Guide national de planification de la biosécurité pour les producteurs de moutons
1 Introduction

Cette page fait partie du répertoire des documents d'orientation (RDO).

Vous cherchez des documents connexes?
Recherche de documents connexes dans le répertoire des documents d'orientation.

Le Guide national de planification de la biosécurité pour les producteurs de mouton (le Guide) est un outil à l'intention des producteurs de moutons au Canada qui dressent des plans de biosécurité pour leurs fermes. Il a été mis au point en conjonction avec la Norme nationale de biosécurité à la ferme pour les moutons (la Norme), laquelle comprend une explication de l'approche commune recommandée pour les producteurs de moutons dans l'application de la biosécurité dans l'industrie canadienne.

Le Guide n'est pas rédigé comme un livre. Il contient plutôt du matériel et des renseignements avec lesquels vous pouvez travailler en sections, au fur et à mesure que vous avez le temps de le faire. Il présente une méthode de préparation et de documentation d'un plan de biosécurité. Certains producteurs se serviront du Guide pour mettre au point leur premier plan de biosécurité; d'autres s'en serviront pour tester, mettre à jour et/ou modifier leurs plans actuels.

La Norme et le Guide ont pour but de fonctionner de pair avec vos propres registres d'animaux et plans de santé du troupeau pour la ferme, et avec les Pratiques de salubrité alimentaires à la ferme de la Fédération canadienne du mouton, les programmes et les règlements visant le bien–être des animaux, les programmes de gestion des maladies de l'industrie, les plans environnementaux des fermes et les initiatives de traçabilité que vous suivez peut–être déjà. En fait, il est possible qu'une partie du contenu de la Norme et du Guide soit répétée dans ces programmes et initiatives, afin de veiller à ce qu'ils soient des ressources autonomes complètes.

1.1 Qu'est–ce que la biosécurité et pourquoi est–elle importante?

La biosécurité à la ferme est une série de pratiques de gestion visant à minimiser, prévenir ou contrôler :

  1. l'introduction d'agents pathogènes sur la ferme;
  2. la propagation au sein de la ferme;
  3. la dispersion de ces agents pathogènes à l'extérieur de la ferme qui peuvent avoir des effets négatifs sur l'économie, l'environnement et la santé humaine.

Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA)

Les pratiques de biosécurité fonctionnent de pair avec les programmes de gestion de la santé et des maladies des troupeaux afin de réduire le risque de transmission de maladies et de gérer leurs répercussions dans les troupeaux de moutons. Dans le Guide national de planification de la biosécurité pour les producteurs de moutons (le Guide), la biosécurité est un élément proactif – travailler dans le but de réduire le risque d'introduction de maladies à la ferme, leur transmission entre les moutons du troupeau et leur propagation à d'autres fermes.

La biosécurité réduit le risque de maladies endémiques à incidence économique et de maladies limitant la production. De telles maladies peuvent être présentes dans plusieurs troupeaux de moutons. Évidemment, ce ne sont pas toutes les maladies endémiques qui sont présentes dans tous les troupeaux et, dans l'élaboration d'un plan de biosécurité, les producteurs devront établir quelles maladies sont présentent ou peuvent être à risque afin de les cibler dans leurs plans. Dans le Guide, ces maladies sont appelées les maladies préoccupantes de chaque ferme.

Les pratiques de biosécurité réduisent aussi le risque de transmission de maladies animales exotiques (MAE) et de nouvelles maladies émergentes. Elles y arrivent en gérant un grand nombre de modes de transmission communs et en réduisant essentiellement la survie et la transmission de ces agents pathogènes.

Les pratiques de biosécurité sont aussi importantes pour réduire le risque d'exposition aux maladies zoonotiques pour les producteurs, leurs familles et leurs employés. Les maladies zoonotiques peuvent être transmises des humains aux moutons et des moutons aux humains, dont certaines, comme la fièvre Q, peuvent avoir de graves conséquences.

La biosécurité aide à réduire le risque que des maladies entrent dans un troupeau et y soient transmises. Ainsi, les pratiques de biosécurité peuvent réduire la souffrance et dans certains cas prévenir la mort, et procurent un fondement pour une production rehaussée.

À partir d'ici et par la suite, l'information présentée dans le présent Guide aidera les producteurs à élaborer ou à améliorer le plan de biosécurité de leur ferme. Plusieurs sections présentent des espaces vides où les producteurs peuvent inscrire des renseignements sur leurs propres troupeaux, leurs préoccupations particulières et une analyse de leurs pratiques actuelles.

1.2 Les objectifs de biosécurité pour les producteurs de moutons

  • cocher Sensibilisation et éducation accrues au sujet des risques de maladies propres aux moutons, y compris les maladies animales exotiques (MAE), les maladies limitant la production et les nouvelles maladies émergentes.
  • cocher Connaissance accrue au sujet de la prévention, de la gestion et du contrôle des maladies, et leur utilisation pour élaborer un plan de santé du troupeau propre à la ferme.
  • cocher Productivité accrue par unité; un troupeau national plus sain avec moins de mortalités, un meilleur taux de conversion alimentaire et une réduction des maladies.
  • cocher Application uniforme des normes de biosécurité partout au Canada; les producteurs, les employés, les médecins vétérinaires, les fournisseurs de services, les organismes publics, les visiteurs et leurs outils, équipements et véhicules présentent moins de risque de transmission de maladies entre les fermes et sur la ferme.
  • cocher Risque réduit de transmission de maladies zoonotiques.
  • cocher Conscience de l'application de différents niveaux et pratiques de biosécurité pour différentes activités à la ferme et ailleurs; y compris la participation aux expositions et foires d'animaux d'élevage; et que les ventes à la ferme se poursuivront.

1.3 Les 10 risques pour la biosécurité les plus importants pour les fermes de moutons

Dix risques communs ont été identifiés pour les fermes de moutons au Canada et figurent dans le tableau ci–dessous. Nous vous invitons à réfléchir à chacun d'eux dans le contexte de vos maladies préoccupantes, de vos pratiques d'élevage ainsi que de l'aménagement et des installations de votre ferme. Ensuite, décidez si chaque risque est faible, modéré ou élevé pour votre ferme. Inscrivez la désignation (FME) dans la colonne de droite, avec une courte note d'explication, si nécessaire. À la fin du tableau, insérez tout autre risque pour la biosécurité que vous considérez important pour votre ferme.

Les 10 risques pour la biosécurité les plus importants pour les fermes de moutons
Description du risqueImportance pour votre ferme : Faible, modéré, élevé et commentaires

1. Risque de maladies inconnues dans l'approvisionnement en moutons ou en moutons de remplacement.

2. Les moutons quittant la ferme ont un contact direct ou indirect avec d'autres animaux et retournent ensuite dans le troupeau.

3. Risque de transmission de maladies pendant le déplacement ou l'élimination des carcasses.

4. Risque de transmission de maladies dans votre troupeau; gestion des animaux malades.

5. Accès à votre troupeau par des personnes de l'extérieur de la ferme (fournisseurs de services, personnel de la ferme et visiteurs) et risque de transmission de maladies provenant d'autres emplacements par leur intermédiaire.

6. Circulation d'animaux dans vos installations et risque de transmission de maladies entre les groupes d'animaux dans votre ferme.

7. Risque de transmission de maladies dans votre troupeau par le fumier dans vos installations et entreposage sur votre ferme.

8. Les installations agricoles ainsi que l'équipement, les outils et les véhicules utilisés sur votre ferme qui peuvent avoir été contaminés par des agents pathogènes.

9. Sensibilisation des employés de votre ferme aux maladies et leur capacité à identifier les animaux potentiellement à risque.

10. Risque de transmission de maladies d' autres animaux d'élevage, des animaux de travail, des animaux sauvages, des animaux et insectes nuisibles et animaux sauvages, des chiens et des chats.

Autres risques pour ma ferme :

Ces dix risques les plus importants pour l'industrie ont été identifiés au cours de l'élaboration du Guide. Gardez ces risques et tout autre risque que vous avez inscrit ci–dessus à l'esprit lorsque vous procédez à l'élaboration d'un plan détaillé pour votre ferme dans les sections suivantes.

Date de modification :