Exigences sanitaires applicables à l'exportation de jerky de volaille vers la Nouvelle-Zélande (1er mars 2016)

1. Il est possible d'obtenir une autorisation d'entrée en nouvelle Zélande pour les jerky de volailleNote de bas de page 1, les filets de volaille et les lanières de volaille qui ne contiennent pas d'ingrédients canadiens d'origine bovine à la condition que les exigences suivantes soient satisfaites :

  1. Le produit est de longue conservation.
  2. Le produit est préparé, conditionné et étiqueté à échelle commerciale en tant qu'aliment pour animaux de compagnie.
  3. À son arrivée, le produit est dans son emballage scellé d'origine.
  4. Dans le cas d'envois commerciaux, le produit est accompagné d'une déclaration originale du fabricant indiquant ce qui suit :
    1. Le produit ne contient aucun ingrédient d'origine bovine.
    2. Le produit a été cuit à une température interne d'au moins <saisir une des températures figurant au tableau ci-dessous> degrés Celsius pendant au moins <saisir un temps de cuisson qui ne doit pas être inférieur à celui correspondant à la température figurant au tableau ci-dessous> minutes.
      Temperature (°Celsius) Time (minutes)
      80 1880
      85 632
      90 213
      95 72
      100 24
      105 9
      110 3
      115 1
      120 0.5
    3. Après la cuisson selon les indications mentionnées ci-dessus, le produit n'a pas été enrobé d'une autre matière d'origine animale.

Remarque : Les envois individuels (d'au plus 1 kg par passager) peuvent être autorisés sans documentation.

Date de modification :