Norme nationale de biosécurité à la ferme pour l'industrie apicole
Glossaire

Cette page fait partie du répertoire des documents d'orientation (RDO).

Vous cherchez des documents connexes?
Recherche de documents connexes dans le répertoire des documents d'orientation.

Abeilles domestiquées :
Aux fins du présent document, les abeilles domestiquées incluent l'abeille mellifère, l'abeille découpeuse de la luzerne et les bourdons, auxquels des gîtes artificiels sont fournis (ruches,  blocs ou boîtes de nidification). Les abeilles sauvages indigènes sont exclues du présent document.
Agent pathogène :
Agent biologique, comme une bactérie, un virus ou un champignon, pouvant causer une maladie chez l'abeille (p. ex. propagation de spores).
Apiculteur :
Terme générique désignant toute personne qui possède, qui utilise des services de pollinisation, qui manipule des abeilles ou de l'équipement apicole, des intrants et extrants de production ou des déchets provenant d'une exploitation apicole. Cette personne peut être le propriétaire ou l'exploitant, un apiculteur qualifié, un membre de la famille ou du personnel de l'exploitation. Le terme « apiculteur » est couramment utilisé en apiculture. Le terme « producteur » est utilisé dans les secteurs de l'élevage d'abeille découpeuse de la luzerne et des bourdons, la culture pollinisée par ces abeilles constituant le principal produit.
Apiculteur provincial (AP) :
Employés du gouvernement provincial qui font des études, qui éduquent et administrent la réglementation dans le domaine de l'apiculture. Normalement, l'apiculteur provincial assume également les fonctions d'inspecteur.
Apiculture :
L'endroit où se situe la totalité des colonies, des ruches et de l'équipement formant le site des opérations apicoles.
Assainissement :
Ensemble de pratiques destinées à éliminer la matière organique et les débris sur ou dans un objet ou sur une surface et à y réduire la présence, la survie et le potentiel infectieux d'agents pathogènes. Exemples : élimination des débris à l'aide de méthodes physiques ou mécaniques et par lavage à pression. La matière organique et des débris devraient être enlevés avant la désinfection.
Autorité apicole :
Apiculteur provincial, inspecteur des ruchers, médecin vétérinaire ou autorité réglementaire incluant l'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA) ou l'Agence de réglementation de la lutte antiparasitaire (ARLA) de Santé Canada.
Bâtiment :
Toute installation intérieure de l'exploitation apicole utilisée pour l'entreposage et l'entretien, l'hivernage ou l'incubation des abeilles ou la transformation de produits apicoles.
Biosécurité :
Le concept de « biosécurité à la ferme » fait référence à l'ensemble des pratiques nécessaires pour prévenir la transmission d'organismes nuisibles chez les populations animales et végétales, y compris leur introduction (bioexclusion), leur propagation parmi les populations (biogestion) et leur libération dans l'environnement (bioconfinement).
Contaminé :
La présence sur une surface ou dans des débris d'agents pathogènes, de parasites vivants ou d'insectes nuisibles susceptibles d'être transmis directement ou indirectement à un organisme hôte vivant (p. ex. abeille ou couvain).
Couvain :
Aux fins du présent document, les stades initiaux du développement des abeilles – embryons ou œufs, larves et nymphes. Le couvain de l'abeille découpeuse de la luzerne est protégé par une structure cellulaire faite de feuilles.
Débris :
Toute matière susceptible de contenir des agents pathogènes, des parasites ou d'autres organismes nuisibles. Exemples : abeilles mortes et fragments d'abeilles, déjections, parasites morts et autres déchets.
Désinfection :
Application d'un processus physique ou chimique sur une surface dans le but de détruire ou d'inhiber l'activité des microorganismes. La désinfection est souvent réalisée à l'aide d'un agent désinfectant comme l'eau de Javel ou au moyen d'un traitement par exposition à la chaleur, par irradiation ou par fumigation et doit être combinée à un nettoyage rigoureux.
Directives à l'intention du producteur :
Directives volontaires et exemples de pratiques de gestion bénéfiques destinés à aider les producteurs à appliquer les mesures de biosécurité énoncées dans la présente Norme de biosécurité à la ferme. Des directives particulières ont été élaborées pour chaque sous-secteur de l'industrie (élevage d'abeilles mellifères, d'abeilles découpeuses de la luzerne ou de bourdons).
Efficacité :
Capacité d'une intervention ou d'un traitement à supprimer ou à éliminer un organisme nuisible.
Endémique :
Se dit d'organisme nuisible qui réapparaît régulièrement ou dont l'agent causal est établi dans une région ou une population.
Équipement apicole :
Toute structure ou installation ou tout matériel utilisé par l'apiculteur pour protéger ou abriter ses abeilles. Ce matériel peut comprendre des structures destinées à promouvoir la ponte ou le développement du couvain ou contenant des réserves de nourriture ou de produits apicoles. Sont considérés comme du matériel apicole les ruches (abeille mellifère), les blocs de nidification (découpeuse de la luzerne) et les boîtes de nidification (bourdons). Aux fins du présent document, les termes « ruches ou nids » seront utilisés pour décrire ces équipements parce qu'ils s'appliquent aux trois types d'abeilles.
Équipement personnel :
Matériel considéré comme une extension de la personne appelée à manipuler les abeilles qui est susceptible d'entrer en contact avec des abeilles infectées ou infestées ou des débris et de l'équipement apicole contaminés. Exemples : outils, brosses, gants, vêtements de protection.
Exotique :
Se dit d'un organisme nuisible qui ne se rencontre généralement pas dans une région, soit parce qu'il n'y a jamais été présent, soit parce qu'il y a été éradiqué et subséquemment mis en échec par des mesures de lutte ou des pratiques agricoles mises en place par les autorités gouvernementales.
Exploitation :
Parcelle de terre présentant une limite de propriété continue définie par des titres fonciers ou, en l'absence de tels titres, par des coordonnées géoréférencées. L'exploitation inclut des installations intérieures ou extérieures utilisées pour les activités apicoles où les éléments suivants sont gardés, utilisés ou éliminés : abeilles, ruches ou nids, équipement personnel, matériel apicole et équipement utilisé pour le déplacement et la manipulation des abeilles ou du matériel apicole ou la transformation des produits apicoles.
Exploitation apicole :
Expression englobant tous les aspects de l'apiculture, de la production de produits apicoles à la prestation de services apicoles dont l'apiculteur est responsable, sans égard à l'endroit où les abeilles sont placées; comparable à la « ferme » pour les autres types d'agriculture.
Ferme/à la ferme :
Voir Exploitation apicole.
Infecté :
État d'un organisme hôte vivant (p. ex. abeille ou couvain) affecté par un agent pathogène.
Infesté :
État d'un organisme hôte vivant (p. ex. abeille ou couvain) ou de sa ruche ou de son nid dont la surface ou l'intérieur est envahi par un parasite ou un insecte vivant parvenu à un stade ou à un autre de son cycle vital.
Insecte nuisible :
Insecte prédateur infestant une ruche ou un nid et y infligeant des dommages en consommant le couvain ou les réserves de nourriture et occasionnant des pertes économiques. Les principaux insectes nuisibles associés aux abeilles passent une partie de leur vie dans les ruches ou les nids, et par conséquent, leur propagation est favorisée par le déplacement d'abeilles et d'équipement infesté. Sont considérés comme des insectes nuisibles le petit coléoptère des ruches et la fausse-teigne, qui infestent les colonies d'abeilles domestiques, la pyrale des fruits secs et divers coléoptères qui infestent les nids des abeilles découpeuses de la luzerne. Voir également « Ravageur ».
Inspecteur :
Une personne qui inspecte les apicultures et le transport des abeilles en conformité avec les règlements ou les réclamations aux assurances et qui peut offrir des conseils ou fournir des ressources aux apiculteurs.
Intrant de production :
Produit « consommable » comme la nourriture, l'eau, les traitements, les produits de nettoyage et les désinfectants et certains matériaux utilisés dans les ruches ou les nids. Les abeilles vivantes ainsi que les ruches et l'équipement de nidification réutilisables, les outils et les vêtements de protection ne sont pas considérés comme des intrants de production.
Lutte biologique :
Type de lutte misant sur un prédateur, un parasite ou un agent pathogène pour combattre un organisme nuisible.
Lutte chimique :
Ensemble des mesures de lutte contre les organismes nuisibles reposant sur l'utilisation de produits chimiques (acides, acaricides, agents pharmaceutiques et désinfectants). Les programmes de lutte chimique comportent des plans de rotation des traitements et un calendrier des traitements.
Lutte culturale :
Ensemble des mesures de lutte contre les organismes nuisibles de nature non chimique. Exemples : manipulation des ruches, des blocs ou des boîtes de nidification, introduction d'un nouveau lot d'abeilles, fourniture de suppléments alimentaires, assainissement.
Lutte mécanique :
Ensemble des mesures de lutte contre les organismes nuisibles de nature non chimique. Exemples : utilisation de barrières, de pièges, d'écrans, de clôtures, de supports de ruche ou de nids; élimination manuelle ou à l'aide d'une brosse, d'un balai ou d'un autre objet des corps étrangers sur les surfaces.
Lutte physique :
Ensemble des mesures de lutte contre les organismes nuisibles de nature non chimique, comme le traitement par le gel ou le traitement thermique.
Maladie :
Chez l'abeille, altération potentiellement létale de l'état de santé causée, par exemple, par un agent biologique comme une bactérie, un virus ou un champignon pathogène ou un parasite.
Maladies à déclaration obligatoire/à notification immédiate :
Tout cas confirmé ou soupçonné d'une maladie des abeilles causée par un agent pathogène, un parasite ou un insecte nuisible qui, en vertu de la loi, doit être signalé à l'ACIA. Seuls les laboratoires sont tenus de signaler à l'ACIA les cas de certaines maladies à notification.
Mauvaise herbe :
Toute végétation non désirée, incluant les champs cultivés ou spontanés, poussant dans et autour de l'apiculture ou des bâtiments où les abeilles sont gardées.
Norme de biosécurité :
Ensemble cohérent et structuré de principes et de résultats visés applicables à l'échelle de la ferme à tous les apiculteurs (abeille mellifère, découpeuse de la luzerne et bourdons). La présente Norme a pour objet de prévenir l'introduction d'organismes nuisibles dans une exploitation apicole et leur propagation dans les installations de cette exploitation et au-delà.
Organisme nuisible :
Organisme indésirable. Sont considérés comme tels les parasites, les agents pathogènes, les prédateurs et les insectes nuisibles. Dans le présent document, cette expression est employée de façon générique pour désigner l'ensemble de ces organismes vivants.
Parasite :
Organisme vivant à la surface ou à l'intérieur d'un organisme hôte vivant dont la survie peut dépendre de cet hôte. Exemples : l'acarien Varroa destructor chez l'abeille mellifère et le chalcidien parasitoïde Pteromalus venustus chez l'abeille découpeuse de la luzerne.
Permis :
Document autorisant l'importation, le déplacement interprovincial, l'achat et/ou l'utilisation d'abeilles et d'équipement apicole, de produits apicoles et d'intrants de production réglementés par le gouvernement.
Plan d'intervention d'urgence :
Plan d'intervention à la ferme dont l'application est déclenchée par la présence soupçonnée ou confirmée d'un organisme nuisible exotique ou peu familier présentant un risque élevé dans une exploitation apicole, une région ou un pays.
Programme de biosécurité :
Programme de réduction des risques conforme aux normes nationales de l'ACIA visant à prévenir l'introduction et la propagation d'organismes nuisibles dans les exploitations apicoles.
Propre :
Exempt de toute accumulation visible de matière organique, de débris ou d'autres résidus. Voir également désinfection et assainissement.
Protocole :
Code de conduite, procédure préétablie ou série d'étapes à suivre pour mettre en œuvre les pratiques de biosécurité.
Quarantaine :
Ordre particulier visant une exploitation, un lot d'abeilles ou des équipements précis émis par l'apiculteur provincial ou l'autorité chargée de réglementer les activités de l'industrie apicole et l'inspecteur dans le but de prévenir toute propagation additionnelle d'un risque pour la biosécurité ou de détecter un tel risque.
Ravageur :
Se dit d'un organisme qui peut perturber et affecter les abeilles, endommager les ruches ou le matériel de nidification, consommer des abeilles, du couvain et des rayons, détruire les réserves de nourriture, propager des maladies et des parasites et, de ce fait, affaiblir les colonies et accroître leur sensibilité aux autres organismes nuisibles. Sont considérés comme des ravageurs divers insectes comme les fourmis et les guêpes, les rongeurs, le raton laveur, la mouffette, certains grands mammifères comme les ours, certains oiseaux et même les animaux de compagnie. Voir également « Organisme nuisible ».
Recommandé :
Se dit de tout produit, traitement ou pratique dont l'application ou l'utilisation est conseillée par un spécialiste de l'industrie apicole. Appliqué à un pesticide ou à un agent pharmaceutique, désigne un produit homologué par l'autorité de réglementation appropriée pour l'usage particulier spécifié dans le texte.
Résultat visé :
Objectif que tous les éleveurs d'abeilles, quelle que soit la taille de leur exploitation, devraient atteindre pour prévenir l'introduction et la propagation d'organismes nuisibles dans leurs colonies d'abeilles.
Risque pour la biosécurité :
Toute activité, condition ou situation qui, en l'absence de mesures d'atténuation, contribue à accroître le risque d'introduction ou de propagation d'un danger sous la forme d'un agent pathogène, d'un parasite ou d'un insecte ravageur.
Ruche:
Logement pour les abeilles construit par les humains. Se référer à Équipement apicole.
Seuil :
Niveau mesurable d'un facteur contribuant à la santé des abeilles, par exemple un niveau d'infection ou d'infestation à partir duquel il convient d'intervenir pour restreindre les effets négatifs sur la santé des abeilles et limiter les pertes économiques.
Zone de quarantaine :
Zone désignée par un apiculteur provincial ou l'autorité chargée de réglementer les activités de l'industrie apicole à l'intérieur de laquelle l'industrie et/ou le gouvernement applique des mesures supplémentaires dans le but de prévenir toute propagation additionnelle d'un risque pour la biosécurité ou de détecter un tel risque.
Date de modification :