Guide national de biosécurité de l'utilisateur pour les exploitations et sites de rassemblement du secteur équin
Annexe 13 : Séparation des chevaux malades

La séparation des chevaux malades nécessite la prévention du contact direct entre les chevaux (par exemple, des contacts nez à nez, les interactions sociales et la reproduction) et des contacts indirects avec des surfaces qui peuvent être contaminées (par exemple, le harnachement, les seaux d'eau, les mains, les vêtements, les chaussures, les murs du boxe et la litière). Il peut être difficile de trouver suffisamment d'espace pour séparer les chevaux.

Hébergement

Désigner un emplacement pour héberger et traiter les chevaux malades.

  • Choisisser un boxe dans un bâtiment distinct dont le vent ne soufle pas versl'emplacement du lieu d'hébergement des chevaux résidents. Il devrait être à au moins 25 m des autres chevaux; le plus loin sera mieux pour éviter la transmission des agents pathogènes aériens et en aérosol. Le bâtiment devrait permettre d'éviter les contacts avec d'autres chevaux, devrait être isolé de la circulation régulière sur le site et avoir sa propre [zone de pâturage].
    • Lorsque c'est impossible, étudier la possibilité de créer un boxe temporaire dans une annexe sur la propriété ou utilisez un hangar au sein d'un enclos. Une clôture temporaire et des panneaux de clôture portables peuvent aider à créer la séparation nécessaire. Restreindre l'accès à ces zones pendant qu'elles hébergent un cheval malade. Pour éviter les contacts nez à nez à la ligne de clôture entre les chevaux, il peut être nécessaire de laisser les enclos situés de chaque côté de la zone désignée vides.
    • Bien que ce ne soit pas l'idéal, il est possible de gérer les chevaux malades dans un lieu d'hébergement régulier en les plaçant dans un boxe situé au fond de l'écurie, loin des voies de circulation achalandées et séparé des autres chevaux en laissant le boxe adjacent vide. Un espace aérien partagé et la possibilité de contamination croisée par les personnes et l'équipement réduisent l'efficacité de cette méthode. Assignez de l'équipement au cheval malade en particulier. Installez des ventilateurs près du boxe pour diriger le flot d'air loin du reste de l'écurie.
  • Idéalement, les surfaces de la zone d'hébergement, y compris le plancher, devraient être non poreuses et faciles à nettoyer.
  • L'emplacement devrait offrir la possibilité de contrôler l'accès afin de restreindre l'entrée et les déplacements des personnes, des véhicules, de l'équipement et des chevaux.
  • Accrocher de la signalisation informant que l'accès à la zone est restreint et fournir les protocoles écrits d'entrée.
  • Nommer du personnel spécialisé pour prendre soin uniquement des chevaux malades ou mettez en place des protocoles pour le personnel régulier afin de minimiser le potentiel de transmission des agents pathogènes aux autres chevaux. Créez des barrières pour la transmission des agents pathogènes en prenant soin des chevaux malades après le troupeau en santé et suivez les protocoles appropriés comme le lavage des mains, le changement de vêtements et de chaussures à l'entrée et à la sortie de la zone.
  • Mettre en place une zone d'entreposage du fumier pour ces chevaux qui est séparée de la zone d'entreposage du fumier utilisée pour les chevaux en santé.
  • Les boxes et les enclos doivent être nettoyés et désinfectés après leur utilisation pour les soins et le traitement des chevaux malades.
  • Votre médecin vétérinaire ou d'autres sources d'expertise en biosécurité seront en mesure de vous conseiller sur les meilleures pratiques pour la séparation.

Matériel et équipement

  • L'équipement et le matériel spécialisés pour le traitement des chevaux malades ne doivent pas être utilisés pour les autres animaux. Cela comprend les abreuvoirs et les dispositifs d'alimentation, les seaux d'eau, les contenants à déchets, les brouettes, les fourches et les harnachements à chevaux (couvertures, licous, brides, brosses et pics à pied).
  • Identifier l'équipement qui sera utilisé dans cette zone à l'aide de peinture de couleur, de ruban ou d'un marqueur permanent.
  • Vous assurez qu'il y a des stations de nettoyage et de désinfection des mains, une station de nettoyage des bottes et des vêtements et des bottes de protection désignés.
  • Entreposer les fournitures médicales nécessaires, y compris les médicaments et les thermomètres.
Équipement, fournitures et articles divers pour la séparation des chevaux malades
Équipement Fournitures Divers
  • Abreuvoir et dispositif d'alimentation
  • Seau d'eau
  • Boyau
  • Seau pour le lavage des bottes
  • Brosse à bottes
  • Brouette
  • Fourche, pelle, balai
  • Contenant à déchet
  • Couvertures
  • Licou, bride, pince nez, brosses, pics à pied
  • Eau
  • Salopettes, combinaisons ou ensemble de vêtements couvrants supplémentaire
  • Bottes en caoutchouc ou couvre chaussures jetables
  • Gants d'examen jetables, gants de travail
  • Savon, désinfectant, désinfectant à mains
  • Serviettes en papier
  • Sacs à déchets
  • Médicaments, thermomètre
  • Marqueur permanent, ruban coloré
  • Signalisation de biosécurité
  • Registre d'entrée et des visiteurs
  • Procédures opérationnelles normalisées écrites
  • Identification du cheval, coordonnées du propriétaire et du médecin vétérinaire
  • Dossier des traitements médicaux, registre des températures
  • Lutte antiparasitaire
Date de modification :