Exigences sanitaires applicables à l'exportation de sérum de veau fœtal du Canada vers la Corée
HA 2112 (modifié le 10 avril 2013)

  1. Le Canada était indemne de fièvre aphteuse une année précédant l'exportation, de peste bovine et de pleuropneumonie contagieuse bovine durant les deux années précédant l'exportation, de la dermatose nodulaire bovine durant les trois années précédant l'exportation et de la fièvre de la vallée du Rift durant les quatre années précédant l'exportation La vaccination contre ces maladies est interdite au Canada.
  2. Au Canada, l'ESB est une maladie déclarable, et l'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA) a une politique d'éradication de cette maladie.
  3. Le Canada a un programme national obligatoire d'identification des bovins qui permet une traçabilité depuis la naissance jusqu'à l'abattage.
  4. Au Canada, il est interdit de nourrir les ruminants avec des grattons ou des farines de viande et d'os de ruminants. Cette interdiction est en vigueur depuis 1997.
  5. Le produit provient d'animaux ayant été abattus dans un abattoir approuvé par l'ACIA, ayant subi une inspection ante mortem satisfaisante et ayant été présentés à l'ACIA en vue d'une inspection post mortem.
  6. Le sérum de veau fœtal d'origine canadienne provient de fœtus portés par des animaux n'ayant aucun lien avec un troupeau de bovins touché par l'ESB.
  7. Le sérum de veau fœtal exporté vers la Corée est exclusivement d'origine canadienne.
  8. Le produit fini a été :
    • Soit - emballé dans des sacs neufs et stériles,
    • Ou - transporté dans des contenants en vrac ou autres moyens de transport nettoyés et désinfectés à fond à l'aide d'un désinfectant préalablement approuvé au Canada.
  9. Le produit destiné à l'exportation a été fabriqué, transformé, entreposé et transporté de façon à ne pas être contaminé par des zoopathogènes transmissibles jusqu'à ce qu'il atteigne son point de départ du Canada.
Date de modification :