Chapitre 4 – Étiquetage et garanties
4.9 Garanties à l'égard des acides aminés sur les étiquettes des aliments du bétail

Cette page fait partie du répertoire des documents d'orientation (RDO).

Vous cherchez des documents connexes?
Recherche de documents connexes dans le répertoire des documents d'orientation.

L'importance de la teneur en acides aminés des aliments du bétail, en particulier ceux qui sont destinés aux animaux monogastriques, est bien documentée et des méthodes de laboratoire fiables pour la vérification des garanties en acides aminés dans les aliments du bétail sont disponibles. La Direction générale des sciences de l'ACIA a pu établir des tolérances analytiques pour des acides aminés précis, ce qui a permis d'ajouter des garanties pour les acides aminés sur les étiquettes des aliments du bétail.

À cette étape-ci, seulement deux acides aminés ont été considérés, à savoir la lysine et la méthionine. Ces deux acides aminés peuvent être analysés à l'aide des méthodes d'analyse officielles appropriées d'Association of Official Analytical Chemists (AOAC) International pour l'analyse des acides aminés : AOAC International 994.12, "Amino Acids in Feeds", Performic Acid Oxidation with Acid Hydrolysis - Sodium Metabisulfite Method, ou AOAC International 985.28, "Sulfur Amino Acids in Food and Feed Ingredients", Ion Exchange Chromatographic Method, ou AOAC International 982.30, "Protein Efficiency Ratio", partie E - Sample Hydrolysis. Pour d'autres précisions sur l'analyse de la lysine et de la méthionine, se reporter à l'étude effectuée en collaboration par C. Llames et J. Fontaine sur l'AOAC International 994.12 dans la revue AOAC International volume 77, number 6, 1994, pages 1362 à 1402, intitulée « Determination of Amino Acids in Feeds: Collaborative Study ». Les méthodes de l'AOAC International susmentionnées seront utilisées par l'ACIA pour la réglementation et la conformité.

L'acide hydroxy-2-méthylthio-4 butanoïque (HMB), connu sous la marque de commerce Methionine Hydroxy Analog, peut être utilisé comme autre source d'activité de la méthionine dans les rations du bétail. Il est toutefois impossible de quantifier l'HMB avec les méthodes d'analyse de la méthionine. La méthode analytique décrite par Ontiveros et al. (Journal of Agricultural and Food Chemistry (1987) 35 pages 692-694) visant à déterminer la teneur en HMB dans les aliments du bétail a été examinée et jugée acceptable par la Direction générale des sciences.

Le Programme des aliments du bétail de l'ACIA ne permet de faire figurer des garanties à l'égard de la lysine et de la méthionine (y compris l'équivalent de méthionine provenant de HMB) seulement sur les étiquettes des aliments destinés aux porcs et à la volaille. Ces garanties seront autorisées sur les étiquettes de ces aliments lorsque toutes les conditions suivantes seront remplies :

  1. Étant donné que les garanties à l'égard des acides aminés ne figurent pas dans les exigences de l'annexe I du Tableau 3 du Règlement sur les aliments du bétail, tous les produits dont l'étiquette mentionne une garantie à l'égard de la lysine ou de la méthionine ou des deux doivent être enregistrés. Veuillez noter qu'aucune formule-client ou formule-conseil d'aliments du bétail ni aucun autre aliment du bétail actuellement exempt d'enregistrement ne peut être exempté de cette exigence.
  2. Les garanties à l'égard de la lysine et de la méthionine ne seront autorisées que sur les étiquettes des aliments destinés aux porcs et à la volaille. Les garanties à l'égard des acides aminés pour les aliments du bétail destinés à de multiples espèces de bétail ne seront autorisées que si le mode d'emploi pour le mélange est donné pour l'alimentation des porcs ou de la volaille ou des deux et que la teneur en acides aminés de l'aliment mélangé convient à ces espèces.
  3. Seules les garanties à l'égard du pourcentage minimal de la lysine et/ou de la méthionine total seront autorisées (y compris l'équivalent de méthionine provenant de HMB). Les garanties concernant l'addition de lysine ou de méthionine ou des deux ne sont pas acceptables. Les fabricants seront tenus de soumettre un certificat d'analyse stipulant la quantité réelle de lysine ou de méthionine (y compris l'équivalent de méthionine provenant de HMB au besoin) ou des deux dans trois lots différents du produit ou des copies de la formule réelle du produit avec la teneur calculée en acides aminés et en HMB (au besoin).
  4. Lorsqu'il s'agit d'un aliment du bétail complet, la garantie à l'égard des acides aminés doit au moins correspondre à l'exigence minimale recommandée dans la version la plus récente des Nutrient Requirements for Swine or Poultry publiée par la National Academy Press (pour l'âge ou la catégorie de l'animal pour lequel l'aliment est conçu) ou être appuyée par d'autres renseignements scientifiques. Dans le cas où l'aliment doit être mélangé (c.-à-d., suppléments, macro-prémélanges ou micro-prémélanges), la garantie à l'égard des acides aminés doit être telle que l'aliment final comble au moins le besoin minimal, s'il est fabriqué comme indiqué sur l'étiquette.
  5. Lorsque l'aliment contient de l'HMB comme source d'activité supplémentaire de la méthionine, la présence d'HMB doit être indiquée sur l'étiquette, à côté de la garantie en méthionine (p. ex., « Cet aliment contient de l'HMB comme source de méthionine supplémentaire »), afin d'assurer que le laboratoire ou la personne qui analyse le produit dispose de l'information nécessaire pour vérifier la garantie de l'étiquette. On peut également ajouter sur l'étiquette une garantie concernant le % minimum de HMB, mais ce n'est pas nécessaire.
  6. La tolérance analytique utilisée pour la vérification de la garantie sera une déficience de 20 pour cent de la garantie.
  7. Pour les acides aminés produits à partir d'une fermentation et d'une extraction, la source de fermentation (bactérie, levure ou champignon) doit être une source approuvée comme indiqué dans l'Annexe IV du Règlement sur les aliments du bétail. Les sources de fermentation qui ne sont pas approuvées devront subir une évaluation d'innocuité des ingrédients avant d'être utilisées en tant que sources d'acide aminé. Pour ce qui est des sources de fermentation comportant un caractère nouveau (p. ex. : modifiée génétiquement), les sources seront évaluées individuellement et, selon le cas, en accord avec les Directives relatives à l'évaluation des aliments nouveaux pour le bétail : produits d'origine microbienne.

En ce qui concerne toute garantie supplémentaire à l'égard des acides aminés (pour d'autres espèces ou d'autres acides aminés) à ajouter sur les étiquettes des aliments du bétail, il faut présenter des preuves scientifiques valables à l'appui des besoins nutritionnels pour l'acide aminé et une méthode d'analyse valide.

Date de modification :