Virus de Schmallenberg en Europe

L’Agence canadienne d’inspection des aliments (ACIA) surveille de près l’émergence du virus de Schmallenberg chez les ruminants en Europe.

Le virus de Schmallenberg fait partie d’un groupe de virus transmis par vecteurs (tiques, moucherons et mouches piqueuses). La transmission directe d’un animal à un autre est donc peu probable. En Europe, le virus semble être la cause de symptômes non spécifiques (fièvre, diarrhée, chute de production laitière, etc.) et de malformations congénitales chez les ruminants.

Rien n’indique jusqu’à maintenant que le virus est associé à des cas de maladie chez des humains.

Information supplémentaire :

Date de modification :