Chapitre 19 - Programmes sur l'inspection de la volaille
19.7 Critères de jugement pour la volaille

Cette page fait partie du répertoire des documents d'orientation (RDO).

Vous cherchez des documents connexes?
Recherche de documents connexes dans le répertoire des documents d'orientation.

La façon de disposer des animaux, du sang, des carcasses habillées et de leurs parties fait l'objet de différents articles du RIV.

Les descriptions des pathologies et des maladies de la volaille sont adaptées d'après :

Diseases of poultry
Y. M. Saif, H. J. Barnes, John R. Glisson, Aly M. Fadly, Larry R. McDougald, David Swayne
Edition: 11, illustrated
Published by Wiley-Blackwell
, 2003
ISBN 081380423X, 9780813804231

Ci-après figure une liste de maladies et d'états pathologiques exigeant des jugements particuliers. Cette liste est présentée, pour fins de référence, sous une forme abrégée et codée (voir les tableaux ci-après). Elle est subdivisée en trois sous-sections :

  • maladies et états pathologiques diagnostiqués dans les abattoirs d'après l'examen organoleptique (visuel, tactile et olfactif) des carcasses;
  • maladies et états pathologiques généralement diagnostiqués en s'appuyant sur des analyses en laboratoire; il est entendu qu'un vétérinaire peut diagnostiquer ces maladies ou états pathologiques sans analyse de laboratoire en se basant sur l'expérience qu'il a acquise à l'égard de maladies ou d'états pathologiques semblables;
  • maladies à déclaration obligatoire susceptibles d'être observées dans les abattoirs. Quand un jugement vétérinaire peut difficilement être formulé sous une forme abrégée ou doit être accompagnée de mesures particulières, des précisions sont fournies après le tableau. Prière de soumettre au directeur, DPV, ACIA, vos commentaires ou suggestions sur cette liste de maladies et d'états pathologiques.

Des détails sur l'élimination et l'utilisation des produits carnés condamnés sont fournis au chapitre 6. Selon le RIV, un aliment pour animaux est un produit de viande désigné comme aliment destiné à un animal, à l'exclusion d'un animal pour alimentation humaine.

19.7.1 Maladies et états pathologiques diagnostiqués en se basant sur l'examen organoleptique des carcasses et de leurs parties et/ou déclarés à la Division des programmes des viandes

Maladies et états pathologiques diagnostiqués en se basant sur l'examen organoleptique des carcasses et de leurs parties et/ou déclarés à la Division des programmes des viandes
Nom et code de la maladie/l'état pathologiqueNote de tableau 16 Observations Jugement Utilisation du matériel condamné
Aérosacculite
426 (901)
Atteinte généralisée ou signes d'atteinte généralisée. Condamner en entier Destiner aux fondoirs
Aérosacculite
426 (901)
Autrement,
voir la section 19.7.4.19
Approuver Non applicable
Aérosacculite
426 (901)
Autrement,
voir la section 19.7.4.19
Approuver, sous réserve d'un reconditionnement ou d'une récupération. Destiner à la préparation d'aliments pour animaux après enlèvement des lésions/défauts sur les parties atteintes (destiner aux fondoirs les parties enlevées).
Anémie
910 (909)
Essayer d'identifier la cause sous-jacente. Condamner en entier Destiner aux fondoirs, si associé à une septicémie.
Anémie
910 (909)
Essayer d'identifier la cause sous-jacente. Condamner en entier Autrement, destiner à la préparation d'aliments pour animaux.
Arthrite/
périarthrite 512 (903)
Selon l'étendue des lésions. Approuver en partie Destiner à la préparation d'aliments pour animaux après enlèvement des lésions/défauts sur les parties atteintes (destiner aux fondoirs les parties enlevées).
Arthrite/
périarthrite 512 (903)
Selon l'étendue des lésions. Approuver en partie Condamner en entier
Arthrite/
périarthrite 512 (903)
Condamner s'il y a des signes d'atteinte généralisée (p. ex. dépérissement). Condamner en entier Destiner aux fondoirs
Ascite
320 (905)
Selon l'étendue des lésions Approuver Non applicable
Ascite
320 (905)
Condamner s'il y a des signes d'atteinte généralisée. Voir la section 19.7.4.14. Approuver en partie Destiner aux fondoirs ou destiner à la préparation d'aliments pour animaux
Ascite
320 (905)
Condamner s'il y a des signes d'atteinte généralisée. Voir la section 19.7.4.14. Condamner en entier Destiner aux fondoirs ou destiner à la préparation d'aliments pour animaux
Bursite sternale
003 (902)
Selon l'atteinte ou non des tissus sous-jacents Approuver en partie Destiner à la préparation d'aliments pour animaux après enlèvement des lésions/défauts sur les parties atteintes (destiner aux fondoirs les parties enlevées), si infecté.
Bursite sternale
003 (902)
Selon l'atteinte ou non des tissus sous-jacents Approuver en partie Autrement, destiner à la préparation d'aliments pour animaux.
Bursite sternale
003 (902)
Selon l'atteinte ou non des tissus sous-jacents Condamner en entier Destiner aux fondoirs, si infecté.
Bursite sternale
003 (902)
Selon l'atteinte ou non des tissus sous-jacents Condamner en entier Autrement, destiner à la préparation d'aliments pour animaux.
Cannibalisme
007 (909)
Selon l'étendue des lésions Approuver en partie Destiner à la préparation d'aliments pour animaux
Cannibalisme
007 (909)
Selon l'étendue des lésions Condamner en entier Destiner à la préparation d'aliments pour animaux
Carcasse à chair foncée
(cyanose/asphyxie)
090 (908)
À distinguer d'une septicémie. Voir la section 19.7.4.18. Condamner le sujet à l'inspection ante mortem Destiner aux fondoirs
Carcasse à chair foncée
(cyanose/asphyxie)
090 (908)
À distinguer d'une septicémie. Voir la section 19.7.4.18. Condamner le sujet à l'inspection ante mortem Destiner à la préparation d'aliments pour animaux
Carcasse à chair foncée
(cyanose/asphyxie)
090 (908)
À distinguer d'une septicémie. Voir la section 19.7.4.18. Condamner en entier Destiner à la préparation d'aliments pour animaux
Carcasse à chair foncée
(cyanose/asphyxie)
090 (908)
À distinguer d'une septicémie. Voir la section 19.7.4.18. Condamner en entier Destiner aux fondoirs
Cellulite
800 (902)
Selon l'étendue des lésions Approuver en partie Destiner à la préparation d'aliments pour animaux
Cellulite
800 (902)
Selon l'étendue des lésions Condamner en entier Destiner à la préparation d'aliments pour animaux
Coligranulomes
008 (909)
À distinguer des lésions tuberculeuses. Approuver en partie Destiner à la préparation d'aliments pour animaux après enlèvement des lésions/défauts sur les parties atteintes (destiner aux fondoirs les parties enlevées)
Coligranulomes
008 (909)
À distinguer des lésions tuberculeuses. Condamner en entier Destiner aux fondoirs
Contamination
010
Selon l'étendue de la contamination Approuver en partie Destiner à la préparation d'aliments pour animaux
Contamination
010
Selon l'étendue de la contamination Condamner en entier Destiner à la préparation d'aliments pour animaux
Contusions
051
Selon l'étendue des contusions Approuver en partie Destiner à la préparation d'aliments pour animaux
Contusions
051
Selon l'étendue des contusions Condamner en entier Destiner à la préparation d'aliments pour animaux
Dermatite
810 (904)
Depending upon extent and involvement of underlying tissue Approuver en partie Destiner à la préparation d'aliments pour animaux
Dermatite
810 (904)
Depending upon extent and involvement of underlying tissue Condamner en entier Destiner à la préparation d'aliments pour animaux
Descente du jabot
009 (909)
Selon la présence ou non de signes d'atteinte généralisée Approuver en partie Destiner à la préparation d'aliments pour animaux
Descente du jabot
009 (909)
Selon la présence ou non de signes d'atteinte généralisée Condamner en entier Destiner à la préparation d'aliments pour animaux
Déviation valgus/varus
160 (903)
Si la déviation est la seule lésion visible Approuver Non applicable
Déviation valgus/varus
160 (903)
S'il y a de l'inflammation, des contusions ou une hémorragie Approuver en partie Destiner à la préparation d'aliments pour animaux
Déviation valgus/varus
160 (903)
Seulement s'il y a des signes d'atteinte généralisée Condamner en entier Destiner à la préparation d'aliments pour animaux
Émaciation
220 (907)
À distinguer de la maigreur ou petitesse des carcasses. Essayer de déterminer la cause sous-jacente aux fins de rapport; sinon, déclarer sous émaciation. Condamner en entier Destiner à la préparation d'aliments pour animaux
Emphysème (sous-cutané)
082 (909)
Selon l'étendue des lésions et la présence d'une maladie ou d'un état pathologique concomitant Approuver en partie Destiner à la préparation d'aliments pour animaux après enlèvement des lésions/défauts sur les parties atteintes (destiner aux fondoirs les parties enlevées), si associé à une infection
Emphysème (sous-cutané)
082 (909)
Approuver en partie Selon l'étendue des lésions et la présence d'une maladie ou d'un état pathologique concomitant Autrement, destiner à la préparation d'aliments pour animaux
Emphysème (sous-cutané)
082 (909)
Selon l'étendue des lésions et la présence d'une maladie ou d'un état pathologique concomitant Condamner en entier Destiner aux fondoirs, si associé à une infection
Emphysème (sous-cutané)
082 (909)
Selon l'étendue des lésions et la présence d'une maladie ou d'un état pathologique concomitant Condamner en entier Autrement, destiner à la préparation d'aliments pour animaux
Engelure
049
Toutes les espèces Condamner en entier à l'inspection ante mortem, puis approuver en partie Destiner à la préparation d'aliments pour animaux
Engelure
049
Toutes les espèces Condamner en entier à l'inspection ante mortem, puis approuver en partie Destiner aux fondoirs
Engelure
049
Toutes les espèces Condamner en entier Destiner à la préparation d'aliments pour animaux
Engelure
049
Toutes les espèces Condamner en entier Destiner aux fondoirs
Fractures
047
Voir la section 19.7.4.3 Approuver en partie Destiner à la préparation d'aliments pour animaux
Fractures
047
Voir la section 19.7.4.3 Condamner en entier Destiner à la préparation d'aliments pour animaux
Goutte
967 (909)
Selon l'étendue des lésions Approuver en partie Destiner aux fondoirs
Goutte
967 (909)
Selon l'étendue des lésions Condamner en entier Destiner aux fondoirs
Hépatite/ cholangiohépatite/ hépatose/ hépatite nécrotique, etc.
545 (906)
Selon l'étendue des lésions et la présence ou non de signes d'atteinte généralisée. Pour l'hépatite nécrotique,
voir la section 19.7.4.18
Approuver en partie Destiner à la préparation d'aliments pour animaux après enlèvement des lésions/défauts sur les parties atteintes (destiner aux fondoirs les parties enlevées)
Hépatite/ cholangiohépatite/ hépatose/ hépatite nécrotique, etc.
545 (906)
Selon l'étendue des lésions et la présence ou non de signes d'atteinte généralisée. Pour l'hépatite nécrotique,
voir la section 19.7.4.21
Condamner en entier Destiner aux fondoirs
Ictère/jaunisse
920 (906)
Selon l'étendue des lésions. Si le foie est le principal organe atteint, déclarer sous hépatite Condamner en entier Destiner aux fondoirs
Ictère/jaunisse
920 (906)
Selon l'étendue des lésions. Si le foie est le principal organe atteint, déclarer sous hépatite Condamner en entier Destiner à la préparation d'aliments pour animaux (carcasse)
Ictère/jaunisse
920 (906)
Selon l'étendue des lésions. Si le foie est le principal organe atteint, déclarer sous hépatite Condamner en entier Destiner aux fondoirs (foie)
Kératoacanthome
611 (904)
Selon l'étendue des lésions Approuver en partie Destiner à la préparation d'aliments pour animaux
Kératoacanthome
611 (904)
Selon l'étendue des lésions Condamner en entier Destiner à la préparation d'aliments pour animaux
Kystes épidermoïdes
(909)
Voir la section 19.7.4.24 Approuver en partie Destiner à la préparation d'aliments pour animaux
Kystes épidermoïdes
(909)
Voir la section 19.7.4.24 Condamner en entier Destiner à la préparation d'aliments pour animaux
Leucose/sarcome aviaire
640 (909)
Toutes les espèces Condamner en entier Destiner à la préparation d'aliments pour animaux
Maladie de Marek (forme cutanée)
642 (909)
Toutes les espèces Approuver en partie Destiner à la préparation d'aliments pour animaux
Maladie de Marek (forme viscérale ou nerveuse)
641 (909)
Toutes les espèces Condamner en entier Destiner à la préparation d'aliments pour animaux
Mort en cage
099
Toutes les espèces Condamner le sujet à l'inspection ante mortem Destiner aux fondoirs
Myopathie dégénérative
(muscle vert) Myosites
550 (909)
Inflammation, dégénérescence ou infiltration musculaire : selon l'étendue des lésions et la possibilité ou non de les parer Approuver en partie Destiner à la préparation d'aliments pour animaux après enlèvement des lésions/défauts sur les parties atteintes (destiner aux fondoirs les parties enlevées)
Myopathie dégénérative
(muscle vert) Myosites
550 (909)
Inflammation, dégénérescence ou infiltration musculaire : selon l'étendue des lésions et la possibilité ou non de les parer Condamner en entier Destiner aux fondoirs
Mytes
(909)
Selon le résultat de l'analyse laboratoire en histopathologie (voir section 19.7.4.23) Condamner en entier Destiner à la préparation d'aliments pour animaux
Odeur
061 (909)
Une odeur peut être associée à la présence de résidus Garder réfrigéré et, le cas échéant, soumettre à une épreuve sur place puis approuver Destiner à la préparation d'aliments pour animaux, si résidus; voir la section 6.2.1.2 d)
Odeur
061 (909)
Une odeur peut être associée à la présence de résidus Approuver, sous réserve d'un reconditionnement ou d'une récupération Destiner à la préparation d'aliments pour animaux, si résidus; voir la section 6.2.1.2 d)
Odeur
061 (909)
Une odeur peut être associée à la présence de résidus Condamner en entier Destiner à la préparation d'aliments pour animaux, si résidus; voir la section 6.2.1.2 d)
Ostéomyélite
150 (903)
Selon l'étendue des lésions et la présence ou non d'effets secondaires Approuver en partie Destiner à la préparation d'aliments pour animaux après enlèvement des lésions/défauts sur les parties atteintes (destiner aux fondoirs les parties enlevées)
Ostéomyélite
150 (903)
Selon l'étendue des lésions et la présence ou non d'effets secondaires Condamner en entier Destiner aux fondoirs
Péricardite
571 (909)
Voir la section 19.7.4.19 Approuver en partie Destiner à la préparation d'aliments pour animaux après enlèvement des lésions/défauts sur les parties atteintes (destiner aux fondoirs les parties enlevées)
Péricardite
571 (909)
Voir la section 19.7.4.19 Condamner en entier Destiner aux fondoirs
Péritonite
573 (909)
Voir la section 19.7.4.17 Approuver en partie Destiner à la préparation d'aliments pour animaux après enlèvement des lésions/défauts sur les parties atteintes (destiner aux fondoirs les parties enlevées)
Péritonite
573 (909)
Voir la section 19.7.4.17 Condamner en entier Destiner aux fondoirs
Perte d'identité
097
voir la section 19.7.4.5 Approuver Non applicable
Perte d'identité
097
voir la section 19.7.4.5 Condamner en entier Destiner à la préparation d'aliments pour animaux
Rejet par l'exploitant
111
voir la section 19.7.4.22 Approuver en partie Destiner à la préparation d'aliments pour animaux
Rejet par l'exploitant
111
voir la section 19.7.4.22 Condamner en entier Destiner à la préparation d'aliments pour animaux
Saignée inadéquate
096
Vérifier la méthode de saignée. Voir la section 19.7.4.16 Approuver en partie Destiner à la préparation d'aliments pour animaux
Saignée inadéquate
096
Vérifier la méthode de saignée. Voir la section 19.7.4.16 Condamner en entier Destiner à la préparation d'aliments pour animaux
Salpingite
583 (909)
Voir la section 19.7.4.17 Approuver en partie Destiner à la préparation d'aliments pour animaux après enlèvement des lésions/défauts sur les parties atteintes (destiner aux fondoirs les parties enlevées)
Salpingite
583 (909)
Voir la section 19.7.4.17 Condamner en entier Destiner aux fondoirs
Septicémie
930 (909)
Essayer de trouver la cause sous-jacente aux fins de rapport. Voir la section 19.7.4.15. Condamner en entier puis prélever des échantillons pour analyse en laboratoire. Destiner aux fondoirs
Suréchaudage
046
Selon l'étendue du suréchaudage Approuver en partie Destiner à la préparation d'aliments pour animaux
Suréchaudage
046
Selon l'étendue du suréchaudage Condamner en entier Destiner à la préparation d'aliments pour animaux
Synovite (infectieuse)/ ténosynovite (rupture du tendon gastrocnémien)
102/460 (903)
Voir la section 19.7.4.6 Approuver en partie Destiner à la préparation d'aliments pour animaux
Synovite (infectieuse)/ ténosynovite (rupture du tendon gastrocnémien)
102/460 (903)
Ne condamner qu'en la présence de signes d'atteinte généralisée Condamner en entier Destiner à la préparation d'aliments pour animaux
Toxémie
960 (909)
Essayer de trouver la cause sous-jacente aux fins de rapport. Voir la section 19.7.4.15 Condamner en entier Destiner aux fondoirs
Urolithiase
(909)
Voir la section 19.7.4.26 Approuver en partie Destiner à la préparation d'aliments pour animaux
Urolithiase
(909)
Ne condamner qu'en la présence de signes d'atteinte généralisée. Condamner en entier Destiner à la préparation d'aliments pour animaux
Xanthomatose
865 (909)
Voir la section 19.7.4.25 Approuver en partie Destiner à la préparation d'aliments pour animaux
Xanthomatose
865 (909)
Voir la section 19.7.4.25 Condamner en entier Destiner à la préparation d'aliments pour animaux

Note de tableau

Note de tableau 16

Les numéro de code après le nom des conditions reliées à la ferme réfèrent aux codes utilisés dans la base de données de l'Agence jusqu'au 2 janvier 2008. Ceux-ci ont été remplacés par un regroupement sous 9 catégories tel que présenté sur le nouveau Rapport de condamnation (voir annexe A). Les codes pour le nouveau regroupement sont indiqués (lorsqu'indiqué) entre parenthèses suivant les numéros de codes utilisés jusqu'à ce jour.
Destiner aux fondoirs : il doit s'agir de fondoirs autorisés.
Approuver en partie : condamner les parties touchées et approuver le reste.

Retour à la référence de la note de tableau 16

19.7.2 Maladies et états pathologiques généralement diagnostiqués en s'appuyant sur des analyses en laboratoire (histopathologie, culture, sérologie, analyses de résidus, etc.)

Maladies et états pathologiques généralement diagnostiqués en s'appuyant sur des analyses en laboratoire (histopathologie, culture, sérologie, analyses de résidus, et cetera
Nom et code de la maladie/l'état pathologiqueNote de tableau 17 Observations Jugement Utilisation du matériel condamné
Adénocarcinome
660 (909)
Déclarer sous néoplasme Condamner en entier Destiner à la préparation d'aliments pour animaux
Arthrite virale
(infection à réovirus)
(909)
Toutes les espèces Approuver en partie Destiner aux fondoirs
Arthrite virale
(infection à réovirus)
(909)
Toutes les espèces Condamner en entier Destiner aux fondoirs
Aspergillose
405 (909)
Toutes les espèces Condamner en entier Destiner à la préparation d'aliments pour animaux après enlèvement des lésions/défauts sur les parties atteintes (destiner aux fondoirs les parties enlevées)
Botulisme (909) Diagnostic posé à l'inspection ante mortem Condamner en entier Destiner aux fondoirs
Bronchite infectieuse
102 (909)
Selon l'étendue des lésions Traiter le sujet comme étant suspect à l'inspection ante mortem, puis approuver en partie Destiner aux fondoirs
Bronchite infectieuse
102 (909)
Selon l'étendue des lésions Traiter le sujet comme étant suspect à l'inspection ante mortem, puis condamner en entier Destiner aux fondoirs
Bursite infectieuse des volailles
(maladie de Gumboro)
102 (909)
Selon l'étendue des lésions Approuver en partie Destiner aux fondoirs
Bursite infectieuse des volailles
(maladie de Gumboro)
102 (909)
Selon l'étendue des lésions Condamner en entier Destiner aux fondoirs
Chlamydiose (ornithose, psittacose)
102 (909)
Pose un risque pour l'humain Traiter le sujet comme étant suspect à l'inspection ante mortem, puis prélever des échantillons pour analyse en laboratoire Destiner aux fondoirs
Chlamydiose (ornithose, psittacose)
102 (909)
Si cette maladie est soupçonnée, prendre toutes les précautions raisonnables, y compris retarder l'abattage des autres sujets de même source Condamner en entier, puis prélever des échantillons pour analyse en laboratoire Destiner aux fondoirs
Chlamydiose (ornithose, psittacose)
102 (909)
La confirmation du laboratoire est essentielle. Condamner le sujet à l'inspection ante mortem Destiner aux fondoirs
Chlamydiose (ornithose, psittacose)
102 (909)
La confirmation du laboratoire est essentielle. Garder le sujet au repos et le soigner lorsque confirmé Destiner aux fondoirs
Choléra aviaire
102 (909)
Diagnostic ante mortem difficile à poser. Atteinte du troupeau entier possible. Au diagnostic post mortem, le sujet peut présenter une septicémie, une aérosacculite, de l'arthrite, etc. Jugement basé sur l'une ou l'autre de ces maladies. Traiter le sujet comme étant suspect à l'inspection ante mortem, puis approuver en partie Destiner à la préparation d'aliments pour animaux après enlèvement des lésions/défauts sur les parties atteintes (destiner aux fondoirs les parties enlevées)
Choléra aviaire
102 (909)
Diagnostic ante mortem difficile à poser. Atteinte du troupeau entier possible. Au diagnostic post mortem, le sujet peut présenter une septicémie, une aérosacculite, de l'arthrite, etc. Jugement basé sur l'une ou l'autre de ces maladies. Traiter le sujet comme étant suspect à l'inspection ante mortem, puis condamner en entier Destiner aux fondoirs
Coccidiose
720 (909)
Selon l'étendue des lésions et la présence ou non de signes d'atteinte généralisée Approuver en partie Destiner à la préparation d'aliments pour animaux après enlèvement des lésions/défauts sur les parties atteintes (destiner aux fondoirs les parties enlevées)
Coccidiose
720 (909)
Selon l'étendue des lésions et la présence ou non de signes d'atteinte généralisée Condamner en entier Destiner aux fondoirs
Coryza infectieux
102 (909)
Selon l'étendue des lésions et la possibilité ou non de les parer Traiter le sujet comme étant suspect à l'inspection ante mortem, puis approuver en partie Destiner aux fondoirs
Coryza infectieux
102 (909)
Selon l'étendue des lésions et la possibilité ou non de les parer Traiter le sujet comme étant suspect à l'inspection ante mortem, puis condamner en entier Destiner aux fondoirs
Dermatomyosite
810 (909)
Selon la gravité Approuver en partie Destiner aux fondoirs
Dermatomyosite
810 (909)
Selon la gravité Condamner en entier Destiner aux fondoirs
Entérite (nécrotique ou ulcérative)
530 (909)
Selon la présence ou non de signes d'atteinte généralisée Approuver en partie Destiner à la préparation d'aliments pour animaux après enlèvement des lésions/défauts sur les parties atteintes (destiner aux fondoirs les parties enlevées)
Entérite (nécrotique ou ulcérative)
530 (909)
Selon la présence ou non de signes d'atteinte généralisée Condamner en entier Destiner aux fondoirs
Entérohépatite (histomonose)
430 (909)
Selon l'étendue des lésions Traiter le sujet comme étant suspect à l'inspection ante mortem, puis approuver en partie Destiner à la préparation d'aliments pour animaux après enlèvement des lésions/défauts sur les parties atteintes (destiner aux fondoirs les parties enlevées)
Entérohépatite (histomonose)
430 (909)
Selon l'étendue des lésions Traiter le sujet comme étant suspect à l'inspection ante mortem, puis condamner en entier Destiner aux fondoirs
Erysipèle
435 (909)
Toutes les espèces Condamner en entier Destiner aux fondoirs
Hépatite à corps d'inclusion
545 (909)
Le foie est principalement touché dans ce cas Approuver en partie Destiner à la préparation d'aliments pour animaux
Hépatite à corps d'inclusion
545 (909)
Le foie est principalement touché dans ce cas Condamner en entier Destiner à la préparation d'aliments pour animaux
Kyste sous-cutané
(909)
Toutes les carcasses du troupeau touché sont approuvées ou condamnées en fonction des résultats des analyses de laboratoire.
Voir la section 19.7.4.23
Condamner en entier Destiner à la préparation d'aliments pour animaux
Léiomyome
660 (909)
Toutes les espèces Approuver en partie Destiner à la préparation d'aliments pour animaux
Léiomyosarcome
660 (909)
Forme maligne du léiomyome; rare. Déclarer sous néoplasme Condamner en entier Destiner à la préparation d'aliments pour animaux
Listériose
102 (909)
Toutes les espèces Condamner en entier Destiner aux fondoirs
Néoplasme
660 (909)
Néoplasme non autrement spécifié Approuver en partie Destiner aux fondoirs
Néoplasme
660 (909)
Néoplasme non autrement spécifié Condamner en entier Destiner aux fondoirs
Résidus
065: Antibiotiques
102: Autres (909)
Une odeur anormale ou des lésions hépatiques peuvent être des indices. Présence possible dans le lot ou le troupeau entier Garder réfrigéré et, le cas échéant, soumettre à une épreuve sur place et prélever des échantillons pour analyse en laboratoire Voir le chapitre 6
Résidus
065: Antibiotiques
102: Autres (909)
Une odeur anormale ou des lésions hépatiques peuvent être des indices. Présence possible dans le lot ou le troupeau entier Si le diagnostic est confirmé, condamner en entier. Voir le chapitre 6
Rachitisme/ ostéomalacie
141 (909)
Selon la gravité Approuver Destiner à la préparation d'aliments pour animaux
Rachitisme/ ostéomalacie
141 (909)
Selon la gravité Condamner en entier Destiner à la préparation d'aliments pour animaux
Sinusite infectieuse
102 (909)
Selon l'étendue des lésions Traiter le sujet comme étant suspect à l'inspection ante mortem, puis approuver en partie Destiner aux fondoirs
Sinusite infectieuse
102 (909)
Selon l'étendue des lésions Traiter le sujet comme étant suspect à l'inspection ante mortem, puis condamner en entier Destiner aux fondoirs
Tuberculose
490 (909)
Toutes les espèces Condamner en entier Destiner aux fondoirs
Variole aviaire
965 (909)
Selon l'étendue des lésions et la présence ou non de signes d'atteinte généralisée Traiter le sujet comme étant suspect à l'inspection ante mortem, puis approuver en partie Destiner à la préparation d'aliments pour animaux après enlèvement des lésions/défauts sur les parties atteintes (destiner aux fondoirs les parties enlevées)
Variole aviaire
965 (909)
Selon l'étendue des lésions et la présence ou non de signes d'atteinte généralisée Traiter le sujet comme étant suspect à l'inspection ante mortem, puis condamner en entier Destiner aux fondoirs

Note de tableau

Note de tableau 16

Les numéro de code après le nom des conditions reliées à la ferme réfèrent aux codes utilisés dans la base de données de l'Agence jusqu'au 2 janvier 2008. Ceux-ci ont été remplacés par un regroupement sous 9 catégories tel que présenté sur le nouveau Rapport de condamnation (voir annexe A). Les codes pour le nouveau regroupement sont indiqués (lorsqu'indiqué) entre parenthèses suivant les numéros de codes utilisés jusqu'à ce jour.
Destiner aux fondoirs : il doit s'agir de fondoirs autorisés.
Approuver en partie : condamner les parties touchées et approuver le reste.

Retour à la référence de la note de tableau 17

19.7.3 Maladies à déclaration obligatoire

Les maladies suivantes sont des maladies à déclaration obligatoire en vertu de la Loi sur la santé des animaux.
Nom et code de la maladie/l'état pathologiqueNote de tableau 18 Observations Judement Utilisation du matériel condamné
Fièvre charbonneuse (anthrax)
102 (909)
Cette maladie affecte rarement les oiseaux. Le poulet est très résistant; les autruches sont modérément réceptives.
Voir le chapitre 9
Condamner le sujet à l'inspection ante mortem Voir le chapitre 9
Fièvre charbonneuse (anthrax)
102 (909)
Cette maladie affecte rarement les oiseaux. Le poulet est très résistant; les autruches sont modérément réceptives.
Voir le chapitre 9
Condamner en entier Voir le chapitre 9
Maladie de Newcastle (pneumo-encéphalite)
863 (909)
Voir le chapitre 9 Condamner le sujet à l'inspection ante mortem Destiner aux fondoirs
Maladie de Newcastle (pneumo-encéphalite)
863 (909)
Voir le chapitre 9 Condamner en entier Destiner aux fondoirs
Forme hautement pathogène de l'influenza aviaire
102 (909)
Voir le chapitre 9 Condamner le sujet à l'inspection ante mortem Destiner aux fondoirs
Forme hautement pathogène de l'influenza aviaire
102 (909)
Voir le chapitre 9 Condamner en entier Destiner aux fondoirs
Pullorose
102 (909)
Voir le chapitre 9 Condamner en entier Destiner aux fondoirs
Typhose aviaire
102 (909)
Voir le chapitre 9
Selon l'étendue des lésions et la présence ou non de signes d'atteinte généralisée
Condamner le sujet à l'inspection ante mortem Destiner aux fondoirs
Typhose aviaire
102 (909)
Voir le chapitre 9
Selon l'étendue des lésions et la présence ou non de signes d'atteinte généralisée
Approuver en partie Destiner aux fondoirs
Typhose aviaire
102 (909)
Voir le chapitre 9
Selon l'étendue des lésions et la présence ou non de signes d'atteinte généralisée
Condamner en entier Destiner aux fondoirs

Note de tableau

Note de tableau 18

Les numéro de code après le nom des conditions reliées à la ferme réfèrent aux codes utilisés dans la base de données de l'Agence jusqu'au 2 janvier 2008. Ceux-ci ont été remplacés par un regroupement sous 9 catégories tel que présenté sur le nouveau Rapport de condamnation (voir annexe A). Les codes pour le nouveau regroupement sont indiqués (lorsqu'indiqué) entre parenthèses suivant les numéros de codes utilisés jusqu'à ce jour.
Destiner aux fondoirs : il doit s'agir de fondoirs autorisés.
Approuver en partie : condamner les parties touchées et approuver le reste.

Retour à la référence de la note de tableau 18

En plus des maladies à déclaration obligatoire, tous les cas suspects de maladie exotique doivent être déclarés au vétérinaire de district de santé des animaux. Toute carcasse soupçonnée d'être atteinte d'une maladie exotique ou à déclaration obligatoire doit être retenue jusqu'à l'arrivée du vétérinaire de la santé des animaux (voir le chapitre 9).

19.7.4 Maladies et états pathologiques ante mortem/post mortem particuliers

Dans la présente section, si une carcasse est mise de côté par un vétérinaire, on dit qu'il s'agit d'une carcasse condamnée; si, par contre, une carcasse est mise de côté par un détecteur de défauts de l'établissement ou par un inspecteur, on dit qu'il s'agit d'une carcasse rejetée.

19.7.4.1 Odeur anormale

Toute carcasse dégageant une odeur anormale durant l'inspection post mortem doit être retenue pour une inspection vétérinaire. Si, de l'avis du vétérinaire, l'odeur est excessive, la carcasse doit être condamnée. Lorsque l'odeur n'est pas jugée excessive et qu'elle ne témoigne pas d'une exposition à des substances toxiques, on peut réfrigérer la carcasse pour tenter de dissiper l'odeur.

Si, à la fin de la période de refroidissement, l'odeur est disparue, la carcasse peut être approuvée sans restriction. Dans de nombreux cas, une odeur résiduelle peut être décelée après le refroidissement lorsqu'une incision est pratiquée dans les tissus profonds. Lorsqu'une odeur résiduelle mais non excessive se dégage après le refroidissement, la carcasse peut être approuvée pour autant que la viande ne soit utilisée que pour la préparation de produits carnés épicés. La quantité de cette viande qu'il est permis d'incorporer au produit est fonction de la gravité du problème; cependant, en aucun cas, l'odeur ne doit être décelable dans le produit fini.

19.7.4.2 Contamination

Des carcasses et des parties de carcasses contaminées par de la graisse, de la bile, des matières fécales ou une substance toxique quelconque sont falsifiées et sont impropres à la consommation humaine. Les parties contaminées peuvent être enlevées et condamnées, et les parties non contaminées peuvent être approuvées, pour autant que ces dernières ne dégagent aucune odeur ou ne présentent pas d'autres caractéristiques malsaines. Si la contamination est généralisée et qu'il est impossible de l'éliminer, la carcasse entière doit être condamnée.

Si la condamnation entière de la carcasse n'est pas justifiée, la carcasse peut être soumise à la retransformation ou à la récupération selon les exigences spécifiées.

Il faut condamner les carcasses ou les parties de carcasses contaminées par des huiles volatiles, des poisons, des gaz délétères, du kérosène ou d'autres substances toxiques pouvant pénétrer les tissus et les falsifier.

Les oiseaux mis dans la cuve d'échaudage avant d'être morts deviennent contaminés par inhalation de l'eau de la cuve. Chaque fois que l'on remarque la présence d'eau dans les sacs aériens, il faut condamner la carcasse ainsi affectée.

19.7.4.3 Fractures

Lorsque des fractures sont décelées sur des carcasses de volaille à l'inspection post mortem, l'un ou l'autre des jugements suivants s'impose :

  • Lorsque la fracture est accompagnée de contusions, enlever et condamner le foyer de la fracture et le tissu meurtri. Lorsque les os des ailes ou des pattes sont fracturés, parer le tissu meurtri en pratiquant une incision à l'articulation ou aux articulations les plus près du tissu meurtri. En cas de dislocation de la hanche, sans contusion, un parage n'est pas nécessaire.
  • Lorsqu'il s'agit d'une fracture ouverte (c.-à-d., que la peau a été transpercée), parer et condamner le foyer de la fracture et le tissu avoisinant de la façon décrite précédemment.
  • S'il s'agit d'une fracture simple, sans contusion ni déchirure de la peau, autoriser le désossage manuel ou mécanique de la partie touchée. Dans certains cas, approuver la récupération par enlèvement d'une partie touchée (p. ex., une fracture simple du segment distal du tibia peut être enlevée par une coupe proximale par rapport à la fracture). En pareil cas, la partie touchée doit être enlevée à la satisfaction du personnel de l'ACIA avant que le reste de la partie ne soit approuvé.

    À noter : Si la partie parée n'est plus conforme à la description du produit sur l'étiquette, modifier cette description (voir le chapitre 7).

  • S'il est impossible de pratiquer un parage (c.-à-d., lorsque la carcasse est extrêmement mutilée), condamner la carcasse entière.

Si, au moment de l'enlèvement des pieds, les pattes sont coupées trop courtes (c.-à-d., que la coupe est faite dans le tibia au-dessus de l'articulation du jarret), ne prendre des mesures que si une contamination visible est décelée à cet endroit.

19.7.4.4 Manipulation des produits de viande tombés au sol

Il incombe au vétérinaire en chef de décider du sort à réserver à ces carcasses (ou à ces parties de carcasses). Si la récupération de la carcasse est jugée impossible, on peut alors envisager sa condamnation.

La manipulation hygiénique des carcasses ou des parties de carcasses qui sont tombées au sol doit se faire selon une procédure validée du système HACCP de l'exploitant et conforme aux paramètres suivants :

  • La carcasse ou partie de carcasse doit être immédiatement enlevée du sol afin de réduire les possibilités que la contamination ne s'étende.
  • Toute contamination visible doit être enlevée par parage de façon efficace et hygiénique.
  • Une fois la contamination visible enlevée de façon satisfaisante, la carcasse ou partie de carcasse doit être rincée à fond avec de l'eau.
  • Il faut consigner l'endroit où des produits tombent au sol ainsi que la fréquence et la cause des chutes. Il importe que les actions correctives soient exécutées, le cas échéant, aussi rapidement que possible, si l'on veut éviter d'autres chutes.

19.7.4.5 Perte d'identité

Si seulement une partie des viscères est manquante, le vétérinaire ou l'inspecteur détermine s'il y a des raisons suffisantes pour condamner la carcasse entière (selon l'organe manquant, l'état de la carcasse et du reste des viscères présentés, la prévalence des maladies dans le lot).

Si des carcasses ne sont pas présentées avec leurs viscères, on détermine la façon de disposer des carcasses selon l'état de santé du troupeau :

  • Le taux de condamnation du lot comparé au taux moyen pour un troupeau sain;
  • La maladie ou l'état pathologique ayant le plus souvent justifié les condamnations dans le troupeau;
  • L'exploitant doit appliquer à la lettre les Normes relatives à la présentation (NP) prescrites par le PMIV (section 19.6.2.4 du présent chapitre) ou la méthode d'inspection traditionnelle (section 19.6.1.1 du présent chapitre). Ainsi, les résultats des tests NP doivent se situer à l'intérieur des limites prescrites. S'il survient une perte excessive de viscères, une vérification de la présentation supplémentaire peut s'imposer.

Bien que chaque situation mérite une évaluation au cas par cas, la gravité du défaut doit être signalée à l'exploitant, et des mesures immédiates doivent être prises pour en rectifier la cause.

À noter : Une correspondance doit être maintenue entre chaque carcasse et ses viscères lorsque ceux-ci sont séparés de la carcasse par un équipement d'éviscération automatisé. Un tel manque de synchronisme peut être considéré comme une perte d'identité. Un manque de synchronisme pour plus de la moitié d'un étrier ou d'un plateau à viscères doit être considéré comme une lacune.

19.7.4.6 Synovite, ténosynovite, rupture du tendon gastrocnémien, arthrite virale

Le rejet des carcasses présentant ces lésions doit reposer sur la présence de signes d'atteinte généralisée (p. ex., émaciation, couleur foncée); autrement, le parage de la partie affectée est requis.

On recommande donc de déclarer cet état pathologique sous synovite (à moins d'une rupture évidente du tendon gastrocnémien) en attendant l'établissement d'une étiologie plus précise. Déclarer sous arthrite toute carcasse condamnée en raison de lésions articulaires autres que celles décrites ci-dessus.

19.7.4.7 Émaciation/maigreur/petitesse

Les carcasses présentant des signes évidents de bréchet protubérant, de perte de la masse musculaire et de gras corporel et d'altération de la consistance du gras restant. Déclarer sous émaciation les carcasses présentant les lésions décrites ci-dessus, sans signe d'autres maladies. (À distinguer de l'atrophie séreuse des graisses décrite dans le manuel de formation.)

Les carcasses maigres ou simplement plus petites que les autres carcasses du lot doivent être approuvées.

19.7.4.8 Dermatite

En général, aucune carcasse ne devrait être condamnée pour cause de dermatite superficielle. Les carcasses présentant des lésions de dermatite peuvent être parées et/ou récupérées, peu importe la dimension des lésions. Cependant, condamner pour cause de cellulite, les carcasses difficilement parables dont les lésions atteignent le muscle sous-jacent.

19.7.4.9 Maladie de Marek – Forme cutanée

Lorsque les lésions causées par la maladie de Marek se limitent à la peau et sont circonscrites, qu'aucun viscère ou nerf n'est atteint et qu'il n'y a pas de signes d'atteinte généralisée, les carcasses affectées sont approuvées après avoir été parées.

19.7.4.10 Ostéomyélite chez le dindon

La présence d'un foie verdâtre dans une carcasse ne peut être considérée comme un signe de septicémie active; c'est plutôt un incitatif à soumette la carcasse à un examen plus détaillé. Un foie verdâtre ne peut à lui seul justifier la condamnation d'une carcasse.

Le jugement post mortem varie en fonction de la présence ou non de signes d'atteinte généralisée (infection touchant les sacs aériens claviculaires; atteinte de plusieurs os longs et/ou articulations et/ou gaines tendineuses; présence d'abcès dans les muscles pectoraux). La carcasse entière doit être condamnée ou rejetée si l'infection est généralisée. Le matériel condamné/rejeté doit être envoyé à un fondoir autorisé pour produits non comestibles.

19.7.4.11 Cellulite

19.7.4.11.1 Poulets, incluant les poulets à rôtir et les poules

Selon le mode d'inspection traditionnelle de la volaille, les carcasses présentant des lésions de cellulite sont parées soit par l'aide/pareur placé près de l'inspecteur, soit en aval de la chaîne d'éviscération, sous réserve que l'exploitant ait mis en place un programme d'assurance de la qualité efficace.

Selon le Programme modernisé d'inspection de la volaille (PMIV), les carcasses peuvent être parées sur la chaîne, en aval du poste d'inspection/de détection.

Le parage des lésions de cellulite est assujetti aux conditions ci-après :

  • Dans le cas de lésions péricloacales :

Retirer de la chaîne à la présélection les carcasses de poulet à griller présentant des lésions de cellulite péricloacale, afin qu'on puisse prévenir la contamination de l'équipement d'éviscération et la contamination croisée des carcasses éviscérées par la suite.

Retirer de la chaîne à la présélection les carcasses de poulet à rôtir (plus de 2,6 kg, poids vif) présentant des lésions péricloacales localisées et circonscrites et les parer (sous réserve que l'exploitant possède des installations de parage appropriées et hygiéniques).

  • Dans le cas de lésions non péricloacales :

Retirer de la chaîne à la présélection les carcasses de poulet à griller présentant des lésions de cellulite de dimensions supérieures à 2 cm par 2 cm se trouvant ailleurs qu'aux ailes et aux pattes. Séparer de la carcasse les ailes et/ou les pattes présentant des lésions de cellulite et les condamner. Parer sur la chaîne les carcasses de poulet présentant des stries localisées plus longues que 2 cm (p. ex., lésions longitudinales mineures à la base de la queue), sous réserve que toutes les lésions de cellulite soient enlevées.

Parer et/ou envoyer à la récupération les carcasses de poule lourde/reproductrice présentant des lésions de cellulite plus ou moins importantes, dans la mesure où ces lésions ne sont pas associées à une cellulite sous-cutanée étendue et ne touchent pas le fascia sous-jacent.

19.7.4.11.2 Dindons

Parer et/ou soumettre à la récupération les carcasses de dindon présentant des lésions de cellulite plus ou moins importantes, dans la mesure où ces lésions ne sont pas associées à une cellulite sous-cutanée étendue et ne touchent pas le fascia sous-jacent. Sinon, condamner ces carcasses pour cause de cellulite. Déclarer également sous cellulite les carcasses difficilement parables dont les lésions de cellulite sont associées à un emphysème important. Retirer de la chaîne toutes les carcasses qui ne peuvent être totalement parées sur la chaîne et les parer hors chaîne. Condamner selon la cause sous-jacente toute carcasse présentant des lésions de cellulite plus ou moins importantes associées à des signes d'atteinte généralisée.

19.7.4.12 Bursite sternale avec ou sans cellulite

Il faut enlever les « kystes au bréchet » (= 13 mm chez le dindon et = 8 mm chez la caille et la poule) et les « bursites sternales ». Il faut parer ou enlever les bourses chez les carcasses qui présentent une bursite sternale plus étendue mais non associée à des signes de cellulite étendue. Condamner selon la cause sous-jacente (p. ex., bursite sternale) les carcasses qui présentent une bursite sternale associée à une cellulite étendue. Si les carcasses présentant une bursite sternale associée à des signes d'atteinte généralisée, les condamner selon la maladie ou l'état généralisé sous jacent.

19.7.4.13 Emphysème

Pour les carcasses présentant un emphysème associé à de la cellulite ou à une aérosacculite, voir les politiques applicables à la cellulite et à l'aérosacculite respectivement.

19.7.4.14 Ascite

Si la carcasse présente une émaciation, un œdème sous-cutané, une anasarque ou une congestion elle doit être condamnée. Examiner soigneusement une carcasse dont le foie a un aspect mamelonné pour déterminer si elle présente un œdème sous-cutané. La présence d'un foie d'aspect mamelonné ne justifie pas à elle seule la condamnation d'une carcasse. Accepter également une carcasse qui présente de l'ascite sans effets généralisés.

Le tableau suivant a été élaboré afin d'aider les vétérinaires à évaluer cet état pathologique chez les poulets et les dindons.

Condition Evaluation
Présence d'effets généralisés (carcasse à chair foncée, émaciation,œdème sous-cutané, congestion, anasarque)
Mène à
Carcasse et viscères condamnés
Aucun effet généralisé – carcasse en bon état (présence possible de transsudat péricardique ou d'ascite ou foie bosselé et d'aspect mamelonné ± hypertrophie, œdème, fibrine)
Mène à
Carcasse approuvée et foie atteint condamné

Les carcasses de poule avec un abdomen évidemment distendu doivent être condamnées à la présélection.

19.7.4.15 Syndrome septicémie/toxémie/congestion

Parmi les différentes lésions que l'on peut trouver dans une carcasse atteinte de septicémie ou de toxémie, voici celles qui sont le plus souvent rencontrées (par ordre décroissant) :

  • hémorragies sous-séreuses multifocales qui affectent souvent plusieurs organes (l'endocarde et l'épicarde sont le plus souvent atteints); hémorragies de la sous-muqueuse de la trachée;
  • congestion et œdème de différents organes;
  • présence de foyers d'infection d'origine embolique dans différents organes;
  • vasodilatation périphérique; et
  • pétéchies et/ou ecchymoses hémorragiques sous-séreuses (p. ex., gras autour des ovaires ou des testicules).

Une carcasse septicémique doit être envoyée à un fondoir autorisé pour produits non comestibles, tandis qu'une carcasse congestionnée peut être utilisée pour la préparation d'aliments pour animaux.

19.7.4.16 Saignée inadéquate

Les carcasses qui sont mal saignées doivent être rejetées ou condamnées.

Les carcasses légèrement rouges ou dont seules les extrémités sont rougeâtres peuvent rester sur la chaîne et/ou être soumises à un parage ultérieur.

En cas de présence de carcasses mal saignées (légèrement rouge ou rouge foncé) lors de la préselection veuillez vous rapporter au chapitre 12 du présent manuel.

19.7.4.17 Salpingite/péritonite chez le poulet

Ne pas condamner des carcasses de poulet pour cause de salpingite. Du matériel caséeux sec et/ou de l'exsudat caséeux circonscrits à la trompe de l'utérus ou aux tissus environnants peuvent être enlevées par parage, aspiration, curetage ou récupération. Une carcasse autrement normale dont la trompe de l'utérus se rompt, avec peu ou pas de signes d'inflammation des tissus environnants, devrait être reconditionnée ou récupérée.

La péritonite se caractérise généralement par une odeur nauséabonde, un exsudat (caséeux entre autres), des adhérences, des filets de matières fibrineuses rouges accrochés à la paroi abdominale ou aux viscères. Le terme péritonite ne doit pas être utilisé pour décrire le transsudat transparent (œdème de la capsule du foie), que l'on associe à une hépatose qui est secondaire au syndrome ascite/cyanose. Dans ces cas, déclarer sous ces termes, lesquels reflètent plus adéquatement l'état pathologique en question.

Les carcasses avec le vitellus peuvent être soumises à un reconditionnement ou à une récupération.

19.7.4.18 Carcasses à chair foncée/cyanose

Les oiseaux abattus dans un état moribond sont donc condamnés à l'examen post mortem et déclarés sous carcasse à chair foncée/cyanose. Le terme « moribond » ne devrait pas être utilisé pour le jugement de la volaille à la suite de l'examen/l'inspection post mortem.

Les carcasses d'une coloration allant de légèrement à modérément bleutée devraient être approuvées pour autant que la coloration sombre de la chair soit la seule constatation importantes, puisque la couleur de ces carcasses revient à la normale dans la cuve de refroidissement.

Seules les carcasses à chair très foncée doivent être condamnées.

19.7.4.19 Aérosacculite

Les lésions et les sacs aériens atteints doivent être retirés de la carcasse sur la chaîne ou ailleurs que sur la chaîne (récupération ou reconditionnement hors chaîne) sans créer de contamination supplémentaire. Les restes des membranes, sans caséum et / ou d'exsudat, ne seront pas considérés comme une lésion ni comme un défaut pour les normes relatives à la détection des défauts (NDD) et les normes relatives à l'habillage des carcasses (NHC).

Les carcasses présentant des signes d'atteinte généralisée (polysérosite, émaciation, chair foncée) ou des lésions aiguës (ce qui est rare) doivent être condamnées. Autrement, les carcasses et/ou les viscères présentant des lésions d'aérosacculite doivent être manipulés de la manière décrite ci-après:

Évaluation des lésions des viscères
Lésions des viscères Jugement des viscères Jugement de la carcasse
Coeur : substance caséeuse dans ou sur le sac péricardique (avec accumulation variable de fluide) sans que cela ne touche les autres viscères. Condamner en entier Approuver
Coeur : présence d'une petite quantité de points blanchâtres sur l'épicarde ou petites adhérences sur le sac péricardique, sans la présence d'autres signes d'infection. Approuver Approuver
Coeur : sac péricardique contenant un liquide transparent ou légèrement ambré, sans autres signes d'infection. Approuver Approuver
Coeur et foie : organes couverts de substance fibrino-caséeuse (polysérosite). Condamner en entier Condamner en entier
Poumons (rougeâtres, plus petits, adhérences) et / ou sacs aériens (présence de substance fibrino-caséeuse dans les sacs) sans implications du cœur ou du foie Approuver en partie Approuver, sous réserve de reconditionnement ou récupération
Évaluation des lésions de la cavité interne
Les lésions de la cavité interne Jugement des viscères Jugement de la carcasse
Sacs aériens : présence d'opacité dans les sacs sans exsudat ou particules S/O Approuver
Sacs aériens : présence de particules ou de caséum (fibrino-caséeux) ≤3 mm, Dinde ≤ 5 mm S/O Approuver
Sacs aériens : présence de particules/caséum/exsudat fibrino-caséeux > 3 mm, Dinde > 5 mm S/O Approuver, sous réserve de reconditionnement ou récupération
Sacs aériens : Présence de lésions très chroniques et membranes épaissies qui peut contenir une substance caséeuse jaunâtre et / ou rougeâtre S/O Approuver, sous réserve de reconditionnement ou récupération
Sacs aériens crâniens : présence de fluide ou de substance fibrino-caséeuse blanchâtre ou jaunâtre, sans autres lésions dans la cavité abdominale ou sur les viscères Approuver Approuver

Considérations additionnelles :

Lorsqu'une substance caséeuse ou fibrino-caséeuse est observée sur la capsule du foie (indication d'une extension directe des lésions depuis les sacs aériens vers la capsule du foie et non l'indication d'une atteinte généralisée), la carcasse est alors approuvée et le foie est condamné.

Lorsque le cœur est hypertrophié (cardiomyopathie avec/sans péricardite constrictive), sans qu'il y ait de substance caséeuse dans ou sur le péricarde, avec ou sans foie d'aspect mamelonné, le cœur et le foie sont condamné et la carcasse est approuvée - se référer à la politique sur l'ascite.

La péricardite est très rare chez la poule et, le cas échéant, est souvent associée à l'ascite (et non à une aérosacculite). Les viscères doivent être condamnés et la carcasse approuvée après l'enlèvement des sacs aériens touchés (si applicable). Pour la disposition de la poule affectée par l'ascite, se référer à la politique sur l'ascite.

L'exploitant doit obtenir un avis du vétérinaire de l'ACIA lorsque l'incidence d'une lésion donnée est supérieure à la norme.

19.7.4.20 Déviation valgus-varus

Il n'y a pas de risque pour la santé humaine associé à la déviation valgus-varus. La condamnation n'est pas requise à moins que la carcasse ne présente de signes d'atteinte généralisée (p. ex., émaciation). La plupart de ces carcasses peuvent être parées si la déviation est grave.

19.7.4.21 Atteinte du foie, incluant l'hépatite

Poulet

Lorsque des carcasses et leurs foies présentent les lésions décrites précédemment, les approuver ou les condamner sous hépatite (en raison de la présence possible d'une septicémie), conformément au tableau ci-après :

Arbre de décision - Carcasse de poulet avec atteinte du foie. Description ci-dessous.
Description de l'Arbre de décision - Carcasse de poulet avec atteinte du foie

Une carcasse avec atteinte du foie peut être :

  • avec atteinte généralisée et/ou hépatite nécrotique, où on devrait
    • condamner la carcasse/les viscères

    ou

  • sans atteinte généralisée, qui mène à :
    1. Aérosacculite, ascite, stéatose hépatique, Marek viscéral, etc., qui mène à Voir les politiques pertinentes
    2. Foie avec quelques foyers rouges/blancs, et grosseur normale, qui mène à Approuver la carcasse et le foie/les viscères
    3. Hépatomégalie avec des foyers rouges ou blancs et/ou Foie avec granulomes noirs ou verts ou blancs (d'apparence irrégulière nodules): Condamner le foie/les viscères mais approuver la carcasse

Sous l'option d'hépatite nécrotique, une note est ajoutée de voir le matériel de formation de l'Agence canadienne d'inspection des aliments relatif à la disposition de la volaille.

Le foie atteint d'une stéatose hépatique a une apparence jaunâtre avec/sans foyers nécrotiques rouges (causés par des vaisseaux sanguins rupturés) – approuver le foie (qui peut être très friable) et la carcasse.

Poulet et dindon

Une stase de la bile peut être mise de côté par l'exploitant (à titre de défaut de qualité) et la carcasse est approuvée. Si un foie de poulet est verdâtre et comporte également des foyers nécrotiques rouges et/ou blancs, voir le paragraphe précédent qui traite de la cholangiohépatite. Si un foie de dindon est verdâtre, voir la section 19.7.4.10 intitulée « Ostéomyélite chez le dindon ».

Dindon

L'hépatite granulomateuse chronique est l'atteinte du foie la plus courante chez le dindon. Les foies atteints présentent de multiples petits foyers fibreux blancs dispersés à la surface et dans le parenchyme. Approuver les carcasses sans signes d'atteinte généralisée et condamner le foie.

L'histomonose (tête noire) du dindon peut présenter de multiples dépressions circulaires blanches de différentes tailles (jusqu'à 1 cm de diamètre) aux rebords soulevés ou, encore, de multiples foyers blancs distincts à coalescents. Le parenchyme du foie peut également présenter des foyers noir verdâtre dispersés. Les parois caecales internes présentent une inflammation et une ulcération marquées. Le cæcum contient un exsudat caséeux vert foncé. Une splénomégalie peut être présente ou non. Approuver les carcasses ne présentant pas de signes d'atteinte généralisée et condamner le foie et le cæcum.

Poule

La lipidose hépatique est caractérisée par la présence de foyers, simples ou multiples, de dépôts graisseux, jaune pâle et plats (non bombés), disséminés sur la surface et dans l'ensemble du parenchyme hépatique. Le foie peut être hypertrophié et/ou friable. La carcasse et les viscères doivent être approuvés.

La leucose lymphoïde (LL), une maladie du groupe des leucoses aviaires, est extrêmement rare. La forme miliaire de la LL se traduit par de nombreux petits nodules distribués uniformément dans l'ensemble du parenchyme. Dans la forme diffuse, le foie est uniformément hypertrophié, légèrement grisâtre et habituellement friable. Parfois, le foie est ferme, fibreux et, dans ce cas, habituellement grumeleux. Des tumeurs visibles à l'œil nu se voient presque toujours dans le foie, la rate et la bourse de Fabricius. Les autres organes qui peuvent présenter des signes macroscopiques sont les reins, les poumons, les gonades et le cœur, ainsi que la moelle osseuse et le mésentère.

La carcasse et les viscères doivent être condamnés.

Arbre de décision - Approbation ou condamnation des carcasses de volaille avec atteinte du foie. Description ci-dessous.
Description de l'Arbre de décision - Approbation ou condamnation des carcasses de volaille avec atteinte du foie

Une carcasse avec atteinte du foie peut être :

  • avec atteinte généralisée; on devrait
    • condamner la carcasse/les viscères

    ou

  • sans atteinte généralisée, qui mène à :
    1. Aérosacculite, ascite, stéatose hépatique, Marek viscéral, etc., qui mène à Voir les politiques pertinentes
    2. Foie avec quelques foyers rouges/blancs, et grosseur normale, qui mène à Approuver la carcasse et le foie/les viscères
    3. Hépatomégalie avec des foyers rouges ou blancs : Condamner le foie/les viscères mais approuver la carcasse
    4. Foie avec quelques granulomes noirs, verts ou blancs : Condamner le foie/les viscères mais approuver la carcasse
    5. Foie avec plusieurs foyers rouges : Condamner le foie/les viscères mais approuver la carcasse
    6. Foie avec plusieurs foyers blancs/jaunes ou verdâtres : Condamner le foie/les viscères et la carcasse

19.7.4.22 Carcasses rejetées par l'exploitant de l'établissement de transformation

Soumettre à un reconditionnement ou à une récupération les portions non affectées de carcasses présentant des lésions mineures ne justifiant pas la condamnation de la carcasse entière.

Si un exploitant ne veut pas commercialiser certaines carcasses ou parties de carcasses autrement jugées propres à la consommation en vertu de la LIV (carcasses trop petites, absence d'installations de récupération, incidence élevée d'un état pathologique dans un troupeau, etc.), aucun jugement sur le sort de ces carcasses n'est posé par l'ACIA et aucune donnée se rapportant à ces carcasses ne doit être consignée sur les rapports d'inspection ante mortem et post mortem.

19.7.4.23 Kystes sous-cutanés

Les lésions peuvent être décelées sur la face intérieure de la peau au cours du parage. Toutes les carcasses d'un lot touché doivent être mises de côté pour être ensuite éliminées en tant que carcasses rejetées ou congelées par l'exploitant, en vertu d'un avis de retenue de l'ACIA, jusqu'à la confirmation du trouble pathologique par des analyses de laboratoire. Le sort réservé aux carcasses du lot retenu (c'est à dire si elles seront libérées ou condamnées) dépend des résultats des analyses.

Toutes les carcasses du troupeau touché sont approuvées ou condamnées en fonction des résultats des analyses de laboratoire.

19.7.4.24 Kystes épidermoïdes

Les kystes épidermoïdes sont caractérisés par des nodules jaunâtres de différentes grosseurs à la surface de la peau des carcasses de poule. Les carcasses peuvent être approuvées après avoir enlevé les lésions localisées. Les carcasses dont les lésions sont étendues ou dont le parage adéquat n'est pas possible doivent être condamnées.

19.7.4.25 Xanthomatose

L'accumulation massive de macrophages avec présence de tissu fibreux peut être observée dans les régions des cuisses, de la poitrine et de l'abdomen. Les lésions localisées doivent être parées. Les carcasses présentant des lésions étendues, ou dont le parage adéquat n'est pas possible, doivent être condamnées. Puisqu'il s'agit d'un état pathologique rare, il est suggéré d'envoyer des échantillons au laboratoire pour confirmer le diagnostic, surtout si un grand nombre de carcasses sont touchées.

19.7.4.26 Urolithiase

L'uretère ou le rein touchés sont dilatés et remplis de mucus clair et de calculs urinaires blancs de forme irrégulière. Les carcasses atteintes sont approuvées après que le rein et l'uretère touchés sont enlevés. Les carcasses et les viscères avec une atteinte systémique, tel qu'émaciation, sont condamnés.

19.7.4.27 Inspection des dindons suspects à une myopathie dégénérative

19.7.4.27.1 Contexte

Cette maladie ne pose pas de risque pour la santé humaine, mais les tissus affectés doivent néanmoins être parés et condamnés pour des raisons esthétiques.

19.7.4.27.2 Exigences relatives au désossage des carcasses suspectes

L'inspection des dindons soupçonnés d'être atteints de myopathie dégénérative au poste de désossage de l'exploitant est assujettie aux conditions énumérées ci-après.

  • On recourt à des mesures de contrôle efficaces, comme le prévoit un programme approuvé par l'ACIA et mis en œuvre par l'exploitant.
  • On identifie les lots de dindons soupçonnés d'être atteints de myopathie dégénérative au poste d'inspection post mortem ou avant celui-ci. L'identité est maintenue jusqu'à l'étape du désossage.
  • On offre aux employés de l'établissement chargés du désossage une formation grâce à laquelle ils sont capables de reconnaître les carcasses atteintes de myopathie dégénérative et de parer correctement tous les tissus touchés. L'aire de désossage est équipée d'un nombre suffisant d'assainisseurs pour couteaux.
  • On dépose et conserve les tissus atteints dans des contenants pour matériel condamné. On tient des registres du nombre de sujets atteints et du poids du produit condamné.
  • On utilise un système permettant d'informer le personnel d'inspection que l'on a trouvé des carcasses atteintes. Le personnel d'inspection vérifie l'efficacité de l'inspection et du découpage des tissus atteints.

Le personnel de l'ACIA exerce un contrôle additionnel sur le produit fini et sur l'étape du désossage en vérifiant s'il y a des non-conformités et des tissus affectés non détectés. Si le personnel de l'ACIA en trouve, l'exploitant doit amorcer un processus d'action corrective efficace, sinon l'inspecteur responsable peut exiger que toutes carcasses suspectes soient inspectées à l'égard de la myopathie dégénérative lors de l'éviscération.

19.7.4.27.3 Expédition des lots suspects d'un établissement à un autre

Lorsque des carcasses de dindon que l'on soupçonne d'être atteintes de myopathie dégénérative sont expédiées à un établissement de transformation en vue de leur désossage, les exigences énumérées précédemment doivent aussi être mises en place à l'établissement qui reçoit le produit. À ces exigences s'ajoute le maintien de l'identité des lots suspects depuis la réception jusqu'à l'étape du désossage.

19.7.4.27.4 Modalités d'approbation

Les programmes de contrôle de l'exploitant doivent être soumis à l'approbation du vétérinaire en chef. Un exemplaire du programme approuvé doit ensuite être remis au spécialiste des programmes d'inspection de la volaille du Centre opérationnel. L'exploitant doit convaincre l'ACIA que ses employés ont reçu une formation qui leur permet de reconnaître les carcasses atteintes de myopathie dégénérative et de parer correctement tous les tissus touchés. Une confirmation à cet effet, signée par l'exploitant et le vétérinaire en chef de l'établissement, doit être attachée à l'exemplaire destiné au bureau du Centre opérationnel.

19.7.4.28 Détermination du nombre de carcasses suspectes à soumettre à une inspection approfondie

L'examen organoleptique des carcasses est parfois insuffisant pour détecter toutes les lésions. On recommande de n'examiner qu'un seul sous-échantillon représentatif des carcasses « suspectes ». Si on ne détecte pas d'autres lésions, toutes les autres carcasses « suspectes » sont alors approuvées sans inspection plus approfondie. Veuillez consulter le tableau qui suit pour connaître le nombre de carcasses qui doivent faire l'objet d'une inspection approfondie.

Nombre total de carcasses « suspectes » Nombre de carcasses pour inspection approfondie
0 à 15 Toutes
16 à 40 20 (1 sur 5 au-dessus de 15)
41 à 100 25 (1 sur 12 au-dessus de 40)
101 et plus 30 (arrêter après 30)

19.7.5 Jugement vétérinaire et rapports relatifs à la disposition

19.7.5.1 Jugement vétérinaire

Un jugement vétérinaire n'est plus posé par l'ACIA, à moins que les carcasses et leurs viscères soient présentés par l'exploitant d'une manière qui facilite un jugement vétérinaire « sans manipulation » et que l'exploitant fournisse des postes de jugement vétérinaire qui satisfassent aux exigences relatives aux installations décrites aux chapitres 3 et 19 du présent manuel. L'exploitant peut aussi choisir de présenter manuellement les carcasses avec leurs viscères au vétérinaire chargé de poser un jugement sur leur sort. Un contact est permis entre les carcasses sur les supports, les carrousels, etc., à la condition que les défauts pathologiques présents sur les carcasses et/ou les viscères soient assez bien en vue pour qu'un jugement vétérinaire sans manipulation soit possible et que l'exploitant rejette toutes les carcasses non condamnées par le vétérinaire en tant que carcasses rejetées par l'exploitant.

L'aide de l'établissement, qui est placé à côté de l'inspecteur, retire les carcasses non conformes de la chaîne d'éviscération et consigne la raison du rejet de chaque carcasse selon les instructions de l'inspecteur de l'ACIA. L'exploitant est responsable du rejet des carcasses et de leurs viscères après un jugement vétérinaire.

19.7.5.2 Rapport de condamnation/rejet de l'ACIA

À compter du 1er avril 2011, l'ACIA cesse d'émettre ou de signer des certificats de condamnation ou de rejet de la volaille et délivre un « Rapport de condamnation de la volaille », CFIA/ACIA 5640, ou un « Rapport d'évaluation de maîtrise du processus de rejet de la volaille », CFIA/ACIA 5639, le cas échéant, pour chaque lot de volailles pour lesquelles un rapport de condamnation/rejet a été délivré par l'exploitant.

À la section réservée aux commentaires du présent rapport, le vétérinaire de l'ACIA peut inclure les informations telles que le taux de condamnation/rejet anormal, les atteintes exceptionnelles dans le lot et/ou écarts n'ayant pas été identifiés auparavant, ou chaque fois qu'une inspection vétérinaire détaillée est effectuée sur chacune des carcasses, Les carcasses qui figurent au rapport de l'ACIA devraient être mentionnées au rapport de condamnation/rejet de l'exploitant correspondant et doivent être incluses au rapport mensuel (Rapport d'inspection ante et post-mortem, CFIA/ACIA 5179).

19.7.5.3 Rapport de condamnation/rejet de l'exploitant

Dans la présente sous-section, un lot de volailles renvoie à une camionnée de volailles vivantes ou à toutes les volailles provenant d'un éleveur/producteur pour un quart de travail ou un étage du poulailler donné, ou selon ce qui a été convenu par l'exploitant et l'éleveur/le producteur.

L'exploitant peut décider de la présentation à donner à son rapport de condamnation/rejet. Cependant, tous les renseignements figurant sur le modèle du rapport de condamnation/rejet pour la volaille (disponibles au vétérinaire en chef) devraient être indiqués sur le document délivré par l'exploitant, à une exception près : l'exploitant n'a pas à remplir la ligne « Total des portions rejetées (poids déterminé en kg) (Optionnel) » s'il ne veut pas indiquer cette information sur le rapport. Il peut fournir des renseignements additionnels et modifier la présentation s'il le juge nécessaire.

Il est possible de se procurer la version électronique du modèle de rapport de l'exploitant dont il est question ci-dessus en communiquant avec l'une des associations mentionnées plus haut ou avec le médecin vétérinaire en chef de l'ACIA.

19.7.5.3.1 Défauts exclus des rapports de condamnation/rejet de l'exploitant

Les carcasses qui présentent les défauts énumérés au tableau ci-après :

  • doivent être manipulées par un employé désigné de l'établissement;
  • ne doivent pas faire partie des carcasses présentées au personnel de l'ACIA (à moins que le vétérinaire en chef ne l'exige dans une situation particulière);
  • ne doivent pas faire partie des carcasses déclarées sur « Rapport de condamnation/rejet pour la volaille » de l'exploitant; seulement les « Contusions étendues », les « Oiseaux morts à l'arrivée et
  • les « Saignée inadéquate » doivent faire partie des carcasses que le vétérinaire en chef intègre au rapport mensuel sur les carcasses condamnées.
Défauts de transformation devant être traités par l'exploitant
Numéro Nom du défaut Politique sur la
disposition
1 Contusion étendue 19.7.1
2 Contamination étendue (fécale, biliaire, par ingesta) 19.7.4.2
3 Fractures étendues 19.7.4.3
4 Mutilation étendue 19.7.1
5 Suréchaudage étendu 19.7.1
6 Carcasses mortes (à l'arrivée) 19.7.1
7 Saignée inadéquate 19.7.4.16
8 Perte d'identité 19.7.4.5
Date de modification :