Les chroniques de l'ACIA

Édition 3 – Octobre 2017

Une bannière affichant le texte Les chroniques de l'ACIA au milieu. La bannière est composée de trois images côte à côte, y compris des mains tenant une laitue, un poulet et des aliments en train de cuire dans une poêle.

Les drones peuvent ils aider à combattre les espèces envahissantes?

Un drône volant avec une caméra

Que vous les appeliez des robots volants ou des véhicules aériens sans pilote (UAV), de plus en plus de personnes utilisent des drones. Historiquement connus pour leur utilisation militaire au fil des ans, les drones sont devenus essentiels au fonctionnement de différentes entreprises et organisations gouvernementales partout dans le monde. Ils sont devenus les prolongements volants de notre désir d'innover et de découvrir des moyens d'augmenter l'efficacité du travail et le rendement en milieu de travail. Alors que de nouvelles technologies deviennent abordables et largement disponibles, ces robots volants ont démontré leur valeur dans des endroits que les humains ne peuvent atteindre ou lorsqu'ils ne sont pas en mesure d'effectuer des tâches rapidement et efficacement.

Nouvelle technologie dans la surveillance des phytoravageurs

L'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA) continue à rechercher les capacités et les demandes futures des drones comme outil de détection des espèces envahissantes pour aider à mieux gérer et éradiquer les phytoravageurs. En 2016-2017, deux drones ont été mis à l'essai, en Ontario et en Colombie-Britannique, pour détecter des signes simulés de dommages forestiers causés par le longicorne asiatique, un insecte envahisseur. Les sites d'essai ont été installés et les essais visaient à déterminer si les drones peuvent être utilisés comme outil opérationnel pour aider à détecter et évaluer les infestations de longicorne asiatique.

véhicule aériens sans pilote Aeryon Skyranger
Ci dessus, l'un des drones utilisés par l'Agence, l'UAV Aeryon Skyranger

Ontario : Utilisation d'un drone de qualité militaire

En Ontario, 20 érables argentés et de Norvège sans feuille ont été installés pour l'essai dans le cadre d'une initiative de collaboration avec Conservation Halton, Bioforest Technologies Inc. et AirVu UAV Solutions. Comme première étape, les inspecteurs de l'ACIA ont effectué des enquêtes au sol et ont été en mesure d'indiquer correctement des signes potentiels d'infestations au longicorne asiatique sur 45 % à 60 % des arbres de l'essai. Pour la deuxième moitié de l'essai, un UAV Aeryone Skyranger équipé d'une caméra avec zoom optique HD 30x piloté par AirVu UAV Solutions et des images ont été prises pour l'évaluation sur le terrain. Chaque arbre a été balayé et, malgré des problèmes de visibilité, il y a eu des signes de la présence de longicornes asiatiques ont été notés sur 45 % des arbres d'essai. Pour comparer, les enquêtes au sol ont prouvé être plus efficaces que l'utilisation d'un drone pour la détection des ravageurs pendant cet essai initial.

Colombie-Britannique : Utilisation d'un drone commercial de base

En Colombie-Britannique, 24 peupliers sans feuilles de l'Ouest et érables à grandes feuilles ont été marqués pour les essais d'inspection dans un parc forestier le long d'un sentier de marche. Premièrement, un UAV DJ Phantom 3 Professional équipé d'une caméra 4K f/2,8 94° a été piloté par un biologiste en enquête de l'ACIA par une journée claire et ensoleillée. Par contre, en raison de difficultés de navigation, seulement quatre arbres ont été examinés pour évaluer la capacité de détection du drone. Un autre jour, les inspecteurs de l'ACIA ont effectué des enquêtes au sol, et malgré des conditions d'ennuagement, ils ont été en mesure d'indiquer correctement les signes de présence potentielle du longicorne asiatique sur 57 % des arbres. Pour le deuxième essai, similaire à celui effectué en Ontario, les enquêtes au sol ont tout de même résulté en un pourcentage plus élevé de détections comparativement aux résultats atteints à la suite de l'utilisation d'un drone.

Résultats

Bien que les enquêtes au sol continuent d'être l'outil le plus efficace pour détecter les ravageurs comme le longicorne asiatique, les difficultés techniques pourront être surmontées au cours des prochaines années alors que les avancées technologiques et les nouvelles capacités améliorées des drones sont mises à notre disposition.

Améliorer les efforts de surveillance des phytoravageurs

L'ACIA collabore avec des partenaires dans l'ensemble du pays pour améliorer les efforts de surveillance nationaux. Le contrôle de la propagation des organismes nuisibles envahissants est vital pour la protection et la santé des plantes, des forêts et de l'économie du Canada. Les espèces envahissantes, comme le longicorne asiatique, sont une des premières causes de destruction des forêts canadiennes et elles contribuent à des dommages estimés à 800 millions de dollars par année.

Chaque année, l'Unité de surveillance phytosanitaire de l'ACIA planifie, coordonne et administre le programme national d'enquêtes. Les enquêtes phytosanitaires sont nécessaires pour maintenir les affirmations qu'une zone a un statut de zone exempte, et pour aider à contrôler la propagation des espèces envahissantes au Canada. Les enquêtes phytosanitaires soutiennent également les programmes d'importation, d'exportation et de réglementation nationale ainsi que les décisions réglementaires éclairées qui touchent les intervenants de l'industrie.

Le Rapport d'enquêtes de la protection des végétaux de cette année est maintenant disponible et il fournit un résumé des activités de surveillance de la santé des végétaux effectuées par l'ACIA en 2016-2017 ainsi que les résultats obtenus. Le rapport fait partie des efforts de l'ACIA pour surveiller, prévenir et réduire le risque et la propagation des espèces envahissantes au Canada.

Abonnez-vous aujourd'hui!

Tenez-vous au fait du changement qui a lieu à l'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA). Abonnez-vous à notre service listserv d'avis par courriel sur les initiatives de modernisation pour des mises à jour concernant les prochaines éditions de ce bulletin.

Encadré sur le côté – Le saviez-vous?

« Demandez à l'ACIA » est votre point d'entrée unique pour poser vos questions sur les exigences réglementaires actuelles. Depuis juin 2016, on a répondu à plus de 1 500 questions sur la réglementation. « Demandez à l'ACIA » est disponible à la plupart des entreprises y compris celles qui sont dans les secteurs suivants : poissons et fruits de mer, produits laitiers, fruits et légumes frais et transformés, produits de l'érable, miel et œufs et produits d'œufs. Avez-vous une question sur la réglementation? Demandez à l'ACIA.

Possibilités de consultation et de mobilisation

La consultation est une activité clé de l'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA). Elle appuie un gouvernement ouvert et transparent. Nous vous encourageons à consulter la liste complète des possibilités de consultation et de mobilisation, informez-vous et faites connaître votre opinion.

Questions ou suggestions

Si vous avez des questions au sujet des exigences réglementaires ou d'autres questions techniques concernant votre entreprise, veuillez visitez « Demandez à l'ACIA ».

Si vous avez des questions au sujet d'un des articles dans Les chroniques de l'ACIA ou si vous aimeriez suggérer un article pour les prochaines éditions, veuillez nous faire parvenir un courriel à l'adresse CFIA-Modernisation-ACIA@inspection.gc.ca.

Éditions précédentes

Date de modification :