Manuel d'inspection des établissements laitiers – Chapitre 14 - Systèmes de conditionnement et d'emballage aseptiques
1.14.18 Emballage aseptique

Cette page fait partie du répertoire des documents d'orientation (RDO).

Vous cherchez des documents connexes?
Recherche de documents connexes dans le répertoire des documents d'orientation.

L'emballage aseptique consiste à stériliser le matériau ou le contenant d'emballage, à le remplir d'un produit commercialement stérile dans un milieu stérile et à produire des contenants suffisamment étanches, c'est-à-dire hermétiquement fermés, pour empêcher la recontamination.

traitement UHT du produit

prochaine étape
transfert aseptique
prochaine étape
stérilisation du matériau d'emballage, milieu stérile pendant l'emballage
prochaine étape
contenants hermétiques

L'emballage aseptique du lait UHT doit également offrir une protection complète contre la lumière et l'oxygène atmosphérique. Il doit pour cette raison être du type barrière ou l'équivalent.

Un produit, un emballage ou une zone aseptiques sont exempts d'organismes indésirables. Le terme hermétique vise des caractéristiques mécaniques interdisant la pénétration de bactéries dans l'emballage ou, plus particulièrement, empêchant le passage de micro-organismes et de gaz ou de vapeur à travers le contenant.

Conditions d'emballage

1.14.18.01 Matériau d'emballage

Le transformateur doit établir des procédures appropriées pour s'assurer que les matériaux d'emballage reçus sont conformes aux prescriptions du programme de traitement. Ces procédures devraient comporter un examen visuel des matériaux d'emballage pour déceler les dommages et les défauts. Tous les matériaux d'emballage doivent être entreposés dans des conditions de propreté et d'hygiène de manière à réduire le plus possible les risques de contamination et de dommages physiques.

1.14.18.02 Stérilisant

La remplisseuse aseptique doit assurer la stérilisation du contenant et créer un milieu stérile pour le remplissage.
Les stérilisants les plus utilisés, selon l'application, sont le peroxyde d'hydrogène (H2O2) ou une combinaison de H2O2/acide peracétique. Pendant la stérilisation du matériel d'emballage par le H2O2 ou tout autre stérilisant, un résidu chimique pourrait demeurer sur le matériel. Des analyses résiduelles doivent être effectuées selon une fréquence appropriée et les résultats doivent être inférieurs ou égales au niveau spécifié au programme de traitement. Les produits chimiques utilisés pour la stérilisation des matériaux d'emballage doivent être sécuritaires et approuvés pour l'utilisation dans les établissements laitiers. Si une dilution est nécessaire, celle-ci doit être effectuée selon les recommandations du manufacturier.

On distingue deux facteurs importants lors de l'utilisation des stérilisants (Long-Life Products : Heat-Treated Aseptically Packed - A Guide to Quality. Von Bockelmann et al. 1998) :

  1. Efficacité microbiologique du procédé de stérilisation
  2. Élimination des résidus chimiques provenant de l'emballage qui contaminera le produit embouteillé

Selon le type d'équipement d'emballage utilisé, plusieurs méthodes d'application peuvent être utilisées p. ex. atomisation, vapeur, système à rouleau, bain d'immersion, etc. D'autres systèmes peuvent être acceptable si l'autorité compétente démontre qu'ils rencontrent les exigences de Santé Canada.

Stérilisation des bouteilles en plastique: en général, les bouteilles de plastique sont stérilisées à l'aide d'une solution de H2O2 et d'acide peracétique. Les bouteilles sont remplis de solution chimique de stérilisant en passant sur un convoyeur durant un temps de contact déterminé, en suite elles sont renversées pour vider la solution chimique suivi par un rinçage à l'eau stérile pour éliminer les résidus de produits chimiques avant l'emballage. (Voir l'annexe 19 - 12 B sur les exigences d'eau stérile).

1.14.18.03 Espace libre

Certains transformateurs font appel à de l'azote gazeux ou à un autre gaz pour créer un espace libre dans l'emballage formé. Ce gaz doit être filtré ou traité d'une autre façon pour que les micro-organismes qu'il contient soient éliminés ou détruits.

1.14.18.04 Qualité de l’air dans le local d'emballage et de remplissage

Afin de réduire au minimum la contamination par d'autres zones de l'usine de traitement, la zone aseptique d'emballage / remplissage doit être en surpression par rapport au reste de l'usine. Elle doit toutefois avoir une pression négative par rapport à la zone aseptique de la machine d'emballage. Il faut procéder à une analyse microbienne de la qualité de l'air selon un calendrier prescrit permettant d'attester que la qualité de l'air est acceptable, et consigner les résultats obtenus dans des registres.

Date de modification :