Une stratégie sur la santé des végétaux et des animaux pour le Canada
3. Le fondement de la Stratégie sur la santé des végétaux et des animaux : objectifs, principes directeurs et portée

Les partenaires ont élaboré la Stratégie sur la santé des végétaux et des animaux afin d'orienter les avancées à faire à l'approche actuelle du Canada en matière de protection de la santé des végétaux et des animaux dans le sens d'un système intégré de partenaires et d'activités; d'incorporer une amélioration continue au fonctionnement et à l'évolution du système; de s'appuyer sur les efforts de tous les partenaires et les coordonner pour maximiser les synergies tout en minimisant les chevauchements et les lacunes; de s'adapter aux changements des risques, des besoins et des capacités des partenaires et d'identifier des priorités et des mesures concrètes.

Comme point de départ, les partenaires ont indiqué les trois objectifs suivants pour la Stratégie :

Objectif no 1

Le Canada possède les renseignements et la sensibilisation nécessaires pour appuyer une gestion des risques axée sur l'avenir et des décisions fondées sur des données probantes.

Objectif no 2

Le Canada possède un système complet, efficace et intégré qui prévient et qui gère de manière proactive les risques liés à la santé des végétaux et des animaux.

Objectif no 3

Le Canada possède un système de santé des végétaux et des animaux solide et sensible qui appuie la croissance économique et la compétitivité des produits canadiens sur le marché.

Pour accompagner ces objectifs, les partenaires ont convenu de la valeur d'une série de principes visant à orienter l'élaboration de la Stratégie et, ultimement, sa mise en œuvre. Voici les principes directeurs :

Principes directeurs

Accent sur la prévention

Efficience et amélioration continue

Approche adaptative fondée sur les données probantes et les risques

Responsabilité partagée

Collaboration, partage et transparence

Dès le début de l'élaboration de la Stratégie, les partenaires ont été consultés à propos des types de risques, des secteurs et des activités que celle-ci devrait comprendre. En conséquence des consultations, la Stratégie est axée sur la prévention dans les secteurs à risque élevé, y compris les phytoravageurs et les maladies animales, et les risques pour la santé des végétaux et des animaux qui proviennent des intrants agricoles (comme les aliments du bétail ou les semences contaminées). Puisque les risques provenant des phytoravageurs et des maladies animales ne sont pas limités à un ou plusieurs secteurs, la Stratégie comprend une vaste gamme de secteurs gérés. Elle tient également compte des ravageurs et des maladies reliées aux populations de végétaux et d'animaux sauvages, mais seulement dans les situations qui peuvent avoir des répercussions sur les populations géréesNote de bas de page 4. Elle tient également compte de la façon dont les ravageurs et les maladies des populations gérées ont des répercussions sur l'environnement. Quatre catégories d'activités sont comprises dans la Stratégie, y compris la prévention et l'atténuation, la préparation, l'intervention et le rétablissement.

La portée de la Stratégie reconnaît que, pour certains secteurs de risques, il y a peu de possibilités de contrôle des voies d'entrée, et que la préparation et la capacité d'intervention pour ce genre de risques demeureront vitales.

La Stratégie vise à compléter et non à dédoubler les efforts des autres stratégies ou politiques existantes. Par exemple, cette Stratégie reconnaît la valeur d'une gamme de stratégies et d'initiatives existantes (annexe 2) et elle a pour but de s'appuyer sur leurs réussites et leurs forces et d'aider à soutenir une approche cohérente. De plus, elle a pour but de s'appuyer sur les forces des programmes connexes fédéraux et provinciaux existants liés aux intrants agricoles des cultures et productions animales, comme l'innocuité des engrais, les normes et l'intégrité des semences, les aliments destinés aux animaux, les produits biologiques à usage vétérinaire, les soins aux végétaux et aux animaux et la biosécurité des végétaux. Alors que la Stratégie sera mise en œuvre et que ses activités évolueront en phase avec les changements au niveau des besoins du système régissant la santé des végétaux et des animaux, il sera important d'assurer une compatibilité constante avec les autres stratégies et d'appuyer les activités complémentaires. L'annexe 2 fournit des renseignements sur les cadres et les stratégies connexes à tenir en compte lors de la mise en œuvre progressive de la Stratégie sur la santé des végétaux et des animaux.

Tableau sommaire de la portée de la stratégie
Catégorie de portée Ce qui est inclus Exemples
Risques liés à la santé des ressources végétales et animales
  • Ravageurs et maladies des végétaux
  • Maladies animales
  • Bien-être des animaux
  • Vecteurs
  • Intrants aux secteurs
  • Répercussions des changements climatiques sur la capacité des ravageurs, des maladies et des vecteurs à s'établir et se propager
  • Les ravageurs comprennent les pathogènes, les insectes, et les mauvaises herbes
  • Maladies et ravageurs endémiques et émergents
  • Contamination des apports (p. ex. aliments du bétail, semences)
Secteurs
  • Agriculture
  • Aquaculture
  • Interface entre les populations gérées et sauvages
  • Foresterie
  • Apiculture
  • Technologies utilisées pour la lutte contre les ravageurs et les maladies
  • Services fournis aux primaires producteurs
  • Cultures, horticulture et bétail traditionnels
  • Forêts aménagées et non aménagées
  • Vaccins
  • Transporteurs
Activités
  • Prévention et atténuation
  • Préparation
  • Intervention
  • Rétablissement
  • Surveillance
  • Recherche
  • Prévision
  • Sensibilisation et mobilisation
  • Exercices d'urgence
Date de modification :