Surveillance de Listeria monocytogenes dans l'environnement et les produits laitiers finis pour échantillonnage de Lm
1.8 Suivi des résultats insatisfaisants obtenus à la recherche de L.m. dans les produits finis (par L'ACIA ou l'industrie)

Cette page fait partie du répertoire des documents d'orientation (RDO).

Vous cherchez des documents connexes?
Recherche de documents connexes dans le répertoire des documents d'orientation.

Mettez en œuvre la procédure de suivi décrite ci-après lorsque des résultats insatisfaisants indiquant la présence de L.m. dans des produits finis sont signalés à l'ACIA par un établissement dans le cadre de leurs procédures de vérification L.m. ou s'ils sont obtenus dans le cadre des plans d'échantillonnage de l'ACIA (voir Annexe 2).

  1. Créez un dossier SGI pour faire le suivi de toutes les activités liées aux résultats.
  2. Informez immédiatement l'industrie des résultats insatisfaisants. Retenez le(s) lot(s) de production concerné(s) suivant les politiques du programme des produits laitiers.
  3. Déterminez si le produit concerné a été distribué. S'il l'a été, communiquez avec le coordonnateur des rappels et le spécialiste de programme du Centre opérationnel pour réunir les informations nécessaires à un rappel en matière de salubrité des aliments.
  4. Évaluez tous les lots fabriqués à partir du lot trouvé insatisfaisant de même que toutes les données de l'établissement pour déterminer si d'autres lots devraient être échantillonnés.
  5. L'exploitant doit prendre des actions correctives immédiates et présenter un plan d'action à l'ACIA dans les 5 jours ouvrables. Ce plan doit indiquer toutes les actions correctives que l'exploitant mettra en œuvre pour éliminer la cause fondamentale des problèmes et empêcher la contamination des produits par Listeria monocytogenes. Ce plan devrait comprendre au moins ce qui suitNote de bas de page 2 :
    • mesures prises à l'égard du produit insatisfaisant (retour, retenue et élimination);
    • vérification visant à déterminer si le résultat insatisfaisant a une incidence sur un autre produit;
    • mise en œuvre de mesures intensivesNote de bas de page 3 de nettoyage et d'assainissement;
    • exécution des actions correctives appropriées (p. ex. examen du programme d'assainissement, plan HACCP, etc.);
    • échantillonnage de SCA pour déterminer les sources de la contamination (les échantillons doivent être analysés individuellement);
    • mise en œuvre d'une procédure de retenue et d'analyse :
      • les produits finis (5 sous-échantillons par lot) provenant de la chaîne de production concernée sont analysés par un laboratoire accrédité jusqu'à ce que 10 lots consécutifs soient satisfaisant à l'égard de L.m. (2 échantillons sur 10 sont prélevés et analysés par l'ACIA);
      • si l'analyse d'un échantillon donne un résultat insatisfaisant durant la procédure de retenue et d'analyse, il faut reprendre le processus depuis le début; l'exploitant doit réévaluer son plan d'action corrective, et celui-ci doit être revu par l'agent régional des programmes ou par le spécialiste des programmes du Centre opérationnel. La détection répétée de L.m. peut entraîner l'augmentation de la fréquence des inspections en profondeur, le rehaussement des BPF, des échantillonnages, etc.
  6. Révisez l'information fournie par l'établissement, s'il y a lieu, en portant attention aux emplacements où l'eau/l'humidité favorise la croissance microbienne (p. ex. eau stagnante, condensation, bouches l'évacuation) :
    • registres sur les plaintes, rapports sur les BPF;
    • registres sur la pasteurisation, écarts;
    • conception de l'équipement;
    • registres sur l'entretien de l'équipement, y compris les registres d'étalonnage;
    • registres sur les mesures de contrôle du processus (p. ex. aw, pH, agents de conservation, épreuves microbiologiques, fermentations lentes);
    • qualité et manipulation des matériaux reçus de l'extérieur, y compris l'eau, la saumure et les moisissures d'affinage (pâtes molles à croûte lavée);
    • matériaux d'emballage (intégrité);
    • fréquence de l'assainissement par rapport aux cycles de production;
    • registres sur la lutte contre la vermine;
    • observation des règles d'hygiène par les employés;
    • étapes de fabrication sensibles à la contamination et/ou à la multiplication microbienne (p. ex. retours de produits, arrêt de production);
    • pratiques en matière d'affinage et de lavage de la croûte des fromages;
    • activités post-production : manutention, entreposage, distribution des produits finis (paramètres durée/température);
    • ségrégation des zones de manutention des matières premières et des produits finis (acheminement des produits et circulation des employés);
    • pratiques de tranchage sanitaires, séparation des étalages de vente au détail (p. ex. utilisation des pédiluves);
    • ventilation (alimentation en air), maintien d'une pression positive dans les zones de fabrication;
    • Détermination et définition de lot.
  7. Examinez le plan d'action et signez-le s'il est acceptable, puis portez-le aux dossiers. Aviser l'exploitant par écrit immédiatement si le plan est innacceptable ou s'il n'est pas encore reçu au moment prévu.
  8. Vérifiez que l'exploitant a mis en œuvre les actions correctives prévues durant une visite de suivi.
  9. Mettez à jour tous les résultats et assurez le suivi dans le dossier SGI.
  10. Si 10 lots consécutifs sont satisfaisants à l'égard de L.m., planifiez un autre échantillonnage de l'environnement et de SCA au cours des 3 mois suivants.
  11. Fermez le dossier SGI lorsque le suivi a été mené à terme et jugé satisfaisant.
Date de modification :