Manuel d'inspection des établissements laitiers – Chapitre 14 - Systèmes de conditionnement et d'emballage aseptiques
1.14.10 Thermomètre indicateur

Cette page fait partie du répertoire des documents d'orientation (RDO).

Vous cherchez des documents connexes?
Recherche de documents connexes dans le répertoire des documents d'orientation.

Ce thermomètre indique la température officielle de traitement du produit, facteur critique du programme de traitement. Cette précaution vise à empêcher que le système de conditionnement aseptique ne soit exploité avec un thermomètre endommagé ou autrement défectueux en attendant un thermomètre de remplacement.

1.14.10.01 Conditions générales

Il faut un thermomètre indicateur pour tous les systèmes de conditionnement et d'emballage aseptiques. Ce thermomètre doit être propre et en bon état de fonctionnement. On peut utiliser un thermomètre indicateur à mercure ou à résistances thermométriques approuvé.

Le thermomètre à mercure ou le thermomètre équivalent accepté doit être à lecture directe et être placé dans un boîtier résistant à la corrosion, conçu de manière à permettre l'observation facile de la colonne de mercure et de l'échelle graduée. L'espace au-dessus de la colonne de mercure doit être rempli d'azote ou d'un autre gaz acceptable. Le réservoir du thermomètre doit être en verre Corning normal ou l'équivalent.

Le thermomètre à résistances doit être du type à sécurité intégrée et il doit être muni de deux résistances thermométriques distinctes. Ce thermomètre doit être conforme aux spécifications concernant l'échelle de mesure et la réponse thermométrique. Les critères de l'annexe 19 - 13 portant sur les exigences conceptuelles des thermomètres numériques doivent servir à évaluer les résistances thermométriques utilisées comme solutions de rechange aux thermomètres à mercure à lecture directe.

1.14.10.02 Emplacement/Accessibilité

Le thermomètre indicateur officiel doit être dans la chambre de détection, avec la sonde de l'ESTS. La sonde du thermomètre indicateur doit se trouver après la sonde de l'ESTS. La distance entre les deux sondes ne doit pas excéder 30 cm (12 po). L'opérateur doit pouvoir accéder facilement et sans danger au thermomètre indicateur pour y faire une lecture précise de la température de traitement.

1.14.10.03 Spécifications

L'échelle du thermomètre doit être graduée en divisions de 0,5 °C (1 °F). Un intervalle de 25 mm (1 pouce) sur l'échelle graduée ne doit pas correspondre à plus de 9,4 °C (17 °F).

Le raccord de tige doit être inséré fermement contre la paroi interne du raccord de manière à être étanche; aucun filet ne doit être en contact avec le produit.

1.14.10.04 Étalonnage et registres

Les registres des essais d'étalonnage du thermomètre doivent être conservés dans les dossiers de l'usine. Les essais doivent porter entre autres sur la précision de la température indiquée et la réponse thermométrique; ils doivent être réalisés au moment de l'installation et ensuite, à intervalles d'au moins six mois. S'il y a des déréglages réguliers, il faut augmenter la fréquence des essais. Il faut aussi déterminer immédiatement les problèmes d'étalonnage et y remédier.

Les méthodes d'essai doivent être conformes aux normes pertinentes. Les registres doivent indiquer qu'un suivi approprié a été donné en cas d'écart par rapport aux spécifications. La direction de l'établissement doit vérifier la salubrité du produit qui a été obtenu avec de l'équipement hors étalonnage (si le thermomètre indicateur à la sortie du tube de retenue affiche une valeur plus élevée que la norme d'étalonnage, le produit risque d'avoir subi un traitement incomplet).

1.14.10.05 Scellage

Une fois le thermomètre étalonné, les réglages doivent être scellés. Le couvercle en acrylique ou la plaque d'échelle des thermomètres à mercure en verre doivent être scellé pour indiquer toute modification. Dans le cas des thermomètres à résistances, le panneau du thermomètre et le logement du capteur à résistances thermométriques doivent être scellés.

Date de modification :