Guide national de biosécurité de l'utilisateur pour les exploitations et sites de rassemblement du secteur équin
Annexe 12 : Nématodes gastro intestinaux importants des chevaux au Canada

Nématodes gastro intestinaux importants des chevaux Note de tableau 35
Parasite Transmission et maladie chez les chevaux
Strongyles de grande taille (Strongylus vulgaris, S. edentatus, S. equinus et Triodontophorus) Les œufs sont excrétés dans le fumier et deviennent des larves dans l'environnement. Les chevaux infectés après l'ingestion de larves sur le pâturage ou dans la litière. Les larves migrent par les artères abdominales et dans les autres organes.
Les chevaux semblent chétifs et faibles, peuvent avoir de la diarrhée, perdre du poids, avoir des coliques et des saignements.
Strongyles de petite taille (cyathostomes - nombreuses espèces). Les œufs sont excrétés dans le fumier et deviennent des larves. Les chevaux infectés après l'ingestion de larves sur le pâturage ou dans la litière.
Les larves endommagent l'intestin. Souvent, ils présentent peu de signes cliniques. Il y a perte de poids si la charge est élevée.
Nématodes de grande taille (Parascaris equorum) Les œufs sont excrétés dans le fumier. Les chevaux infectés en ingérant des œufs sur le pâturage ou dans la litière. Les larves migrent par l'abdomen jusqu'aux poumons et sont crachées, avalées et entrent dans l'intestin.
Les chevaux présentent des signes respiratoires ou intestinaux, sont chétifs, ont perdu du poids et ont des coliques.
Oxyures (Oxyuris equi) Les œufs sont ingérés par le foin ou après être entré en contact avec un autre cheval. Les œufs deviennent des vers dans le tractus intestinal. Les vers migrent à l'extérieur du rectum et les œufs se déposent près de l'anus.
Les vers causent de l'irritation de la zone, des démangeaisons et la perte des poils.
Strongles pulmonaires (Dictyocaulus arnfieldi) Ces vers sont plus courants chez l'âne et le mulet. Les œufs ou les larves sont ingérés sur le pâturage et dans la litière. Les larves migrent par l'intestin jusqu'aux ganglions lymphatiques aux poumons où ils maturent en vers adultes. Les chevaux crachent, avalent et font entrer dans leur intestin les œufs des vers adultes.
L'irritation des poumons, la toux et les difficultés respiratoires peuvent mener à la pneumonie.
Ténias (Anopolocephalus magna, Anopolocephalus perfoliata et Paranoplocephala mammillana) Les segments des vers contenant les œufs sont excrétés dans le fumier. Les œufs sont ingérés par des acariens des pâturages qui sont ingérés par les chevaux lorsqu'ils broutent. Les larves se développement dans le tractus intestinal.
Elles peuvent causer une irritation de l'estomac, une perte de poids et des coliques.
Vers de la cavité corporelle (Setaria equina) Les vers adultes présents dans l'abdomen produisent des larves qui entrent dans la circulation sanguine et peuvent être transmises aux moustiques. Les larves maturent dans les moustiques et peuvent être transmises aux chevaux lorsque les moustiques se nourrissent. Occasionnellement, les vers adultes migrent vers les poumons et, parfois, vers les yeux. La migration vers les yeux peut entraîner une importante inflammation et mener à la cécité.
Mouches (Gasterophilus intestinalus) Les mouches pondent des œufs qui collent aux poils des chevaux. Les larves se développent et sont ingérées par le cheval.
Elles entraînent une irritation de la gueule et de l'estomac.

Notes de tableau

Note de tableau 35

Bliss DH. The Control of Gastro-Intestinal Nematode Parasites in Horses with Emphasis on Reducing Environmental Contamination. « A New Control Strategy for an Old Problem. » MidAmerica Ag Research, Verona, WI (En anglais seulement)

Retour à la référence de la note de tableau 35

Date de modification :