Si vous soupçonnez un cas de tremblante, signalez-le!

Au Canada, la tremblante est une maladie à déclaration obligatoire en vertu de la Loi sur la santé des animaux, et tous les cas présumés de la maladie doivent être signalés à l'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA).

Si un producteur ou son vétérinaire suspecte qu'un animal, quel qu'il soit, est atteint de la tremblante, il a l'obligation de le signaler au bureau de l'ACIA le plus près. En cas de doute, il doit téléphoner à l'ACIA. La prévalence de la tremblante est très faible au Canada, mais le signalement reste essentiel pour retracer les derniers animaux infectés par cette maladie.

Comment reconnaître la tremblante

Âge

La tremblante est une maladie qui évolue lentement. On n'en observe les signes cliniques que chez les animaux adultes, le plus souvent âgés de deux à cinq ans. Une fois qu'un animal présente des signes de la maladie, il meurt habituellement au cours des mois suivants.

Variabilité du nombre d'animaux touchés

On ne se rend pas toujours compte qu'un animal est infecté. Les signes cliniques de la tremblante, lorsqu'ils se manifestent, ne sont visibles que longtemps après la contamination. Et un seul animal peut présenter des signes de maladie alors que tout le troupeau est infecté. À l'inverse, un seul animal peut être infecté alors que le reste du troupeau ne l'est pas. Les cas multiples sont plus probables lorsque les animaux sont gardés à l'intérieur.

Saison

Les cas de tremblante surviennent toute l'année, et le stress déclenche parfois l'apparition des symptômes. Le diagnostic est plus facile lorsque les animaux sont regroupés aux fins de gestion du troupeau, par exemple au moment de la mise bas, du sevrage ou de la reproduction.

Signes cliniques de la tremblante

Les signes cliniques varient énormément d'un cas à l'autre, et aucun ne constitue une indication certaine de la maladie. Un changement général de l'humeur ou du comportement de l'animal se produit souvent dans les semaines précédant l'apparition de signes plus précis. Dans certains cas, l'état de l'animal s'aggrave rapidement, parfois jusqu'à la mort. Un animal adulte peut présenter des modifications du comportement général, par exemple de l'agressivité ou de l'appréhension, des tremblements, un manque de coordination ou une démarche anormale. Il est aussi possible de trouver la maladie chez un animal adulte maigre dont le pelage est en mauvais état.

Les animaux souffrant de la tremblante peuvent présenter plusieurs des signes suivants :

Changement de comportement :

  • Excitabilité
  • Oreilles tombantes
  • Manifestations accrues de nervosité ou de crainte
  • Animal qui traîne
  • Appréhension
  • Agressivité
  • Dépression ou regard vide
  • Léchage excessif

Irritation cutanée :

  • Frottements répétés de la tête et du corps contre des objets tels qu'une clôture, un poteau ou une botte de foin.
  • Grattage répété des flancs. Les animaux munis de cornes peuvent s'en servir pour se gratter.
  • Mordillage ou grincement des dents lorsque l'animal se frotte ou lorsqu'on lui frotte vigoureusement le dos.
  • Grattage continuel de l'épaule ou de l'oreille avec le pied arrière. Mordillage inhabituel ou agité des pieds, des pattes ou d'autres parties du corps.
  • Perte de poil excessive ou épiderme en mauvais état.

Modification de la posture et du mouvement :

  • Tremblements (surtout de la tête)
  • Pattes levées inhabituellement haut lors du trot (premiers stades de la maladie)
  • Manque de coordination prononcé
  • Trébuchements
  • Posture étrange
  • Pattes arrière faibles
  • Incapacité à tenir debout

Signes cliniques plus avancés :

  • Perte de poids malgré un bon appétit
  • Mort

La maladie finit par entraîner la mort de l'animal.

Plusieurs autres problèmes provoquent des signes semblables à ceux de la tremblante chez le mouton et la chèvre, entre autres la pneumonie progressive du mouton, la listériose, la rage, la présence de parasites externes (poux et acariens), la toxémie de gestation et certaines toxines.

Si vous observez un changement de comportement au sein du troupeau, communiquez avec votre vétérinaire. Si votre vétérinaire soupçonne un cas de tremblante dans votre exploitation, il a l'obligation de le signaler à l'ACIA.

Que fait l'ACIA lorsqu'un cas présumé de tremblante lui est signalé?

Un vétérinaire de l'ACIA examine l'animal aussitôt que possible. Ce qui s'ensuit dépend de ce qu'il aura observé lors de sa visite. Votre animal :

Que se passe-t-il lorsqu'un cas de tremblante est confirmé?

Lorsqu'un animal reçoit un diagnostic de tremblante, l'ACIA prend des mesures de lutte contre la maladie. Les mesures varient, selon la situation, mais l'intervention inclut habituellement certaines ou l'ensemble des étapes suivantes :

  • Enquête initiale;
  • Quarantaine;
  • Enquête approfondie;
  • Destruction, élimination et indemnisation appropriée;
  • Nettoyage et désinfection;
  • Tests de surveillance pendant cinq ans.

Pour plus de renseignements sur les mesures de lutte contre la tremblante sur les lieux d'une exploitation, reportez-vous à la page Tremblante – Ce à quoi vous attendre lorsque vos animaux sont potentiellement infectés.

Date de modification :