Fiche de renseignements - Fièvre catarrhale du mouton

Qu'est-ce que la fièvre catarrhale du mouton?

La fièvre catarrhale du mouton est une maladie des ruminants domestiques et sauvages qui se transmet par des insectes, plus précisément des moucherons piqueurs du genre Culicoides.

Les divers animaux qui peuvent être infectés par le virus de la fièvre catarrhale du mouton comprennent :

  • les bovins domestiques
  • le bison
  • le cerf
  • la chèvre et le mouton

La fièvre catarrhale du mouton peut aussi toucher les animaux sauvages, notamment :

  • le mouflon d'Amérique;
  • le wapiti;
  • la chèvre de montagne;
  • le cerf-mulet;
  • le cerf;
  • l'antilocapre;
  • le cerf de Virginie et la majorité des autres artiodactyles.

Où la fièvre catarrhale du mouton est-elle présente?

La fièvre catarrhale du mouton peut sévir partout où les moucherons pouvant transporter le virus sont présents. La maladie est fréquente aux États Unis, au Mexique, en Australie, en Afrique, au Moyen Orient, dans le sous-continent indien et en Chine. Elle se propage aussi dans le nord de l'Europe.

Actuellement, la plus grande partie du Canada est indemne de cette maladie.

Au cours des trente dernières années, la maladie a été signalée à quelques reprises dans la vallée de l'Okanagan, en Colombie-Britannique, et l'on croit que dans chaque cas elle a été causée par des moucherons infectés portés par le vent en provenance des États-Unis. En septembre 2015, on a confirmé la présence de la fièvre catarrhale du mouton dans le sud-ouest de l'Ontario.

Comment se transmet et se propage la fièvre catarrhale du mouton?

La fièvre catarrhale du mouton se transmet entre animaux par une espèce précise de moucherons piqueurs du genre Culicoides. Au Canada, le virus n'est généralement présent qu'à la fin de l'été et au début de l'automne, car il ne peut se reproduire dans l'organisme du moucheron que s'il fait suffisamment chaud (de 13 à 35 °C). Les moucherons deviennent inactifs dès les premiers gels importants. Rien n'indique que la fièvre catarrhale du mouton peut survivre à l'hiver canadien.

Le virus ne peut survivre dans l'environnement à l'extérieur du moucheron ou d'un animal hôte. Il ne peut donc pas se propager par contact avec des carcasses animales et des produits d'animaux comme la viande et la laine.

La fièvre catarrhale du mouton présente-t-elle un risque pour la santé humaine?

Non, la fièvre catarrhale du mouton ne présente aucun risque pour la santé humaine.

Quels sont les signes cliniques de fièvre catarrhale du mouton?

Les signes cliniques varient selon l'espèce. La grande majorité des espèces ne manifeste aucun signe visible. Chez les bovins, la chèvre et le wapiti, par exemple, l'atteinte est très légère et évolue spontanément vers la guérison.

La maladie peut être grave et même mortelle chez le mouton et les cervidés, voire aussi chez d'autres animaux sauvages. Il n'existe aucun traitement, et la mort peut survenir au bout de sept jours. Le mouton touché par la fièvre catarrhale du mouton présente les signes suivants :

  • fièvre;
  • rougissement du tissu buccal et nasale;
  • enflure des lèvres, de la langue et des gencives;
  • déglutition et respiration difficiles;
  • langue violacée et enflée;
  • boiterie.

Comment diagnostique-t-on la fièvre catarrhale du mouton?

On peut faire un diagnostic provisoire chez le mouton d'après les signes cliniques et les lésions. La présence de moucherons vecteurs est aussi à considérer. Des épreuves de confirmation en laboratoire peuvent être effectuées dans le but de détecter l'exposition au virus ou la présence de celui-ci.

Comment traite-t-on la fièvre catarrhale du mouton?

Il n'existe aucun traitement efficace contre la fièvre catarrhale du mouton. On a toutefois conçu des vaccins contre certains types de viraux de la maladie que l'on utilise en Afrique et en Asie.

Qu'arrive-t-il si l'on détecte la fièvre catarrhale du mouton?

Les types de fièvre catarrhale du mouton que l'on considérés endémiques aux États-Unis (sérotypes 2, 10, 11, 13 et 17) font partie des maladies à notification immédiate en vertu du Règlement sur la santé des animaux. On demande aux laboratoires de signaler à l'ACIA tout diagnostic confirmé. Cette façon de procéder permet de vérifier la prévalence en plus d'être conforme aux exigences internationales en matière de déclaration et de certification.

Tous les autres types de fièvre catarrhale du mouton exotiques aux États-Unis sont des maladies à déclaration obligatoire en vertu de la Loi sur la santé des animaux. Ceci signifie que tous les cas suspects ou confirmés doivent être déclarés à l'ACIA.

Renseignements additionnels

Date de modification :