Virus de la grippe pandémique H1N1

Le virus de la grippe pandémique H1N1 est la cause de maladies respiratoires chez les humains, qui sont semblables à celles provoquées par les virus de la grippe saisonnière. Cette souche précise du virus s'est également propagée à quelques occasions d'humains infectés à des porcs et à des volailles.

Le virus H1N1 ne représente pas de risque pour la salubrité des aliments. Selon l'Organisation mondiale de la santé (OMS) et l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO), les virus de l'influenza n'ont aucune incidence sur la salubrité de la viande de porc, la volaille et les oeufs bien cuits. La cuisson normale des aliments tue les virus de l'influenza.

De plus, il n'existe aucune preuve que les porcs ou les volailles contribuent à la propagation du virus de la grippe pandémique H1N1 chez les humains.

Les porcs atteints du virus se rétablissent facilement dans un délai de cinq à sept jours. Les volailles infectées par la souche faiblement pathogène du virus de l'influenza aviaire ne présentent habituellement que peu de symptômes de la maladie, si elles en ont, et elles se rétablissent dans la même période que les porcs. Les recherches montrent que les symptômes du virus de la grippe pandémique H1N1 sont légers ou inexistants chez le porc et la volaille.

La grippe pandémique H1N1 chez les porcs et la volaille n'est pas une maladie à déclaration obligatoire au Canada. Toutefois, les producteurs doivent toujours appliquer des mesures de biosécurité rigoureuse pour réduire le risque d'infection chez leurs animaux. Ils doivent également informer immédiatement un vétérinaire s'ils soupçonnent la présence de la maladie au sein de leurs troupeaux. Les animaux infectés sont traités en utilisant les mêmes pratiques de gestion vétérinaire et de biosécurité que celles employées pour d'autres virus de l'influenza qui ne sont pas à déclaration obligatoire au Canada.

Renseignements à l'intention des éleveurs de bétail et des intervenants du secteur de l'élevage

Renseignements à l'intention du grand public

L'ACIA prend très au sérieux la menace d'une pandémie d'influenza. Elle possède un plan de continuité des activités qui lui permet de continuer à offrir ses services essentiels et de protéger les végétaux, les animaux et l'approvisionnement alimentaire du Canada durant toute situation d'urgence. En outre, le personnel de l'Agence a été informé des mesures visant à réduire les risques de contracter et de transmettre le virus de l'influenza, et les employés qui ont des contacts directs avec des animaux d'élevage respectent des protocoles de biosécurité rigoureux afin de minimiser les risques de transmission de la maladie.

Date de modification :