ARCHIVÉE - Éclosion de la grippe pandémique H1N1 de 2009 dans une exploitation porcine - Leçons apprises de l'ACIA : Réponse et plan d'action de la direction

Cette page Web a été archivée

L’information dont il est indiqué qu’elle est archivée est fournie à des fins de référence, de recherche ou de tenue de documents. Elle n’est pas assujettie aux normes Web du gouvernement du Canada et elle n’a pas été modifiée ou mise à jour depuis son archivage. Pour obtenir cette information dans un autre format, veuillez communiquer avec nous.

Évaluation

Recommandation de l'évaluation

Recommandation 1 : On recommande que la Direction générale des opérations veille à ce que ses répondants de première ligne en cas d'urgence zoosanitaire aient reçu la formation nécessaire sur l'intervention en cas d'urgence notamment afin qu'ils connaissent les exigences des protocoles, des directives et des lignes directrices sur l'utilisation de l'équipement de protection individuelle et sur l'envoi d'échantillons biologiques.

Réponse de la direction Stratégie de mise en œuvre Responsables /Participants Date cible État/commentaires

Acceptée

Il importe que tous les répondants de première ligne en cas d'urgence zoosanitaire aient reçu la formation nécessaire sur l'intervention en cas d'urgence notamment afin qu'ils connaissent les exigences des protocoles, des directives et des lignes directrices sur l'utilisation de l'équipement de protection individuelle et sur l'envoi d'échantillons biologiques.

Continuer de dispenser aux répondants de première ligne la formation sur les exigences relatives à l'utilisation de l'équipement de protection individuelle.

Responsables : Spécialistes des maladies animales exotiques (MAE)
Conseillers en SST (pour déterminer les besoins en formation)

Centres opérationnels – pour mener les activités de formation

Mesures prises à ce jour :

Formation dispensée depuis 2009 dans le Centre opérationnel de l'Ouest : Introduction au Système de commandement des interventions de l'ACIA (autoformation, formation des utilisateurs finaux et formation des formateurs); SST - Bioconfinement (formation des utilisateurs finaux et formation des formateurs); Essais d'ajustement qualitatifs et quantitatifs (Portacount); Transport de marchandises dangereuses (formation des utilisateurs finaux).

Les besoins continus en formation pour la préparation aux situations d'urgence au sein de la Santé des animaux sont déterminés par les spécialistes du programme vétérinaire sur les MAE. Le maintien du niveau de formation requis repose sur une responsabilité partagée entre l'employé qui reçoit la formation initiale, son gestionnaire et le spécialiste des MAE du Centre opérationnel.

Recommandation 2 : On recommande que tout poste de conseiller en SST relève du niveau du commandement des interventions pour toutes les éclosions de zoonoses soupçonnées.

Réponse de la direction Stratégie de mise en œuvre Responsables/Participants Date cible État/commentaires

Acceptée

Le poste de conseiller en SST doit être mis à jour. Il y a un écart entre les tâches et les responsabilités aux divers niveaux et il faut en tenir compte dans nos plans.

Le Plan fonctionnel pour la santé animale, puis les plans relatifs au risque spécifique appropriés doivent être mis à jour de la façon suivante :

  1. Comme la preuve le démontre, il faut qu'aux échelons local et régional, les postes de conseiller en SST relèvent du commandant des interventions pour toutes les éclosions de zoonoses soupçonnées. Les rôles et responsabilités appropriés du conseiller en SST doivent être examinés pour chacun des plans relatifs au risque spécifique afin d'en assurer la clarté.
  2. Aux échelons national et des centres opérationnels, le conseiller en SST demeurera à la section de la logistique. Les rôles et responsabilités doivent être examinés.

Responsables : Division de la santé des animaux terrestres conseiller en SST chef de la section de la logistique nationale (directeur exécutif par int. de la Direction de la gestion des biens et de la sécurité)

Octobre 2011

Examens et révisions en cours pour respecter l'échéance d'octobre 2011.
Date de modification :