Mise à jour sur l’enquête sur la tuberculose bovine en Colombie­-Britannique

Déclaration du vétérinaire en chef du Canada

Le 9 janvier 2019 – Ottawa (Ontario) – L'Agence canadienne d'inspection des aliments

Fidèle à son engagement en matière d’ouverture et de transparence, l’Agence canadienne d’inspection des aliments (ACIA) fournit des mises à jour régulières sur son enquête sur la tuberculose bovine.

Cette enquête est menée conjointement avec la province de la Colombie-Britannique. L’ACIA et la province ont reçu une forte collaboration de la part des producteurs, des associations de l’industrie et des autres intervenants associés à l’enquête. La majorité des individus du troupeau infecté dans la région intérieure sud de la Colombie-Britannique ont fait l’objet d’un dépistage.

Jusqu’à maintenant, les analyses ont confirmé que 4 animaux du troupeau infecté dans la région intérieure sud de la Colombie-Britannique étaient infectés par la tuberculose bovine, y compris le bovin chez lequel la présence de la maladie a été confirmée au moment de son abattage en octobre 2018. Ces animaux n’ont pas été introduits dans la chaîne alimentaire et ne posent aucun risque ni à la filière alimentaire ni à la santé humaine. Les analyses se poursuivent dans le troupeau de référence, et il est possible que des cas additionnels soient détectés.

Les activités de retraçage en aval se déroulent comme prévu. Les individus du troupeau infecté ont été retracés à certaines parties de la Colombie-Britannique, de l’Alberta et de la Saskatchewan, et environ 18 000 animaux, répartis sur 25 lieux ont été assujettis à des contrôles des déplacements. Le nombre de contrôles des déplacements variera au fil de l’enquête, à mesure que de nouvelles installations sont trouvées à la suite des activités de retraçage en aval ou que des installations sont retirées de la liste une fois que les épreuves de dépistage ont montré que les animaux sont exempts de la maladie.

Le laboratoire d’Ottawa (Fallowfield) de l’ACIA a terminé l’analyse des cultures des échantillons de tissus prélevés chez le premier animal infecté. Les résultats des analyses visant le troupeau infecté ont permis de déterminer que la souche de tuberculose bovine en cause est distincte des souches dont étaient porteurs tous les autres animaux sauvages et domestiques chez lesquels la maladie a précédemment été détectée au Canada. Cette souche n’est pas liée aux cas de tuberculose bovine détectés dans le passé en Alberta, en Colombie-Britannique ou ailleurs au Canada.

Prochaines étapes

Les prochaines étapes de l’enquête incluent des activités de retraçage en amont visant à déterminer les déplacements antérieurs des animaux qui ont intégré le troupeau infecté au cours des cinq dernières années. Ainsi, le nombre de troupeaux assujettis à un contrôle des déplacements continuera de fluctuer, et il sera affiché régulièrement sur notre site Web. De plus, l’ACIA poursuivra ses activités de retraçage en aval au cours des mois à venir.

Les enquêtes sur les maladies nécessitent beaucoup de coopération et de collaboration.

L’ACIA remercie les producteurs et les associations de l’industrie touchés ainsi que les ministères fédéraux et provinciaux qui ont grandement collaboré à l’enquête jusqu’à maintenant. Notre objectif commun est de protéger la santé humaine, de protéger le bétail canadien et, par le fait même, de maintenir l’accès aux marchés.

Nous continuerons de mettre à jour l’information concernant cette enquête.

Liens connexes

Date de modification :