Guide de biosécurité pour les fournisseurs de services de l'industrie de la volaille
3. Rôles et responsabilités

Cette page fait partie du répertoire des documents d'orientation (RDO).

Vous cherchez des documents connexes?
Recherche de documents connexes dans le répertoire des documents d'orientation.

Le producteur est responsable de l'élaboration et de la mise en œuvre d'un plan de biosécurité proactive à l'échelle de son exploitation.

La Norme nationale de biosécurité pour les fermes avicoles et le Guide général du producteur – Norme nationale de biosécurité pour les fermes avicoles sont des documents d'orientation qui contiennent des recommandations et des pratiques exemplaires sur la gestion proactive de la santé de la volaille par l'entremise d'une série de directives procédurales minimales en matière de biosécurité conçues pour aider les producteurs à élaborer des plans de biosécurité propres à leur exploitation.

Le secteur des services fait partie intégrante du continuum d'interventions de biosécurité quotidiennement mises en œuvre pour assurer la protection du cheptel canadien. Il incombe aux deux parties concernées – c'est-à-dire le fournisseur de services et la personne ou le représentant de l'industrie qui fait la demande de prestation de services ou qui assume la responsabilité de celle-ci – d'échanger de l'information. Les protocoles de biosécurité propres à l'exploitation doivent être communiqués par le représentant ou le producteur. Le personnel du secteur des services doit :

  • connaître le plan de biosécurité propre à l'exploitation du producteur et s'y conformer; si les normes de biosécurité de votre entreprise de services sont plus rigoureuses que celles de l'exploitation où le service est fourni, vous devez continuer d'appliquer le niveau de biosécurité le plus élevé.

Plan de biosécurité

  • Élaborez votre programme de biosécurité; donnez une formation aux employés; surveillez la compréhension et l'utilisation du programme. Cela est particulièrement important lorsque le plan de biosécurité d'un producteur n'est pas disponible ou ne contient pas certaines mesures essentielles.
  • Prenez connaissance du protocole du producteur (pour savoir notamment si vous pouvez laisser des déchets et d'autres matières jetables sur place ou si vous devez les sortir de l'exploitation), car cela vous aidera à déterminer les fournitures dont vous aurez besoin au moment où vous quitterez l'exploitation.
  • Utilisez des installations désignées (toilettes).
  • N'oubliez pas que les fournisseurs de services qui possèdent des oiseaux domestiques et/ou des oiseaux de compagnie présentent un risque pour les exploitations avicoles. Élaborez une politique de l'entreprise visant à réduire au minimum le risque d'introduction et de propagation de maladies dans les exploitations avicoles que vous desservez.

Planification de la prestation des services

  • Vous devez tenter de réduire le risque d'introduction et de propagation de maladies lors de l'établissement du calendrier des visites des exploitations avicoles. Pour chaque exploitation avicole visitée, déterminez l'état de santé du troupeau et le risque qui s'y rattache en communiquant avec le producteur avant la visite et la prestation du service. Il faut interroger le producteur sur l'état de santé actuel de son troupeau, les antécédents de maladie et de vaccination, le type de système de production et lui demander si certaines choses doivent être prises en compte dans la planification du service.

Registres

  • Laissez toujours sur le site de l'exploitation de l'information concernant le service fourni, car cette information peut se révéler utile en cas d'éclosion ou si un suivi quelconque est nécessaire. L'endroit où l'information est laissée varie selon l'endroit où le service est fourni. Dans le cas du personnel d'une entreprise de livraison d'aliments qui ne doit pas entrer dans l'aire de production, l'information peut être laissée dans une boîte postale désignée. Dans le cas du personnel qui doit entrer dans la zone de production ou une zone d'accès restreint, de nombreux producteurs laissent au point d'entrée un registre dans lequel on peut inscrire l'information. Communiquez avec le producteur pour savoir où il souhaite que vous laissiez l'information sur le service fourni.
  • Indiquez dans vos propres dossiers et registres où et quand vous avez fourni le service.

Donnez l'exemple et encouragez l'adoption et la mise en œuvre de pratiques de biosécurité.

Communications

Nous reconnaissons que certains rôles et certaines responsabilités dépendent de la communication établie avec le producteur et de l'infrastructure disponible. Lorsqu'il n'est pas possible d'appliquer des pratiques exemplaires, le producteur et le fournisseur de services doivent s'entendre sur la manière de gérer les risques.

Date de modification :