date d'archivage. Pour obtenir l'information dans un format autre que ceux offerts, communiquez avec nous.

Principes de base pour la protection de la santé animale dans les élevages canadiens - Section 3: Gestion des opérations

Section 3: Gestion des opérations - Transcription et Sous-Titres HTML5

Les sept dernières mesures de biosécurité concernent la gestion des opérations. Assurez-vous premièrement d'établir des procédures appropriées de manutention, d'entreposage temporaire et d'élimination des cadavres d'animaux qui sont conformes aux lignes directrices provinciales, territoriales et municipales.

La bonne tenue de registres est également essentielle pour assurer la gestion sécuritaire du fumier. Assurez un suivi du traitement, de la vente et du déplacement, ainsi que des méthodes et lieux d'épandage du fumier.

Assurez-vous de respecter toutes les dispositions réglementaires relatives au fumier : sa collecte, manutention, entreposage et son élimination.

Le nettoyage en profondeur est l'un des moyens les plus efficaces de prévenir l'introduction de maladies et de ravageurs. Désignez des zones destinées au nettoyage de l'équipement et des véhicules qui entrent et sortent de votre ferme.

Établissez un horaire de nettoyage régulier de tous vos bâtiments et examinez la possibilité d'utiliser du désinfectant. Nettoyez fréquemment les tuyaux d'approvisionnement en eau ainsi que les abreuvoirs et les mangeoires des animaux.

Assurez-vous que l'entretien régulier fait partie de votre horaire. Il sera ainsi plus facile de garder les installations, le terrain et l'équipement propres.

Les inspections visuelles régulières permettent d'anticiper les problèmes et de les éviter.

Assurez-vous que les intrants de production, comme la litière et les aliments, proviennent de fournisseurs qui utilisent des méthodes de fabrication sûres.

L'entreposage adéquat aide à protéger les aliments des animaux sauvages et des ravageurs et à prévenir la contamination de la litière.

Évaluez fréquemment vos sources d'approvisionnement en eau afin de vous assurer que l'eau est propre à la consommation animale.

Dotez-vous d'un plan de gestion de lutte contre les ravageurs. Celui-ci est nécessaire pour réduire le plus possible les risques d'introduction de maladie.

Coupez la végétation trop abondante près des bâtiments abritant des animaux.

Vérifiez les points d'entrée pour vous assurer que les portes se ferment bien.

Consultez des experts de la lutte contre les ravageurs et de la santé animale pour vous aider à contrôler les insectes et les rongeurs et à empêcher les oiseaux de nidifier dans les étables.

Enfin, mettez sur pied des plans de biosécurité à l'aide de vos employés. Assurez-vous que chacun comprend leur utilité et qu'il a les compétences pour utiliser les pratiques de biosécurité. Les visiteurs doivent également respecter ces pratiques durant leur visite à la ferme.

Les mesures de biosécurité devraient faire partie d'une stratégie globale conçue en consultation étroite et permanente avec votre expert en santé animale et vos employés.

Ces consultations vous permettront de communiquer à vos employés des renseignements à jour sur la santé des animaux à l'échelle régionale, nationale et internationale.

Il est important de communiquer régulièrement avec vos voisins, les associations de l'industrie et les experts en santé animale.

Prévoyez régulièrement des séances de formation pour vous assurer que vos employés connaissent bien les procédures de votre plan de biosécurité.

La biosécurité est une responsabilité partagée. Chacun a un rôle à jouer : les industries de l'élevage du bétail et de la volaille, les experts en santé animale, les organismes gouvernementaux et les citoyens canadiens.

Vous pouvez contribuer, peu importe la taille et le type de votre entreprise agricole.

Contrôlez l'accès à votre ferme et le déplacement de vos animaux.

Observez attentivement vos animaux pour la détection précoce des changements de comportement et d'apparence. Communiquez avec votre expert en santé animale lorsqu'il s'agit de la santé de vos animaux.

Examinez régulièrement vos activités et vos mesures de biosécurité. Tenez-vous au courant des progrès et des nouvelles concernant votre industrie.

Pour de plus amples renseignements au sujet de la biosécurité à la ferme, communiquez avec l'Agence canadienne d'inspection des aliments ou visitez son site Web.

Retournez aux outils de biosécurité

Date de modification :