Biosécurité pour les fermes laitières canadiennes - Guide de planification pour les producteurs
Index 3. Domaine de contrôle 3 : Gestion des installations et assainissement

Cette page fait partie du répertoire des documents d'orientation (RDO).

Vous cherchez des documents connexes?
Recherche de documents connexes dans le répertoire des documents d'orientation.

Le nettoyage et la désinfection sont des facteurs clés pour réduire l'introduction et la propagation de maladies infectieuses. Les producteurs laitiers comprennent les pratiques d'assainissement, particulièrement celles qui concernent la gestion de leur opération de traite et la qualité de leur produit, et la plupart d'entre eux incorporent la gestion des installations et l'assainissement dans leurs procédures normales d'exploitation. La biosécurité mise sur ces procédures pour l'établissement de pratiques d'assainissement quotidiennes élargies et s'attarde également à la gestion du fumier, des animaux morts et des ravageurs.

Stratégie 1 : Fournir le matériel et l'équipement de nettoyage et de désinfection avec leur mode d'emploi

La gestion des installations et l'assainissement sont possibles grâce à des activités quotidiennes et régulières que tous les employés de la ferme peuvent entreprendre. La première étape d'un nettoyage et d'une désinfection en profondeur est de choisir un désinfectant adapté à chaque situation et de s'assurer qu'il est utilisé de façon adéquate.

Bonne pratique 1 : Connaître les désinfectants et savoir comment et quand les utiliser

Le choix d'un désinfectant peut être un processus complexe. Tous les désinfectants ont des points forts et des points faibles. Il se peut que ceux qui sont très efficaces contre les bactéries le soient moins contre les champignons, les protozoaires ou les virus. Par conséquent, un seul désinfectant ne peut correspondre à toutes les sources de contamination qui existent sur une ferme laitière. La facilité d'application et la sécurité sont également des points importants à prendre en considération.

  • Lorsqu'il s'agit de choisir un désinfectant, examinez les points suivants afin de déterminer s'il convient aux usages prévus :
    • le spectre d'efficacité (c.-à-d. les bactéries, champignons ou virus qu'il pourra éliminer);
    • les surfaces et les matériaux sur lesquels on peut l'utiliser;
    • l'activité dans l'eau à différentes températures ou le contenu en minéraux;
    • la compatibilité avec d'autres désinfectants et des savons;
    • la sécurité des animaux, y compris l'utilisation sur l'équipement d'alimentation ou les systèmes d'approvisionnement en eau;
    • la sécurité des personnes;
    • l'activité résiduelle;
    • les incidences sur l'environnement, y compris la méthode d'élimination.
  • Consultez votre médecin vétérinaire de troupeau ou un représentant de l'industrie pour obtenir des recommandations.
  • N'utilisez que des désinfectants approuvés pour une ferme laitière.
  • Suivez toujours les directives du fabricant. Lisez attentivement tous les étiquettes et respectez la date d'expiration du produit.
  • Lors de la préparation et de l'utilisation d'un désinfectant, assurez-vous de ce qui suit :
    • la dilution adéquate;
    • le retrait de tout débris organique sur la surface avant l'application;
    • les conditions environnementales qui conviennent (p. ex. matériau de surface, température);
    • le temps de contact qui convient;
    • le rinçage (au besoin) et le séchage complets.
  • Utilisez de l'équipement de protection individuelle, s'il y a lieu.
  • Éliminez tout désinfectant restant en suivant les directives.
  • Suivez les règlements locaux ou provinciaux qui ont trait à l'application et à l'élimination des désinfectants afin de respecter les règles environnementales et en matière de santé et de sécurité.

Pour obtenir des renseignements sur les désinfectants pour les installations d'élevage, le site Web de l'ACIA offre une base de données dans laquelle vous pouvez mener une recherche. Le North American Compendium (recueil nord-américain) fournit des renseignements relatifs à l'étiquette de nombreux désinfectants enregistrés ou vendus au Canada.

Bonne pratique 2 : Avoir en place les désinfectants qui conviennent ainsi que les outils requis pour le nettoyage et la désinfection des chaussures, des vêtements et de l'équipement

  • Assurez-vous que les désinfectants choisis soient prêts à être utiliser.
  • Fournissez les articles requis pour le nettoyage et la désinfection, notamment les articles suivants :
    • différentes brosses
      • une brosse à manche long,
      • une brosse à bottes,
      • des brosses spécialisées pour l'équipement,
    • des contenants en caoutchouc ou en plastique pour effectuer ce qui suit :
      • recueillir la solution de désinfectant,
      • laver les outils,
      • laver les chaussures,
  • des sacs de poubelles pour les bottes et les survêtements jetables.
  • Aménagez des lieux désignés ou les fournisseurs peuvent procéder au nettoyage et à la désinfection, en fournissant un approvisionnement suffisant en eau chaude et un bon écoulement.

Bonne pratique 3 : Entreposer tous les produits chimiques loin des bovins et des aliments du bétail

  • Entreposez tous les produits chimiques dans un endroit sécuritaire loin des bovins et des autres animaux de la ferme.
  • Assurez-vous que les produits chimiques ne contaminent pas les aliments du bétail et l'approvisionnement en eau ou le milieu ambiant. Respectez les règlements en vigueur sur leur utilisation.
  • Inscrivez les endroits où sont entreposés les produits chimiques sur le schéma de la ferme.
  • Tenez à jour les registres sur l'entreposage et l'utilisation des produits chimiques.

Bonne pratique 4 : Former tous les employés sur les procédures sanitaires et d'hygiène

La formation adéquate du personnel sur le plan du nettoyage et de la désinfection est tout aussi importante que le désinfectant et les fournitures. En effet, toutes les composantes s'emboîtent et il est impossible de nettoyer et de désinfecter efficacement sans les articles et la technique qui conviennent.

  • Favorisez la compréhension de tout le personnel de l'importance d'un nettoyage et d'une désinfection convenables.
  • Précisez les rôles et les responsabilités de chaque membre de l'équipe pour le nettoyage et la désinfection.
  • Fournissez une formation sur ce qui suit :
    • les produits désinfectants et les indications d'utilisation;
    • les procédures adéquates relatives à la préparation et l'utilisation;
    • les précautions en matière de sécurité pour l'utilisateur.
  • Fournissez de l'information écrite et facilement accessible pour que tous les employés puissent la consulter.
  • Maintenez un registre de toute la formation fournie et surveillez la mise en application et la conformité du personnel concernant ces pratiques.

Stratégie 2 : Nettoyer et désinfecter l'équipement et les véhicules

Les véhicules et l'équipement peuvent constituer des vecteurs mécaniques de transmission de maladies. Si une contamination s'est produite à l'extérieur de la ferme, mais qu'aucune précaution n'est prise avant l'entrée dans la ferme, il est possible que la maladie s'introduise. De même, si la contamination se produit pendant qu'ils se trouvent à la ferme, les véhicules et l'équipement peuvent faciliter la propagation d'agents pathogènes à l'intérieur et à l'extérieur de la ferme. Les pratiques de biosécurité qui portent sur le nettoyage et la désinfection de routine doivent être prises en considération pour atténuer ce risque.

Bonne pratique 1 : Désigner une zone de nettoyage et de désinfection pour les véhicules et l'équipement

  • Aménagez une zone de lavage des véhicules à tous les points d'entrée dans le secteur de production pour les véhicules qui doivent y entrer.
  • Assurez-vous que ces zones de lavage comprennent l'équipement suivant :
    • des désinfectants;
    • une machine de lavage à haute pression;
    • un approvisionnement suffisant en eau;
    • un bon écoulement;
    • une élimination adéquate des déchets;
    • des outils de nettoyage, y compris pour l'intérieur des véhicules.

Bonne pratique 2 : Garder les véhicules et l'équipement propres

  • Lavez régulièrement tous les véhicules de la ferme, particulièrement à leur retour d'une autre ferme ou d'un site d'animaux mélangés et avant leur entrée dans la zone de production.
  • Gardez l'intérieur des véhicules de la ferme propres et retirez les survêtements, les chaussures, l'équipement et autres débris sales.
  • Assurez-vous que les véhicules des visiteurs sont nettoyés de façon adéquate, y compris le châssis, les roues et les puits de roues, s'ils doivent entrer dans la zone de production. En théorie, le véhicule devrait être gratté, lavé à l'aide d'une machine à haute pression et désinfecté.
  • Nettoyez et désinfectez tous les véhicules de transport de bétail après chaque utilisation.
  • Dans la mesure du possible, utilisez votre propre équipement.
  • Si vous devez partager ou emprunter de l'équipement :
    • faites-le avec une source connue uniquement;
    • nettoyez-le et désinfectez-le avant de l'utiliser à la ferme;
    • nettoyez-le et désinfectez-le avant de le retourner.
  • Désignez de l'équipement pour chaque zone de production.
  • Installez de l'équipement pour les travaux non salissants et les travaux salissants (p. ex. séparez l'équipement pour la distribution des aliments du bétail de l'équipement pour la manipulation du fumier).
  • Nettoyez et désinfectez régulièrement l'équipement, surtout :
    • avant de l'introduire dans la zone de production;
    • entre les utilisations avec différents groupes de bovins;
    • après l'utilisation, particulièrement lorsqu'il s'agit de manipuler des animaux malades, des carcasses ou du fumier.
  • Désinfectez l'équipement réutilisable, comme les pinces à tatouer, les bâtons conducteurs pour taureaux, les licous et les tondeuses, avant et après leur utilisation.
  • Utilisez de nouvelles aiguilles jetables pour chaque animal lorsqu'il s'agit d'administrer des traitements.
  • Assainissez les biberons et les seaux après avoir nourri chaque veau.
  • Gardez les abreuvoirs, les bols (pour l'eau) et les mangeoires propres.
  • Entreposez tout l'équipement dans un endroit propre.

Stratégie 3 : Nettoyer, désinfecter et entretenir les installations de la production

Contrairement à un grand nombre d'exploitations avicoles et porcines, les fermes laitières ne fonctionnent pas avec un système d'élevage en tout plein/tout vide. Cela peut entraîner des difficultés sur le plan du nettoyage et de la désinfection. Vous devez élaborer un programme de nettoyage et de désinfection efficace qui correspond à vos pratiques opérationnelles. Un nettoyage et une désinfection en profondeur de façon régulière ainsi que des mesures plus rigoureuses dans les zones à risque élevé devraient être pris en considération. L'entretien continu des installations est aussi important.

Bonne pratique 1 : Élaborer un programme de nettoyage et de désinfection pour votre installation de production

  • Rédigez un programme qui comprend les points suivants pour chaque secteur de la ferme :
    • le nettoyage quotidien régulier de la zone de production;
    • les points déclencheurs et observations en vue d'entreprendre un nettoyage et une désinfection plus approfondie;
    • la prise en considération des zones à risque élevé, y compris l'infirmerie, la zone d'isolement, l'enclos de maternité, la zone de traite et l'enclos des veaux;
    • les exigences supplémentaires si l'éclosion d'une maladie est soupçonnée ou confirmée.
  • Établissez des protocoles nettoyage et de désinfection qui comprennent ce qui suit :
    • ce qu'il faut faire avant le nettoyage, c.-à-d. le retrait de tout débris organique;
    • le lavage à haute pression avec de l'eau chaude ou un jet, s'il y a lieu;
    • l'application d'un désinfectant adéquat à large spectre;
    • le temps de contact adéquat du désinfectant avec la surface;
    • le rinçage en profondeur de la zone, au besoin;
    • le temps de séchage adéquat.
  • Élaborez un horaire de nettoyage et de désinfection pour chaque zone qui correspond à vos pratiques opérationnelles et votre cycle de production.
  • Précisez les rôles et responsabilités pour toutes les composantes du programme et fournissez la formation requise, au besoin.
  • Tenez à jour des registres sur le nettoyage et la désinfection. Examinez-les régulièrement avec les registres de santé et de production afin de mettre en évidence toute lacune possible dans les pratiques.

Bonne pratique 2 : Garder les installations propres et sèches

  • Faites le nettoyage quotidien et régulier de la zone de production et enlevez toute contamination et tout débris apparents.
  • Assurez-vous que les installations et l'équipement de traite sont régulièrement nettoyés et entretenus, conformément aux recommandations du programme LCQ.
  • Nettoyez et désinfectez les zones à risque élevé suivantes après chaque utilisation :
    • la zone d'isolement;
    • l'infirmerie;
    • l'enclos de maternité;
    • l'enclos des veaux;
    • les zones de chargement et de déchargement;
    • les zones de livraison;
    • les allées et les autres voies de circulation des animaux, particulièrement lorsqu'il s'agit de déplacer des animaux malades ou hautement susceptibles à la maladie;
    • toute autre zone à risque élevé de votre ferme.
  • Nettoyez et désinfectez régulièrement les zones de production, particulièrement après chaque lot de bétail ou dans le cas de l'éclosion d'une maladie.
  • Examinez la possibilité de nettoyer et de désinfecter les zones à risque moins élevé, comme les murs, les portes, les cloisons et d'autres endroits qui peuvent loger des agents pathogènes au moins deux fois par année ou plus fréquemment, s'il y a lieu.

Bonne pratique 3 : Effectuer l'entretien régulier des installations

  • Établissez un horaire d'entretien de la ferme pour les réparations régulières afin de vous assurer que les installations de production sont sécuritaires et protégées contre les ravageurs, la vermine et les animaux sauvages.
  • Maintenez les surfaces en bon état. En théorie, les surfaces devraient être lisses et imperméables afin d'éviter l'incrustation par des agents pathogènes et de favoriser l'efficacité du nettoyage et de la désinfection.
  • Appliquer des traitements de surface appropriés qui sont sécuritaires pour les bovins.
  • Si vous procédez à la construction ou à la rénovation d'un bâtiment, incorporez la biosécurité dans la conception.

Stratégie 4 : Gérer le fumier, les déchets, les carcasses et les ravageurs

Le fumier, les autres déchets et les carcasses peuvent contenir des agents pathogènes et, par conséquent, ils peuvent propager des maladies, tant à la ferme laitière qu'aux fermes environnantes. De plus, ces déchets peuvent causer des dommages à l'environnement. Les producteurs devraient considérer le retrait du fumier, la gestion des carcasses et le traitement des déchets comme des activités à haut risque qui, si on les gère correctement, sont utiles pour la réussite ultime du programme de biosécurité à la ferme. Il est important de noter que dans certaines provinces, la façon de gérer le fumier, les carcasses et les déchets agricoles est hautement réglementée et les producteurs doivent obéir à des règles précises.

La ferme laitière est un endroit idéal pour les ravageurs. Ils représentent un risque de transmission de maladie et doivent être pris en compte dans le plan de biosécurité de la ferme.

Bonne pratique 1 : Élaborer un plan de gestion du fumier qui traite de la collecte, de la manipulation, de l'entreposage et de l'élimination

  • Établissez le système de gestion du fumier et des déchets qui convient pour votre entreprise.
  • Prévoyez le retrait régulier du fumier et des déchets des étables, des enclos, des stalles, des logettes et des voies de circulation, ainsi que de la cour et des zones d'entreposage :
    • dans la mesure du possible, utilisez des systèmes de transport d'élimination du fumier (nettoyeur) pour éviter la contamination croisée du fumier et des déchets dans les secteurs d'élevage des animaux.
  • Utilisez de l'équipement désigné pour la manipulation du fumier. Nettoyez et désinfectez cet équipement régulièrement, particulièrement s'il sera utilisé à d'autres fins.
  • Entreposez le fumier et les autres déchets à l'extérieur de l'unité de production (ZAR) dans un endroit recouvert et clôturé auquel les vaches laitières, les personnes, les ravageurs et les autres animaux n'ont pas accès.
  • Manipulez le fumier et les déchets retirés des camions de bétail, de la zone d'isolement et de l'infirmerie séparément. Ne vendez pas ce fumier.
  • Compostez le fumier dans des conditions adéquates déterminées au préalable en vue d'éliminer la prolifération et la persistance de nombreux agents pathogènes.
  • Si vous épandez le fumier :
    • choisissez des endroits éloignés de l'étable, de la zone de production et de la source d'eau;
    • évitez que les bovins broutent dans les pâturages sur lesquels du fumier ou de la boue a été épandu récemment;
    • laissez passer une période suffisante entre le moment d'épandre le fumier et celui de la récolte.
  • Tenir à jour un journal des déplacements et des ventes de fumier ou de compost à partir de la ferme.
  • Assurez-vous que toutes les activités liées à la gestion du fumier respectent les règlements provinciaux et municipaux en matière de déchets, d'agriculture et d'environnement.

Bonne pratique 2 : Rédiger et mettre en place un plan d'entreposage et d'élimination des animaux morts

  • Retirez immédiatement les carcasses d'animaux morts de la zone de production.
  • Limitez l'exposition aux autres bovins et la contamination croisée dans la zone de production.
  • Éliminez de façon adéquate la litière, les produits animaux, le fumier ou les aliments contaminés qui sont entrés en contact avec des animaux morts.
  • Nettoyez et désinfectez la zone environnante et tout l'équipement utilisé pour le retrait des carcasses et du matériel contaminé.
  • Prenez en considération les causes de décès pour déterminer la méthode d'élimination qui convient le mieux. Par exemple, des procédures particulières s'appliquent pour les cas soupçonnés de rage, d'anthrax, d'ESB et d'autres maladies. Consultez votre médecin vétérinaire de troupeau pour déterminer le meilleur plan d'action à adopter.
  • Si vous entreposez les carcasses avant le ramassage par le service d'équarrissage :
    • choisissez un endroit d'entreposage dans un secteur isolé à l'extérieur de la zone de production;
    • protégez l'emplacement pour éviter tout accès par des vaches laitières, des charognards et des animaux sauvages afin d'éviter toute contamination;
    • établissez des couloirs de transport pour le ramassage qui limitent les déplacements dans toute la ferme.
  • Si vous éliminez les carcasses sur place :
    • désignez des sites d'enterrement et des couloirs de transport approuvés; tenez compte de l'emplacement des sites environnementaux importants, comme les puits et les cours d'eau, ainsi que de l'opinion publique;
    • établissez des protocoles de compostage et d'incinération
  • Assurez-vous que tous les employés prennent les mesures nécessaires en matière de santé et de sécurité lorsqu'ils manipulent les carcasses et les matières connexes :
    • porter des vêtements de protection;
    • nettoyer et désinfecter les vêtements et les chaussures ou les jeter.
  • Respectez les règlements municipaux, provinciaux et fédéraux relatifs aux méthodes d'élimination des carcasses à la ferme, comme l'enterrement, l'incinération et le compostage.
  • Tenir à jour des registres de toutes les méthodes d'élimination. Faites la démonstration de votre conformité à tous les règlements en vigueur.

Bonne pratique 3 : Élaborer et mettre en place un programme intégré de gestion des ravageurs

  • Collaborez avec une entreprise d'extermination des ravageurs de bonne réputation afin d'établir et de maintenir un programme d'extermination efficace, au besoin.
  • Faites en sorte que vos bâtiments et vos étables n'attirent pas les ravageurs en procédant de la façon suivante :
    • effectuez continuellement toutes les réparations nécessaires;
    • protégez les points d'entrée dans les installations d'élevage, les enclos et les étables;
    • entreposez tous les aliments dans des contenants protégés;
    • retirez régulièrement les restants d'aliments, le fumier, les débris, les points d'eau stagnante et toute matière en décomposition;
    • coupez l'herbe et toute autre forme de végétation pouvant servir d'abri;
    • entreposez les poubelles dans des contenants étanches;
    • éliminez rapidement les déchets d'aliments du bétail et de lait.
  • Examinez la possibilité d'utiliser un moyen d'interventions précises ou une combinaison des moyens suivants, le cas échéant :
    • pièges, appâts, papier tue-mouches;
    • insecticides;
    • prédateurs biologiques.
  • Si vous pouvez le faire dans votre installation, empêchez l'entrée des oiseaux en bloquant tous les petits et grands trous et en éliminant les perchoirs, en installant du moustiquaire sur les ouvertures qui servent à l'aération naturelle et en bouchant toute ouverture dans les silos et sur les rebords de toit que les oiseaux peuvent utiliser pour installer leur nid ou se percher.
  • Inspectez régulièrement la zone d'entreposage de la paille ou de la litière à la recherche d'éléments qui indiquent la présence de ravageurs.
  • Interdisez l'entrée d'animaux de compagnie dans la zone de production.
Date de modification :