Exigences sanitaires applicables à l'exportation de sang porcin (transformé) vers la Corée
HA 2111 (modifié le 2 octobre 2014)

  1. Le Canada a été indemne de fièvre aphteuse, de stomatite vésiculeuse et de maladie vésiculeuse du porc au cours des 2 années précédant l'exportation, et a été indemne de peste bovine, de peste des petits ruminants, de péripneumonie contagieuse bovine, de fièvre de la vallée du Rift, de variole ovine (clavelée des moutons), de peste porcine africaine et de dermatose nodulaire contagieuse au cours des 3 années précédant l'exportation. La vaccination contre ces maladies est interdite au Canada.
  2. Le produit a été transformé dans un établissement titulaire d'un permis délivré par l'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA) et dont les activités se limitent au matériel porcin.
  3. Le produit provient d'animaux ayant été abattus dans un abattoir approuvé par l'ACIA, ayant subi une inspection ante mortem satisfaisante et ayant été présentés à l'ACIA en vue d'une inspection post mortem.
  4. Le produit est exclusivement d'origine porcine. Aucune matière provenant de ruminants n'est incluse dans la préparation du sang porcin transformé.
  5. Le produit a été soumis à un traitement thermique à cœur à une température d'au moins 80 degrés Celsius.
  6. Le produit n'est pas mélangé à des matières importées de pays tiers.
  7. Chaque envoi à destination de la Corée est négatif à l'égard de la présence de protéines de ruminants.
  8. Le produit a été entreposé pendant plus de 3 semaines (y compris le temps de transport) à une température ambiante et transporté de telle manière à empêcher la contamination par des agents pathogènes responsables des maladies animales transmissibles.
Date de modification :