Peste porcine classique - Fiche de renseignements

En quoi consiste la peste porcine classique?

La peste porcine classique (PPC), appelée aussi choléra du porc ou fièvre porcine, est une maladie virale hautement contagieuse qui affecte les populations de porcs domestiques et sauvages. Elle peut être bénigne ou grave, voire mortelle. La maladie peut provoquer une véritable hécatombe dans les troupeaux atteints. Elle se manifeste par de la fièvre et des rougeurs, ainsi que par des troubles de la coordination, de la diarrhée et une pneumonie. Quand elle est grave, ses symptômes ressemblent beaucoup à ceux de la peste porcine africaine.

Cette maladie est-elle présente au Canada?

Le Canada est indemne de la peste porcine classique, le dernier cas remontant à 1962.

La maladie est toutefois présente en Europe, sauf en Irlande, en Islande, en Suisse et en Scandinavie. Elle existe aussi en Afrique orientale et centrale, sur le sous-continent indien, en Chine, dans l'Est et le Sud-Est asiatiques, au Mexique, dans la plupart des pays de l'Amérique centrale et presque partout en Amérique du Sud.

Cette maladie comporte-t-elle des risques pour la santé humaine?

Le virus ne s'attaque pas aux humains. Seuls les porcs y sont sensibles.

Comment la peste porcine classique se transmet-elle et se propage-t-elle au sein des populations porcines?

Le mode de transmission le plus courant est le contact direct entre des porcs sains et des sujets infectés. Le virus de la PPC contamine la salive, les sécrétions nasales, l'urine et les fèces. Il est aussi présent dans le sperme des verrats infectés. La maladie peut aussi se répandre à la suite de contact avec des véhicules, des enclos, des aliments ou des vêtements contaminés. Les porcs porteurs chroniques (infectés en permanence) n'affichent pas nécessairement de signes cliniques, mais peuvent excréter le virus. Les truies infectées transmettent la maladie au foetus.

Le virus de la PPC survit dans la viande de porc et les produits du porc transformés, et ce, pendant des mois quand la viande est réfrigérée et pendant des années quand les produits sont congelés. Les porcs peuvent aussi contracter la maladie en mangeant du porc ou des produits du porc infectés par le virus.

Quels sont les signes cliniques de cette maladie?

La peste porcine classique peut être bénigne ou grave. Dans certains cas, les porcs meurent soudainement sans avoir manifesté de signes cliniques. Il existe trois formes cliniques de la maladie :

  • Forme aiguë : forte fièvre, dépression, perte de l'appétit, troubles de la coordination, raideur, convulsions, vomissements, diarrhée, écoulement nasal, difficultés respiratoires, présence fréquente de taches rouges ou pourpres sur les oreilles, le museau, les pattes et l'abdomen. Cette forme est très souvent mortelle.
  • Forme chronique : dépression, perte de l'appétit, piètre croissance, fièvre intermittente, constipation et diarrhée. Les accès sont suivis de périodes normales. Les décès sont moins fréquents. Les porcs deviennent porteurs chroniques asymptomatiques.
  • Forme bénigne : une piètre croissance constitue le symptôme le plus fréquent. Les truies gravides peuvent avorter ou donner naissance à des porcelets morts-nés. Les porcelets qui survivent peuvent naître avec des malformations ou souffrir de tremblements.

Comment la diagnostique-t-on?

La PPC peut être décelée d'après les signes cliniques et les lésions. Ce diagnostic doit être confirmé par des tests de dépistage du virus en laboratoire.

Existe-t-il un traitement contre cette maladie?

Il n'existe pas de traitement particulier. Dans de nombreux pays, on opte pour la vaccination pour combattre la PPC quand l'éradication est impossible.

Comment l'Agence canadienne d'inspection des aliments prévient-elle l'introduction de la peste porcine classique au Canada?

La peste porcine classique est une maladie déclarable en vertu de la Loi sur la santé des animaux. Cela signifie que les cas douteux doivent être déclarés à l'ACIA. Les inspecteurs de l'Agence enquêtent immédiatement sur tous les cas présumés qui leur sont signalés. L'ACIA impose des dispositions réglementaires strictes sur l'importation des animaux et des produits animaux en provenance de pays où la présence de la PPC est reconnue. Elle applique la réglementation en procédant à des inspections aux points d'entrée.

La stratégie d'intervention d'urgence du Canada en cas de flambée de maladie animale exotique consiste à enrayer la maladie et à rétablir le plus rapidement possible la reconnaissance du Canada comme pays indemne. Dans ses efforts d'éradication de la PPC, l'ACIA mettrait en oeuvre sa politique d'abattage sanitaire qui comporte :

  • la destruction sans cruauté des animaux infectés et exposés;
  • la surveillance et le retraçage des animaux présumés infectés ou exposés;
  • une mise en quarantaine et des contrôles stricts du déplacement des animaux;
  • une décontamination rigoureuse des lieux infectés;
  • le zonage définissant les zones infectées et celles exemptes de la maladie.
Les propriétaires dont les animaux ont dû être détruits peuvent être admissibles à une indemnisation.

Renseignements additionnels

Date de modification :