Guide général du producteur - Norme nationale de biosécurité pour les fermes avicoles
Annexe A - Liste d'auto-évaluation

Cette page fait partie du répertoire des documents d'orientation (RDO).

Vous cherchez des documents connexes?
Recherche de documents connexes dans le répertoire des documents d'orientation.

Liste d'auto-évaluation - Section 1
Section 1 - Gestion de l'accès Autovérification
ou X
1.1 Désignation des zones
1.1.1 Zones et points d'accès clairement identifiés.
1.1.2 Indicateurs visuels en place pour délimiter la zone d'accès contrôlé (ZAC) et la zone d'accès restreint (ZAR).
1.2 Mesures de contrôle des entrées, déplacements et sorties
1.2.1 Les personnes travaillant à l'exploitation connaissent et comprennent l'importance ainsi que la raison d'être de la ZAC et de la ZAR.
1.2.2 L'accès à la ZAC et à la ZAR est contrôlé au moyen de mesures appropriées et de procédures courantes. Les outils, l'équipement et les installations nécessaires à l'accomplissement des procédures établies sont disponibles, fonctionnels et entretenus pour l'usage auquel ils sont destinés.
Liste d'auto-évaluation - Section 2
Section 2 - Gestion de la santé des oiseaux Autovérification
ou X
2.1 Entrées, déplacements et sorties des oiseaux
2.1.1 Chaque entrée ou sortie de volailles est consignée et effectuée selon une planification appropriée et selon les mesures d'isolement ou de ségrégation nécessaires pour limiter l'introduction ou la propagation de maladies.
2.1.2 Vide sanitaire optimisé dans chaque poulailler.
2.1.3 Mesures de biosécurité plus strictes mises en œuvre à l'échelle du poulailler ou de l'exploitation lorsque la planification des élevages en « tout plein/tout vide » et le vide sanitaire ne sont pas possibles.
2.2 Surveillance de l'état de santé des oiseaux et mesures d'intervention
2.2.1 Surveillance des oiseaux assurée par des personnes qui savent comment faire le suivi de la santé des élevages, reconnaissent les signes de maladie et peuvent intervenir rapidement et efficacement.
2.2.2 Application des procédures quotidiennes d'observation et de mise à la réforme, au besoin.
2.2.3 Registre quotidien des mortalités tenu pour chaque élevage.
2.2.4 En cas de morbidité ou de mortalité inhabituelle, obtention d'un diagnostic auprès d'un médecin vétérinaire. Le fait de soupçonner la présence de maladies contagieuses, pouvant avoir des répercussions économiques importantes ou à déclaration obligatoire déclenche un « plan d'intervention en cas de maladie » qui oriente les individus vers les procédures appropriées à suivre.
Liste d'auto-évaluation - Section 3
Section 3 - Gestion de l'exploitation Autovérification
ou X
3.1 Gestion des oiseaux morts et du fumier
Mortalités
3.1.1 Application de procédures quotidiennes relatives aux oiseaux morts, y compris celles concernant leur collecte et leur sortie de la zone de production.
3.1.2 Utilisation d'un système d'entreposage des volailles mortes qui en protège l'accès à tout animal (vermine, insectes et autres) jusqu'à leur élimination finale.
3.1.3 Élimination des carcasses, y compris à l'exploitation avicole (incinération, compostage et enfouissement), effectuée conformément aux lignes directrices provinciales ou municipales. Si l'on fait appel à un service d'équarrissage, le ramassage aura lieu de façon à limiter tout risque pour la biosécurité.
Gestion du fumier
3.1.4 Manipulation et entreposage du fumier de manière à éliminer le risque de transport d'agents pathogènes dans les élevages de volailles.
3.2 Assainissement de l'exploitation, des bâtiments, de l'équipement et des véhicules
3.2.1 Un programme de désinfection de l'exploitation, des bâtiments, de l'équipement et des véhicules est en place.
3.3 Entretien des installations
3.3.1 Un programme d'entretien des installations est en place.
3.4 Gestion de l'eau, des aliments pour volaille et de la litière
3.4.1 Application d'un programme de gestion de l'eau pour faire en sorte que l'eau soit potable et conforme aux lignes directrices locales sur la consommation par la volaille.
Gestion des aliments pour volaille
3.4.2 Obtention et entreposage des aliments de manière à limiter le risque de contamination par les agents pathogènes.
Gestion de la litière
3.4.3 La litière est reçue et entreposée de manière à réduire le plus possible les risques de contamination par des agents pathogènes.
3.5 Programme de lutte antiparasitaire
3.5.1 Application d'un programme de lutte intégrée.
Gestion des ordures
3.5.2 Élimination efficace et sécuritaire des ordures.
3.6 Programme de biosécurité et formation
3.6.1 Toutes les personnes travaillant à l'exploitation sont informées de la raison d'être et de l'importance de la biosécurité et des protocoles s'y rapportant.
3.6.2 Toutes les personnes travaillant à l'exploitation ont examiné les instructions sur la biosécurité, selon les tâches qui leur sont attribuées.
Date de modification :