Points saillants de l'enquête de l'Agence canadienne d'inspection des aliments
Éclosion d'influenza aviaire de 2014 en Colombie-Britannique

L'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA) est un organisme de réglementation à vocation scientifique qui applique une approche moderne et axée sur les résultats à toutes ses activités. La santé des Canadiens et des Canadiennes, y compris la protection de la population contre les maladies d'origine alimentaire et animale qu'il est possible de prévenir, constitue l'élément moteur des programmes de l'Agence. l'ACIA mène des mesures d'intervention liées à des situations d'urgence qui relèvent de son mandat, y compris les urgences liées à la santé des animaux.

L'influenza aviaire

L'influenza aviaire (IA) est une infection virale contagieuse qui peut frapper plusieurs espèces d'oiseaux destinées à l'alimentation, tout comme les oiseaux de compagnie et les oiseaux sauvages. Les virus de l'IA sont classés en deux catégories : faiblement pathogène et hautement pathogène, selon la gravité de la maladie qu'ils causent. En de rares occasions, les virus de l'IA peuvent causer des maladies chez les humains lorsqu'il y a eu un contact étroit avec des oiseaux infectés ou des environnements fortement contaminés. Il est important de souligner que l'IA ne présente aucun risque pour la salubrité des aliments lorsque la volaille et ses produits sont convenablement manipulés et bien cuits.

Au Canada, tant les virus hautement pathogènes d'IA que les catégories faiblement pathogènes H5 et H7 sont définis en tant que maladie à déclaration obligatoire en vertu de la Loi sur la santé des animaux. Tous les cas d'influenza à déclaration obligatoire doivent être signalés à l'ACIA.

Il est difficile de lutter contre l'IA, principalement en raison du fait que le virus se trouve fréquemment chez les oiseaux migrateurs d'Amérique du Nord. La période migratoire amène les oiseaux sauvages dans des régions agricoles où se trouvent des exploitations avicoles, ce qui entraîne une exposition de la volaille domestique aux virus véhiculés par les oiseaux migrateurs.

Une biosécurité efficace est essentielle pour prévenir et limiter l'introduction et la propagation de l'IA et d'autres maladies. Afin d'aider l'industrie à se préparer, l'ACIA et ses partenaires de l'industrie ont élaboré la Norme nationale de biosécurité pour les fermes avicoles (2009) ainsi que le Guide de biosécurité pour les fournisseurs de services de l'industrie de la volaille (2013), en collaboration avec des groupes de producteurs, des partenaires fédéraux, des gouvernements provinciaux/territoriaux et le milieu universitaire. Ces documents ainsi que les éléments d'information complémentaire décrivent les stratégies et lignes directrices de gestion de la maladie auxquelles doivent adhérer les producteurs et les groupes connexes. l'ACIA collabore avec l'industrie avicole pour mettre à jour cette documentation en y intégrant les données scientifiques les plus récentes concernant la lutte contre l'IA.

À la fin de 2014, un certain nombre d'éclosions du virus d'IA hautement pathogène H5N2 a touché l'Amérique du Nord, deux d'entre elles ont concerné le Canada, à savoir la Colombie-Britannique en décembre 2014 et l'Ontario en avril 2015.

L'éclosion d'IA de 2014 en Colombie-Britannique

Le 1er décembre 2014, la présence d'IA hautement pathogène H5N2 a été détectée dans deux fermes de la vallée du Fraser en Colombie-Britannique. l'ACIA avait immédiatement lancé une enquête sur l'éclosion qui comportait des mesures de restriction des déplacements et la surveillance de plus de 400 fermes durant l'éclosion. Au total, on a constaté que neuf autres exploitations commerciales et deux exploitations d'élevage de volaille non commerciales étaient également infectées. Tous les oiseaux des fermes infectées ont été abattus et convenablement éliminés pour prévenir la propagation du virus.

Plus de 10 400 échantillons de surveillance ont été prélevés entre décembre 2014 et juin 2015, et la totalité d'entre eux se sont révélés négatifs à l'IA. Le 3 juin 2015, conformément au Code sanitaire pour les animaux terrestres de l'Organisation mondiale de la santé animale, la province de la Colombie-Britannique a été déclarée exempte d'IA. Veuillez visiter le site Web de l'ACIA pour obtenir de plus amples renseignements concernant la gestion d'urgence de l'IA en C.-B. en 2014-2015.

l'ACIA et ses partenaires restent mobilisés et sont pleinement préparés à intervenir de nouveau si une nouvelle éclosion d'IA devait se produire au Canada.

Date de modification :