Chapitre 4 – Étiquetage et garanties
4.6 Supplémentation des aliments du bétail en sélénium

Cette page fait partie du répertoire des documents d'orientation (RDO).

Vous cherchez des documents connexes?
Recherche de documents connexes dans le répertoire des documents d'orientation.

Animaux d'élevage à l'exclusion des vaches laitières taries et en production

Voici, les teneurs en sélénium (Se) ajouté permises dans les aliments du bétail (à l'exclusion de ceux destinés aux vaches laitières en production et taries) :

A) Aliments complets

  • teneur maximum de 0,3 mg/kg dans les aliments complets pour porcs, poulets, dindons, canards, oie, bovins de boucherie, bovins laitiers en croissance (génisses non lactantes, taureaux et bouvillons), moutons et chèvres.
  • teneur maximum de 0,3 mg/kg dans les ingrédients secs des lactoremplaceurs pour veaux, agneaux, poulains et porcelets.
  • teneur maximum de 0,1 mg/kg dans les aliments complets pour lapins et salmonidés.
  • teneurs dans les aliments complets aptes à répondre aux besoins nutritionnels du bétail non destiné à l'alimentation humaine.

B) Aliments rationnés

  • ingestion maximum de 3 mg Se/animal/jour pour les bovins de boucherie et de 0,7 mg Se/animal/jour pour les moutons.

C) Sels enrichis d'oligo-éléments et suppléments minéraux en libre-service

  • teneur maximum de 120 mg/kg dans les sels enrichis d'oligo-éléments, en libre-service, pour toutes les catégories de bovins de boucherie;
  • teneur maximum de 90 mg/kg dans les sels enrichis d'oligo-éléments, en libre-service, pour toutes les categories d'ovins;
  • teneur maximum de 30 mg/kg dans les suppléments minéraux servis en libre-service aux bovins de boucherie au pâturage.

Vaches laitières taries et en production

Selon le tableau 4 du Règlement sur les aliments du bétail, un aliment complet pour les vaches laitières se définit comme étant la portion céréalière de la ration. Dans la sixième édition révisée de Nutrient Requirements of Dairy Cattle, la teneur en sélénium recommandée dans les aliments pour vaches laitières en production et taries est de 0,3 mg par kilogramme de matière sèche totale de la ration. La proportion de céréales distribuées aux vaches laitières varie selon plusieurs facteurs, dont la qualité du fourrage, la taille et l'état de l'animal, la production laitière, le stade du cycle de lactation et l'âge. Pour garantir aux vaches laitières taries et lactantes l'accès à une supplémentation suffisante en sélénium, nous avons établi à partir de données du secteur concerné, des valeurs qui tiennent compte de certains des facteurs susmentionnés et qui assurent un accroissement de la supplémentation en sélénium.

Les taux de supplémentation en sélénium permis dans les aliments pour vaches laitières lactantes et taries figurent au tableau 2. Le calcul de ces valeurs est fondé sur les taux d' ingestion de matières sèches prévus pour les vaches laitières pesant entre 400 et 700 kg, lesquels sont tirés du tableau 6-1 de la sixième édition révisée (1989) de Nutrient Requirements of Dairy Cattle. Les valeurs utilisées dans le calcul des taux d'ingestion quotidiens maximaux de sélénium se trouvent au tableau 1.

Tableau 1 : Valeurs utilisées dans le calcul des taux d'ingestion quotidiens maximaux de sélénium

Poids corporel (PC) 400 kg 500 kg 600 kg 700 kg
Production laitière 20 kg 25 kg 30 kg 30 kg
Taux d'ingestion de matière sèche exprimé en % du PC 3,6 % 3,5 % 3,5 % 3,2 %
Taux d'ingestion quotidien de matière sèche 14,4 kg 17,5 kg 21,0 kg 22,4 kg
Taux d'ingestion quotidien maximal de sélénium (matière sèche) 4,32 mg 5,25 mg 6,30 mg 6,72 mg

Tableau 2 : Taux d'ingestion quotidiens maximaux permis de sélénium

Poids corporel (PC) 400 kg 500 kg 600 kg 700 kg
Taux d'ingestion quotidien maximal de Se (95 % matière sèche) 4,10 mg 4,99 mg 5,99 mg 6,38 mg

Il incombera au fabricant d'aliments du bétail d'établir un tableau des taux d'ingestion quotidiens maximaux permis pour chaque produit, pour des poids corporels variant de 400 à 700 kg. Un tel tableau devra figurer sur l'étiquette de chaque produit. Les calculs se feront à partir des taux d'ingestion quotidiens maximaux de sélénium (95 % de matière sèche, tel que consommé) donnés au tableau 2.

Les valeurs servant à établir le tableau devant figurer sur l'étiquette sont obtenues à partir de l'équation suivante, dans laquelle toutes les valeurs sont exprimées « tel que consommé » (pour l'aliment tel que servi) :

Taux d'ingestion quotidien maximal du produit (kg/jour) = Taux d'ingestion quotidien maximal de sélénium (mg/jour) ÷ Teneur en sélénium du produit (mg/kg)

Par exemple :

  1. sur l'étiquette d'un aliment à base de céréales pour bovins laitiers dont la teneur en sélénium ajoutée est de 0,6 mg/kg (tel que servi) devrait figurer le tableau suivant (à l'exclusion des calculs donnés en gras) :
    Poids corporel (PC) 400 kg 500 kg 600 kg 700 kg
    Taux d'ingestion quotidien maximal du produit (tel que servi) 4,10 ÷ 0,6 = 6,8 kg 4,99 ÷ 0,6 = 8,3 kg 5,99 ÷ 0,6 = 10,0 kg 6,38 ÷ 0,6 = 10,6 kg
  2. sur l'étiquette d'un supplément protéique ayant une teneur en sélénium ajouté de 3,0 mg/kg (tel que servi) devrait figurer l'un des tableaux suivants ou les deux, suivant le mode d'emploi du produit :

    a. Produit à saupoudrer

    Poids corporel (PC) 400 kg 500 kg 600 kg 700 kg
    Taux d'ingestion quotidien maximal du produit 1,4 kg 1,7 kg 2 kg 2,1 kg

    b. Produit à mélanger à raison de 150 kg par tonne d'aliment fini (ration = 0,45 mg/Se/kg

    Poids corporel (PC) 400 kg 500 kg 600 kg 700 kg
    Taux d'ingestion quotidien maximal de l'aliment pour bovins laitiers 9,1 kg 11,1 kg 13,3 kg 14,2 kg
  3. sur l'étiquette d'un complément minéral dont la teneur en sélénium ajouté est de 25 mg/kg (tel que servi) devrait figurer l'un des tableaux suivants, ou les deux, selon le mode d'emploi du produit :

    a. Produit à saupoudrer

    Poids corporel (PC) 400 kg 500 kg 600 kg 700 kg
    Taux d'ingestion quotidien maximal du produit 164 g 200 g 240 g 256 g

    b. Produit à mélanger à raison de 30 kg par tonne d'aliment fini (ration = 0,75 mg/Se/kg

    Poids corporel (PC) 400 kg 500 kg 600 kg 700 kg
    Taux d'ingestion quotidien maximal de l'aliment pour bovins laitiers 5,5 kg 6,7 kg 8 kg 8,5 kg

    Le type de tableau susmentionné indiquant les taux d'ingestion maximaux des produits doit se trouver sur les étiquettes de tous les aliments enrichis en sélénium pour vaches laitières taries ou en production, peu importe la teneur en sélénium. Toute étiquette qui ne contient pas le tableau susmentionné sera considérée comme une infraction à la Loi et au Règlement sur les aliments du bétail et fera l'objet de mesures coercitives.

    Avant sa mise en marché, tout produit dont la teneur en sélénium est plus élevée devra, il va de soi, porter une étiquette indiquant cette supplémentation supérieure en sélénium et renfermant le type de tableau susmentionné.

    Note 1 : Il ne doit exister qu'une seule source de supplémentation de sélénium pour les bovins de boucherie, les moutons, les chèvres et les bovins laitiers.

    Note 2 : La teneur minimale en sélénium peut ne correspondre qu'à 30 % de la limite maximale.

Exigences en matière d'étiquetage pour toutes les espèces incluant les bovins laitiers

Les renseignements suivants doivent figurer sur l'étiquette des aliments renfermant du sélénium :

  • Immédiatement au-dessus de l'analyse garantie
    « Cet aliment contient espace mg/kg de sélénium ajouté ».
  • Mise en garde pour tous les aliments du bétail :
    « Suivre soigneusement le mode d'emploi ».
  • Mise en garde pour les aliments destinés aux bovins, aux chèvres et aux moutons :
    « Ne pas servir avec un autre aliment renfermant déjà du sélénium ».

Autres renseignements à mettre sur l'étiquette

En vertu du paragraphe 30(b) du Règlement sur les aliments du bétail, l'étiquette d'un aliment peut porter une garantie quant à la teneur totale en sélénium, celle-ci étant exprimée en mg/kg.

Toutefois, avant d'inscrire cette garantie sur l'étiquette, le fabricant doit la soumettre à l'approbation de la Division des aliments pour animaux. En outre, il est tenu de fournir la formulation de l'aliment en question à titre de justification de la garantie et soumettre de l'information sur les méthodes de contrôle de la qualité en place afin de démontrer que l'usine est en mesure de maintenir la teneur en sélénium garantie de son produit.

À la lumière de l'analyse statistique des résultats d'analyse, une tolérance de ± (0,02 mg/kg+ 40 % de la teneur garantie en sélénium) sera utilisée pour déterminer si la teneur totale en sélénium du produit est conforme à la garantie.

Le fabricant est toujours tenu d'indiquer sur l'étiquette du produit la teneur en sélénium « ajouté ».

Mélange

Puisque les fabricants d'aliments du bétail n'ont démontré aucune difficulté à incorporer, lors de la fabrication d'aliments, le sélénium provenant d'un macro-prémélange ou d'un supplément, les entreprises qui utilisent un macro-prémélange ou un supplément préparé par un fabricant autorisé à ajouter du sélénium dans ses produits n'auront pas à présenter une nouvelle preuve établissant qu'ils sont en mesure de mélanger le sélénium à leurs produits.

Toutefois, les meuneries qui fabriquent l'un des types d'aliments suivants sont tenues d'obtenir un certificat établissant leur aptitude à mélanger le sélénium à leurs produits :

  1. Prémélange de sélénium (Se et support).
  2. Micro-prémélange à base de sélénium.
  3. Aliment du bétail renfermant l'un des deux produits précédents.

    Pour obtenir l'autorisation nécessaire, le fabricant doit soumettre un échantillon d'aliments du bétail tiré de chaque tiers d'un même lot (total de 3 échantillons) à un laboratoire reconnu, qui effectuera le dosage du sélénium. II doit conserver les résultats de l'analyse à l'usine et les présenter au personnel d'inspection de l'Agence canadienne d'inspection des aliments sur demande.

Aliments prescrits par ordonnance

En vertu du sous-alinéa 5 (2) (g) (v) du Règlement sur les aliments du bétail, dans les dix jours ouvrables suivant le début de la fabrication de tout aliment prescrit par ordonnance dont la concentration en sélénium est supérieure à 0,3 mg/kg dans la ration totale (peu importe le type de bétail auquel l'aliment est destiné) le fabricant doit envoyer une copie de l'ordonnance.

Date de modification :