Manuel de défauts de boîtes métalliques - caractérisation et classification
Chapitre 7 - Catégories des défauts de boîtes

Cette page fait partie du répertoire des documents d'orientation (RDO).

Vous cherchez des documents connexes?
Recherche de documents connexes dans le répertoire des documents d'orientation.

7.1 Défauts de fabrication de la tôle

(PDF (669 ko))

7.1.1 Défaut : Tôle feuilletée

Classification :

La tôle feuilletée est considéré comme un défaut de tôle sérieux.

Description :

Corps ou fond de boîte dont le métal se sépare en deux feuilles.

Causes courantes :

  1. Couches de métal en une seule épaisseur de tôle pendant le laminage. Ces couches de métal ne se fusionnent pas pendant le laminage et se séparent lors du travail du métal aux fins de fabrication des boîtes.

Tôle feuilletée - photo 1

Tôle feuilletée - photo 2
Tôle feuilletée - photo 3
Tôle feuilletée - photo 4
Tôle feuilletée - photo 5

7.1.2 Défaut : Trou d'épingle

Classification :

Un trou d'épingle est considéré comme un défaut de tôle sérieux.

Description :

Perforation dans la feuille qui se produit pendant le laminage. Les trous d'épingle présentent différentes grandeurs depuis des trous à peine visibles jusqu'à de grandes perforations irrégulières qui comportent des arêtes vives.

Causes courantes :

  1. Des corps étrangers peuvent être incorporés dans la feuille au moment du laminage et ne s'unissent pas à la tôle. Les particules importantes apparaîtront sur les deux faces de la tôle. Lorsque la tôle est travaillée pendant la fabrication de la boîte ou fléchie au cours de la stérilisation, ces particules peuvent être délogées et former ainsi des trous dans la feuille.

Trou d'épingle - photo 1

Trou d'épingle - photo 2

Trou d'épingle - photo 3

Trou d'épingle - photo 4

7.1.3 Défaut : Taches sur la tôle

Classification :

Les taches sur la tôle sont considérées comme un défaut de tôle mineur.

Description :

Taches visibles sur la surface de la tôle. Si la tôle est vernie, ces taches peuvent être visibles à travers le revêtement.

Causes courantes :

  1. Ce défaut se produit pendant la fabrication de la tôle.

Photo non disponible.

7.1.4 Défaut : joint soudé

Classification :

Un joint soudé est considéré comme un défaut de tôle sérieux lorsqu'il est emballé avec un produit corrosif, lorsque la soudure continue présente des fentes, comme dans le cas des soudures par points, ou lorsque la soudure est tellement fragilisée que la simple pression exercée par un doigt entraîne la fracture de celle-ci.

Description :

Joint soudé visible, noirâtre, ayant environ 5 mm (3/16") de largeur, traversant le fond ou le corps de la boîte. Ce défaut ne comporte pas de danger (coulage), sinon celui d'une corrosion possible à l'endroit du joint qui peut mener à la perforation de la feuille.

Causes courantes :

  1. Ces joints sont réalisés lors de la soudure à l'arc de deux feuilles de tôle au moment du bobinage.

Joint soudé - photo 1

Joint soudé - photo 2

7.2 Défauts d'application des revêtements

(PDF (576 ko))

7.2.1 Défaut : Coulures de revêtement

Classification :

Une coulure de revêtement est considérée comme un défaut mineur à moins qu'un examen approfondi ou plus poussé ne révèle qu'il est sérieux.

Une coulure du revêtement est considérée comme un défaut d'application de revêtement sérieux lorsqu'on constate qu'il y a un trou et/ou corrosion de la tôle à la suite d'un examen minutieux qui comprend l'ouverture de la boîte ou l'élimination de la coulure afin de déterminer l'état de la tôle.

Description :

Goutte de revêtement extérieure ou intérieure qui ressemble souvent à une petite bulle métallique dure. Ce défaut peut avoir le même aspect qu'une éraflure d'emboutissage.

Causes courantes :

  1. Coulures ou éclaboussures survenant lors du vernissage.

Coulures du revêtement - photo 1

Coulures du revêtement - photo 2

Coulures du revêtement - photo 3

Coulures du revêtement - photo 4

A Vue intérieure de A

Coulures du revêtement - photo 5

Coulures du revêtement - photo 6

7.2.2 Défaut : Manques du revêtement

Classification :

Les manques du revêtement sont considérés comme un défaut d'application de revêtement sérieux lorsqu'ils sont :

  1. internes et le contenu est corrosif; ou
  2. externes et la tôle est corrodée.

Les manques de revêtement sont considérés comme un défaut d'application de revêtement mineur lorsqu'ils :

  1. sont externes et aucune corrosion n'est présente; ou
  2. sont internes et le contenu n'est pas corrosif.

Description :

Toute discontinuité (métal à nu, pailles, piqûres) du revêtement. Il peut y avoir corrosion ou production de sulfure (réaction avec le produit). Se reporter également à l'article 7.7.3 - Corrosion.

Causes courantes :

  1. Présence de saletés, de corps gras ou d'impuretés sur la feuille de tôle avant le vernissage.
  2. Vernissage défectueux de la feuille de tôle.

Manques du revêtement - photo 1

Manques du revêtement - photo 2

Manques du revêtement - photo 3

Manques du revêtement - photo 4

Manques du revêtement - photo 5

7.2.3 Défaut : Particules étrangères dans le revêtement

Classification :

Défaut d'application de revêtement mineur.

Description :

Petites particules souvent noires visibles dans la surface du revêtement. Ces particules noires peuvent avoir la forme d'une ligne sur la paroi du corps des boîtes deux pièces produite par l'opération d'emboutissage.

Causes courantes :

  1. Particules noires ou particules brûlées de revêtement, saletés ou autres impuretés qui peuvent adhérer au revêtement humide avant sa cuisson.
Vue intérieure
Vue intérieure
Vue extérieure
Vue extérieure

7.3 Défauts de fabrication des corps de boîtes

(PDF (2 808 ko))

Boîtes trois pièces soudées à l'étain

7.3.1 Défaut : Corrosion acide

Classification :

La corrosion acide est considérée comme un défaut sérieux de boîte trois pièces.

Description :

Corrosion causée par des cristaux acides se trouvant à l'extérieur de l'agrafe ou tout dépôt de sels à l'intérieur de la boîte.

Causes courantes :

  1. Cristaux acides apparaissant parfois à l'extérieur de l'agrafe et provenant du bain de soudure en vue de garder le rouleau de soudage propre et « étamé ».
Corrosion acide - photo 1
Corrosion acide - photo 2

7.3.2 Défaut : Soudage imparfait

Classification :

Le soudage imparfait est considéré comme un défaut sérieux de boîte trois pièces.

Description :

Filet de soudure présentant un aspect discontinu, rugueux ou poreux pouvant favoriser une contamination bactérienne à travers l'agrafe. Ce défaut se manifeste surtout aux extrémités des l'agrafe mais ne s'observe bien que par un examen visuel après mise à nu de l'agrafe et du serti.

Causes courantes :

  1. Température de soudage trop froide.
Soudage imparfait - photo 1
Soudage imparfait - photo 2

7.3.3 Défaut : Empreinte de reformage distendue

Classification :

Une empreinte de reformage distendue est considérée comme un défaut sérieux de boîte trois pièces.

Description :

Pli sur le corps ou le bord à sertir au niveau de l'empreinte de reformage de boîtes reformées qui compromet l'étanchéité du serti ou entraîne la fissuration de la tôle.

Causes courantes :

  1. Aplatissement incorrect des corps de boîtes.
  2. Reformage incorrect des corps aplatis.

Empreinte de reformage distendue - photo 1

7.3.4 Défaut : Excès de soudure

Classification :

L'excès de soudure est considéré comme un défaut sérieux de boîte trois pièces lorsque:

  1. une arête de soudure extérieure de hauteur égale à ½ de la hauteur de la boîte et de 0,4 mm (1/64") de largeur est décelée; ou
  2. l'excès de soudure gêne la formation du serti.

Description :

Excès de soudure à la pastille et déformation subséquente au montage provoquant un affaissement au montage, un désagrafage ou un saut des molettes. L'excès de soudure peut causer aussi un pli dans la pastille. Une pastille épaisse résulte d'une agrafe qui contient un excès de soudure entre les épaisseurs de métal.

Causes courantes :

  1. Essuyage incomplet de l'excès de soudure.
Excès de soudure - photo 1
Excès de soudure - photo 2

7.3.5 Défaut : Taches de décapant

Classification :

Les taches de décapant sont considérées comme un défaut mineur de boîte trois pièces.

Description :

Taches brunâtres apparaissant sur la paroi intérieure de la boîte près de l'agrafe ou de la pastille. Les décapants utilisés pour fabriquer les boîtes de conserve au Canada ne sont pas toxiques et n'altèrent pas l'arôme ni le goût du produit.

Causes courantes :

  1. Excès de décapant sur l'agrafe au moment du soudage.
Taches de décapant - photo 1
Taches de décapant - photo 2

7.3.6 Défaut : Soudure incomplète

Classification :

Une soudure incomplète est considérée comme un défaut sérieux de boîte trois pièces si le cordon de soudure n'est pas complet le long de l'agrafe extérieure et si elle est accompagnée d'un soudage défectueux.

Description :

Pores dans le cordon de soudure de l'agrafe extérieure qui empêchent le soudage complet de l'agrafe. Le cordon est la bande de soudure déposée le long de l'intersection des deux parois en tôle repliées de l'agrafe. Une boîte inversée, selon le degré d'inversion, présente des pores ou un cordon incomplet de soudure le long de l'agrafe extérieure. Le soudage est l'action de réunir à l'aide de chaleur des surfaces sur lesquelles ont à déjà appliqué de la soudure. Un soudage défectueux résulte d'une température de soudage incorrecte ou d'une mauvaise application du décapant.

Causes courantes :

  1. Contamination de la zone de l'agrafe empêchant le soudage.
  2. Décapage incorrect ou insuffisant.
  3. Inversion du corps de la boîte avant le soudage.
  4. Essuyage excessif de la soudure.
  5. Température de soudage trop chaude.
Soudure incomplète - photo 1
Contamination
Soudure incomplète - photo 2
Essuyage excessif

7.3.7 Défaut : Revêtement intérieur inversé

Classification :

Un revêtement intérieur inversé est considéré comme un défaut sérieux de boîte trois pièces soudée à l'étain. Sur une boîte avec une soudure électrique, cela est considéré comme un défaut mineur, à moins qu'il y ait incompatibilité produit/contenant.

Description :

Les bordures du revêtement intérieur sont visibles. Des zones rectangulaires non vernies sont présentes à chaque extrémité de l'agrafe. Ces zones sont habituellement dissimulées par l'agrafe. Le soudage est donc incomplet en raison des zones vernies situées dans le pli de l'agrafe.

Causes courantes :

  1. Inversion des feuilles à l'alimentation de la cisaille en équerre (machine qui coupe les feuilles en flans).
  2. Inversion des flans à l'alimentation de la machine à former.

Revêtement intérieur inversé

7.3.8 Défaut : Mauvais agrafage

Classification :

Un mauvais agrafage est considéré comme un défaut sérieux de boîte trois pièces.

Description :

Crochets de l'agrafe qui ne sont pas emboîtés sur toute leur longueur. Le soudage complet de l'agrafe n'est pas toujours possible. Ce défaut n'entraînera probablement pas de fuite.

Causes courantes :

  1. Décentrement des crochets de l'agrafe.
  2. Crochets de l'agrafe endommagés avant l'assemblage.
  3. Crochets de l'agrafe mal formés.
Mauvais agrafage - photo 1
Mauvais agrafage - photo 2

7.3.9 Défaut : Encoche hors norme

Classification :

Une encoche hors norme est considéré comme un défaut sérieux de boîte trois pièces lorsqu'un évidement de 0,79 mm (1/32") se prolonge dans le bord à sertir.

Description :

Évidement à l'endroit de la pastille où la section encochée ou sectionnée n'est pas suffisamment recouverte de tôle, ce qui produit un bord à sertir incomplet.

Causes courantes :

  1. Mauvaise mise en place pour l'encochage du flan.

Encoche hors norme

7.3.10 Défaut : Rétrécissement

Classification :

Un rétrécissement est considéré comme un défaut sérieux de boîte trois pièces. Cette classification ne s'applique qu'aux boîtes qui n'ont pas été conçues pour un rétrécissement.

Description :

Corps dont le diamètre est réduit, par inadvertance, à l'une ou l'autre de ses extrémités, ou les deux.

Les boîtes avec un rétrécissement sont maintenant courantes dans l'industrie des boissons et la technologie peut être utilisée dans d'autres contenants pour aliments. Sur ces boîtes, le rétrécissement est intentionnel et sert à renforcer le corps. Les couvercles de ces boîtes sont intentionnellement plus petits.

Causes courantes :

  1. Mauvais alignement des extrémités du flan au moment de l'agrafage.

Rétrécissement

7.3.11 Défaut : Encoche non-détachée

Classification :

Une encoche non-détachée est considérée comme un défaut sérieux de boîte trois pièces en raison de l'épaisseur de métal supplémentaire incorporée au serti.

Description :

Métal à l'endroit du montage qui a la forme de l'encoche du flan et qui est habituellement sectionné avant la formation des crochets de l'agrafe.

Causes courantes :

  1. Mauvais fonctionnement de l'encocheuse.

Encoche non-détachée - graphique

Encoche non-détachée - photo

7.3.12 Défaut : Application accidentelle de revêtement sur les bords à souder

Classification :

Une application accidentelle de revêtement sur les bords à souder est considérée comme un défaut sérieux de boîtes trois pièces lorsque le soudage complet de l'agrafe n'est pas possible.

Description :

Défaut résultant d'un revêtement intérieur et/ou extérieur appliqué par erreur sur les bordures du flan devant être soudées et qui, de ce fait, ne se prêtent pas au soudage. On obtient une boîte inversée, c'est-à-dire une boîte qui présente une bordure non vernie au mauvais endroit.

Causes courantes :

  1. Application du revêtement au mauvais endroit.
  2. Refendage incorrect des feuilles en flans.
Application accidentelle de revêtement sur les bords à souder - photo 1
Application accidentelle de revêtement sur les bords à souder - photo 2

7.3.13 Défaut : Pastille ouverte ou fragile

Classification :

Une pastille ouverte ou fragile est considérée comme un défaut sérieux de boîtes trois pièces si la soudure de la pastille cède d'elle même ou après l'avoir fléchi vers l'intérieur sur une distance de 2,4 mm (3/32").

Description :

Défaut observé lorsque la soudure de la pastille cède en s'ouvrant sous une légère pression du doigt. Au sertissage, la soudure se brise à l'endroit de la pastille fragile ou ouverte, provoquant le coulage du contenu. Ce défaut est difficile à constater autrement que par ses conséquences : une boîte vidée de son contenu liquide.

Causes courantes :

  1. Températures de soudage trop chaudes ou trop froides.
  2. Décapage incorrect ou insuffisant.
  3. Serrage insuffisant de la pastille (voir l'article 3.3.1).
Pastille ouverte ou fragile - photo 1
Pastille ouverte ou fragile - photo 2

7.3.14 Défaut : Faux-équerrage de la boîte

Classification :

Le faux-équerrage est considéré comme un défaut sérieux de boîte trois pièces.

Description :

Défaut dû à un désaffleurement des bords de 0,79 mm (1/32") ou plus. Ce défaut est également désigné par les expressions « rebords désaffleurées », « corps mal aligné » ou « hors d'angle ».

Causes courantes :

  1. Mauvais alignement des bords du flan au moment de l'agrafage.
  2. Faux-équerrage des flans.

Faux-équerrage de la boîte - photo 1

Faux-équerrage de la boîte - photo 2

7.3.15 Défaut : Projections de soudure

Classification :

La présence de projections de soudure, d'écailles ou de cordons de soudure disparates, détachés ou faciles à enlever constitue un contaminant de produit sérieux. Toutefois, les projections de soudure compromettent rarement l'étanchéité des boîtes, à moins qu'elles ne soient emprisonnées dans le serti (se reporter à l'article 7.5.19, Inclusions dans le serti).

Description :

Présence de gouttes de soudure sur la surface intérieure de la boîte, au voisinage de l'agrafe. Ces projections doivent être assimilées aux corps étrangers.

Causes courantes :

  1. Projections pendant le soudage de l'agrafe.

Projections de soudure

7.3.16 Défaut : Pastille repliée

Classification :

Une pastille repliée est considérée comme un défaut sérieux de boîte trois pièces.

Description :

Défaut résultant du réplique, en cours d'agrafage, de l'une des deux épaisseurs qui forment la pastille. Ce défaut provoque le coulage du contenu de la boîte.

Causes courantes :

  1. Bord de l'encoche endommagé.
Pastille repliée - photo 1
Pastille repliée - photo 2

Boîtes trois pièces electro-soudée

7.3.17 Défaut : Soudure brûlée

Classification :

Une soudure brûlée fondue est considérée comme un défaut sérieux de soudage.

Description :

Chaleur locale excessive due à la présence de corps étrangers qui cause une brûlure.

Causes courantes :

  1. Présence de corps étrangers dans la soudure, comme des particules de revêtement intérieur ou extérieur, des saletés, de l'huile ou des corps gras.
  2. Fil à souder contaminée.
Soudure brûlée - photo 1
Soudure brûlée - photo 2

7.3.18 Défaut : Soudure ouverte

Classification :

Une soudure ouverte est considérée comme un défaut sérieux de soudage.

Description :

Soudure de l'agrafe incomplète ou séparée.

Causes courantes :

  1. Croisure incorrecte de l'agrafe.
  2. Courant trop faible.
  3. Flan endommagé ou défectueux.
  4. Croisure en biseau de l'agrafe.
  5. Soudure imparfaite ou faible.
Soudure ouverte - photo 1
Soudure ouverte - photo 2

7.3.19 Défaut : Coin replié

Classification :

Un coin replié est considéré comme un défaut de soudage sérieux.

Description :

Trou triangulaire à l'une ou l'autre des extrémités de l'agrafe.

Causes courantes :

  1. Coin du flan replié avant le soudage.
  2. Zone de l'agrafe non soudée ou mal soudée repliée pendant le bordage ou le sertissage.
Coin replié - photo 1
Coin replié - photo 2
Vue intérieure

Coin replié - photo 3

Coin replié - photo 4

Vue extérieure
Coin replié - photo 5
Coin replié - photo 6

Coin replié - photo 7

Boîtes deux pièces à fond intégré

7.3.20 Défaut : Bavures sur le bord à sertir

Classification :

Les bavures sur le bord à sertir sont considérées comme un défaut sérieux de fabrication des boîtes lorsqu'elles font saillie sur une distance égale ou supérieure à 0,50 mm (0,020"). Les bavures sont considérées comme un défaut mineur de fabrication des boîtes lorsqu'elles font saillie sur une distance comprise entre 0,50 mm et 0,25 mm (0,020" et 0,010").

Description :

Bavure rugueuse et saillante laissée sur l'arête de coupe du bord à sertir.

Causes courantes :

  1. La presse à détourer ne coupe pas de façon nette le bord à sertir à la longueur désirée.

Bavures sur le bord à sertir

7.3.21 Défaut : Corps cannelé

Classification :

Un corps cannelé est considéré en général comme un défaut mineur. Toutefois, il s'agit d'un défaut sérieux si les cannelures se prolongent jusqu'au bord à sertir et lorsque le degré de cannelure est prononcé au point de nuire à la formation du serti et d'en compromettre l'intégrité.

Description :

Une ou plusieurs ondulations profondes visibles sur le corps tronconique.

Causes courantes :

  1. Déplacement du corps pendant l'opération d'emboutissage.

Corps cannelé

7.3.22 Défaut : Profil du fond fissuré

Classification :

Un profil du fond fissuré est considéré comme un défaut sérieux de boîte deux pièces lorsque :

  1. il y a fracture complète du rayon intérieur de cuvette; ou
  2. la contrainte exercée sur le rayon intérieur de cuvette affaiblit ou amincie le métal à l'endroit du rayon et est sur le point de provoquer une fracture.

Description :

Rayon de profil du fond fissuré d'une boîte deux pièces ou rayon de profil du fond comprimé qui peut céder pendant le traitement ou la manutention.

Causes courantes :

  1. Lubrification inadéquate de la tôle avant l'emboutissage.
  2. Poinçon et matrice décentrés.
Profil du fond fissuré - photo 1
Profil du fond fissuré - photo 2
Profil du fond fissuré - photo 3

7.3.23 Défaut : Profil du fond incomplet

Classification :

Un profil inférieur incomplet est considéré comme un défaut mineur de boîte deux pièces à condition que la fond ne se déforme pas pendant la stérilisation.

Description :

Profil de fond intégré non formé complètement. Cette partie est donc plus faible et peut gauchir pendant la stérilisation.

Causes courantes :

  1. Course incomplète du poinçon dans la matrice.

Profil du fond incomplet - photo 1

Profil du fond incomplet - photo 2

7.3.24 Défaut : Arête de corps mal formée ou incomplète

Classification :

Une arête de corps mal formée ou incomplète est considérée comme un défaut sérieux de fabrication des boîtes si la tôle est considérablement usée par frottement ou plissée.

Description :

Arête de corps d'une boîte deux pièces décentrée ou incomplète. La tôle peut être usée par frottement, plissée ou indentée suivant différents degrés.

Causes courantes :

  1. Glissement de la boîte pendant le moulurage, ce qui cause une arête de corps incomplète.
  2. Alimentation incorrecte de la boîte à l'entrée de la machine à moulurer.

Arête de corps mal formée ou incomplète - photo 1

page24_2.jpg (4638 bytes)

Arête de corps mal formée ou incomplète - photo 3

7.3.25 Défaut : Éraflures d'emboutissage

Classification :

Les éraflures d'emboutissage sont considérées comme un défaut sérieux de fabrication des boîtes lorsque :

  1. la tôle est fissurée; ou
  2. les marques sont aiguës, angulaires et profondes, ce qui indique une fissuration possible en cours de manutention; ou
  3. les marques ont pénétré dans le revêtement intérieur de manière à mettre à nu le métal qui réagit avec un produit corrosif; ou
  4. la formation du bord à sertir est compromise.

Les éraflures d'emboutissage sont considérées comme un défaut mineur de fabrication des boîtes si les marques sont lisses, rondes et peu profondes.

Description :

Marque anormale sur la tôle dont la taille, la forme et la profondeur peuvent varier. Si les éraflures influent sur la formation du bord à sertir, des défauts de sertissage peuvent se manifester.

Pour des renseignements supplémentaires sur les revêtements fissurés, voir la section sur le revêtement égratigné (7.7.7).

Causes courantes :

  1. Déchets métalliques ou corps étrangers dans la matrice pendant la formation des boîtes deux pièces.

Éraflures d'emboutissage - photo 1

Éraflures d'emboutissage - photo 2

Éraflures d'emboutissage - photo 3

Éraflures d'emboutissage - photo 4

7.3.26 Défaut : Bord à sertir cannelé

Classification :

Un bord à sertir cannelé est considéré comme un défaut sérieux de boîte deux pièces lorsque le cannelage est suffisamment prononcé pour nuire à la formation du serti et ainsi compromettre l'étanchéité.

Description :

Cannelure du corps d'une boîte deux pièces qui se prolonge jusqu'au bord à sertir. Ce défaut peut entraîner une épaisseur de bord à sertir non conforme aux normes prescrites, ou les cannelures peuvent former des rainures dans le serti.

Causes courantes :

  1. Problèmes d'emboutissage de la tôle, notamment de trempe.
  2. Déplacement du flan pendant l'emboutissage.

Bord à sertir cannelé - photo 1

Bord à sertir cannelé - photo 2

Bord à sertir cannelé - photo 3

Autres défauts de corps de boîtes

7.3.27 Défaut : Inversion

Classification :

L'inversion est considérée comme un défaut sérieux de boîtes trois pièces, et dans le cas des boîtes deux pièces, si le métal est exposé à un produit corrosif; autrement, inversion est considérée comme un défaut mineur de boîtes deux pièces.

Description :

Inversion du corps de sorte que la face vernie se trouve à l'extérieur et la revêtement extérieur, si présent, se trouve à l'intérieur. Dans le cas des boîtes trois pièces, ce défaut entraîne la présence du revêtement dans la zone à souder, ce qui empêche le soudage complet de l'agrafe. Dans le cas des boîtes deux pièces, ce défaut ne compromet pas l'étanchéité de la boîte. Toutefois, le revêtement extérieur, s'il est présent, entre en contact avec le produit et peut réagir avec ce dernier.

Inversion - photo 1
Face vernie à l'extérieur - Revêtement extérieur
Boîtes deux pièces
Inversion - photo 2
Face vernie à l'extérieur - Revêtement extérieur
Boîtes trois pièces
Inversion - photo 3
Boîte trois pièces - vue intérieure
Inversion - photo 4
Boîte trois pièces - vue extérieure

7.3.28 Défaut : Double corps

Classification :

Un double corps est considéré comme un défaut sérieux de corps de boîte dans le cas des boîtes deux pièces et trois pièces.

Description :

Dans le cas des boîtes trois pièces, ce défaut se produit lorsque deux flans forment le corps d'une boîte. Les sertis sont souvent plus épais et plus longs, mais paraissent autrement normaux. Le corps extérieur présente souvent des signes de flambement et l'agrafe peut paraître mal formée ou non soudée complètement.

Causes courantes :

  1. Deux flans collés l'un à l'autre au moment de la fabrication.
  2. Deux corps de boîte ayant glissé l'un dans l'autre au moment du formage des boîtes trois pièces.
  3. Deux corps de boîtes deux pièces tronconiques solidement emboîtés.
  4. Deux feuilles de métal embouties ensemble pour former une boîte deux pièces.
Double corps - photo 1
Flambement
Double corps - photo 2
Deux corps embouties ensemble

Boîte trois pièces

Double corps - photo 3
Boîte deux pièces - double corps

7.3.29 Défaut : Bord à sertir incomplet

Classification :

Un bord à sertir incomplet est considéré comme un défaut sérieux si le bord à sertir est réduit de 0,4 mm (,016") ou plus. Il est considéré comme un défaut mineur si le bord à sertir est réduit de moins de 0,4 mm (,016").

Description :

Encoches ou entailles dans le bord à sertir qui entraînent une croisure réduite ou inexistante à l'intérieur.

Causes courantes :

  1. Alimentation incorrecte de la feuille sous la matrice.
  2. Contour de détourage de la feuille inadéquat.
  3. Déplacement de la feuille pendant l'emboutissage.
  4. Bord à sertir initial de la boîte emboutie (1re opération) trop court.
Bord à sertir incomplet - photo 1
Bord à sertir incomplet - photo 2

Bord à sertir incomplet - photo 3

Bord à sertir incomplet - photo 4

Bord à sertir incomplet - photo 5
Bord à sertir incomplet - photo 6

7.4 Défauts de fabrication des fermetures de boîtes

(PDF (755 ko))

7.4.1 Défaut : Bavures sur l'ourlet

Classification :

Les bavures sur l'ourlet sont considérées comme un défaut sérieux de fabrication des fermetures de boîtes lorsqu'elles font saillie sur une distance égale ou supérieure à 0,5mm (0,020"). Les bavures sont considérées comme un défaut mineur de fabrication des fermetures de boîtes lorsqu'elles font saillie sur une distance comprise entre 0,5mm et 0,25mm (0,020" et 0,010").

Description :

Languette rugueuse et saillante laissée sur l'arête de coupe de l'ourlet.

Causes courantes :

  1. La presse à détourer ne coupe pas de façon nette l'ourlet aux dimensions désirées.

Photo non disponible

7.4.2 Défaut : Double fond

Classification :

Un double fond est considéré comme un défaut sérieux de contenant.

Description :

Deux fonds sont sertis à la même extrémité d'un corps de boîte. Le serti est plus épais et plus haut et peut présenter de nombreux affaissements et picots en V sur son pourtour.

Causes courantes :

  1. Deux feuilles de métal sont collées l'une à l'autre à leur entrée dans la presse. Les fonds obtenus présentent deux épaisseurs de tôle roulées ensemble et seul le fond intérieur reçoit un joint élastique.
  2. Deux fonds formés séparément sont collés ensemble au moment du sertissage.

Double fond - photo 1

Double fond - photo 2

Double fond - photo 3

Double fond - photo 4

Double fond - photo 5

7.4.3 Défaut : Ligne d'amincissement trop profonde ou faible

Classification :

Une ligne d'amincissement trop profonde est considérée comme un défaut sérieux de fabrication des fermetures de boîtes si l'un des défauts suivants est noté :

  1. la ligne d'amincissement est fracturée; ou
  2. les lignes d'amincissement ne sont pas conformes aux normes du fabricant (voir description ci-après).

Les autres défauts sérieux de la ligne d'amincissement sont:

Description :

Mince ligne simple ou double sur le pourtour du fond où l'épaisseur de la tôle est diminuée mécaniquement par le poinçon à rainurer. Si le fond est rainuré à une profondeur trop grande, il peut se fissurer ou se déformer au point de céder pendant le traitement thermique ou la manutention.

Une ligne d'amincissement trop profonde doit être évaluée par comparaison avec les normes du fabricant de la boîte, qui doivent faire état de l'épaisseur résiduelle minimale. La résistance de la ligne peut aussi être évaluée par l'essai d'étanchéité, l'essai au colorant ou l'essai de la ligne d'amincissement.

Causes courantes :

  1. Défaut de fabrication (p. ex.: profondeur de poinçonnage trop grande).
  2. Corrosion de la ligne d'amincissement (interne ou externe).
  3. Marquage sur ou près de la ligne.
  4. Languette endommagée (contrainte exercée sur la ligne par le déplacement de la languette).
  5. Mauvaise manutention ou contrainte exercée sur la ligne d'amincissement.
  6. Tôle défectueuse.
  7. Défauts de mise en conserve découlant d'une mauvaise transformation (p. ex., surremplissage des boîtes).

Photo non disponible

7.3.4 Défaut : Jointage élastique défectueux

Classification :

Un jointage élastique défectueux est considéré comme un défaut sérieux s'il empêche la formation d'un serti étanche (manques de joint, joint séché ou qui coule) ou s'il gêne la formation du serti (excès de joint).

Un jointage élastique défectueux est considéré comme un défaut mineur si le joint enduit est déposé par erreur ailleurs que dans la région de l'ourlet du fond, étant donné que le joint élastique n'est pas toxique et n'altère pas l'arôme ni le goût du produit.

Description :

Mauvaise mise en place du joint élastique sur la fermeture de la boîte qui peut entraîner un excès, une mauvaise répartition ou l'absence de joint élastique dans la région de l'ourlet. Le joint élastique peut également être déposé au mauvais endroit sur la fermeture ou pulvérisé sur la surface extérieure de l'ourlet. Ce défaut est désigné également par l'expression « fermetures sales ».

Causes courantes :

  1. Buse de la jointeuse entièrement ou partiellement obstruée.
  2. Alimentation incorrecte des fermetures à l'entrée du poste d'injection de joint élastique.
  3. Composition incorrecte du joint élastique.
Jointage élastique défectueux - photo 1
Excès de joint
Jointage élastique défectueux - photo 2
Manques de joint
Jointage élastique défectueux - photo 3
Projection de joint
Jointage élastique défectueux - photo 4
Fermetures sales
Jointage élastique défectueux - photo 5
Pelage de joint

7.4.5 Défaut : Ourlet incomplet

Classification :

Un ourlet incomplet est considéré comme un défaut sérieux de fabrication des fermetures de boîtes si l'ourlet est réduit de plus de 0,4mm (0,016").

Un ourlet incomplet est considéré comme un défaut mineur de fabrication des fermetures de boîtes si l'ourlet est réduit de moins de 0,4mm (0,016").

Description :

Encoches ou entailles dans l'ourlet qui entraînent une perte de croisure.

Causes courantes :

  1. Alimentation incorrecte de la feuille sous la matrice.

Ourlet incomplet - photo 1

Ourlet incomplet - photo 2

7.4.6 Défaut : Rivet de languette d'arrachage fissuré

Classification :

Un rivet de languette d'arrachage fissuré est considéré comme un défaut sérieux.

Description :

Rupture du métal dans la partie de la fermeture où se trouve le rivet.

Causes courantes :

  1. Alignement incorrect de la languette d'arrachage et de la riveteuse.
  2. Rivet écrasé de manière trop serrée.
  3. Lubrification insuffisante de la zone du rivet pendant l'étirage.

Photo non disponible

7.4.7 Défaut : Éraflures d'emboutissage

Classification :

Les éraflures d'emboutissage sont considérées comme un défaut sérieux de fabrication des fermetures de boîtes lorsque :

  1. la tôle est fissurée; ou
  2. les marques sont aiguës, angulaires et profondes, ce qui indique une fissuration possible en cours de manutention; ou
  3. les marques ont endommagé le revêtement intérieur de manière à mettre à nu le métal qui peut réagir avec le produit; ou
  4. la formation du bord à sertir est compromise.

Les éraflures d'emboutissage sont considérées comme un défaut mineur de fabrication des fermetures de boîtes si les marques sont lisses, rondes et peu profondes.

Description :

Marque anormale sur la tôle dont la forme, la taille et la profondeur peuvent varier. Si les éraflures influent sur la formation du bord à sertir, des défauts de sertissage peuvent se manifester.

Éraflures d'emboutissage - photo 1
Éraflures d'emboutissage - photo 2
Éraflures d'emboutissage - photo 3

7.4.8 Défaut : Ourlet froncé

Classification :

Un ourlet froncé est considéré comme un défaut sérieux de fabrication des fermetures de boîtes lorsque le degré de fronçage est suffisamment prononcé pour nuire à la formation du serti et en compromettre l'intégrité.

Description :

Fronçage de l'ourlet des fermetures de boîtes. Ce défaut peut entraîner une épaisseur de l'ourlet non conforme aux normes prescrites ou les fronces peuvent former des rainures dans le serti.

Il peut arriver qu'un certain fronçage de l'ourlet de la fermeture découle du mode de fabrication de la fermeture, le fronçage n'est alors un défaut que lorsqu'il s'écarte des normes du fabricant de la fermeture.

Causes courantes :

  1. Réglage incorrect de l'ourleuse.

Ourlet froncé - photo 1

Ourlet froncé - photo 2

7.5 Défauts de sertissage

(PDF (3 365 ko))

7.5.1 Défaut : Marques de mandrin endommagé

Classification :

La présence de marques de mandrin endommagé est considérée comme un défaut sérieux de sertissage en raison du manque de serrage à l'endroit du défaut.

Description :

Serti mal serré à certains endroits, se manifestant par une saillie sur sa face intérieure à cause d'un creux dans la lèvre du mandrin.

Causes courantes :

  1. Mandrin endommagé suite à un enrayage de la sertisseuse ou à un mauvais réglage.
Marque de mandrin endommagé - photo 1
Marque de mandrin endommagé - photo 2

Marque de mandrin endommagé - photo 3

7.5.2 Défaut : Accrochage seulement

Classification :

Une boîte accrochée seulement est considérée comme un défaut sérieux de sertissage.

Description :

Seul l'accrochage du couvercle sur la boîte a été complété. Il faut retirer les boîtes de la sertisseuse pour vérifier l'accrochage, puis les remettre en place afin que le sertissage puisse être exécuté.

Accrochage seulement - photo 1

Accrochage seulement - photo 2
Accrochage seulement - photo 3

7.5.3 Défaut : Serti coupant

Classification :

Une serti coupant fracturé est un serti coupant (ou serti à arête vive) qui a subi une fissuration est considéré comme étant un défaut sérieux de sertissage. Un serti coupant (ou serti à arête vive) est considéré comme un un défaut mineur de sertissage.

Description :

Un serti coupant est une arête vive de métal qui se forme lorsque, au cours du sertissage, la couronne du serti est refoulée hors de la gorge de molette pardessus la lèvre du mandrin. Un serti coupant fracturé est un serti coupant ayant subi une fissuration et il peut être présent sur tout le pourtour du serti, mais il se retrouve surtout à la zone de jonction du montage et du serti (surépaisseur) et là où il y a des inclusions dans la soudure. Le meilleur moyen de le détecter est de glisser le doigt le long de la face intérieure du serti.

Ce défaut est également désigné par les expressions suivantes : bavure, bec, arête vive, bourrelet.

Causes courantes :

  1. Excès de soudure au montage.
  2. Usure du mandrin.
  3. Usure des molettes.
  4. Mandrin trop bas par rapport aux molettes de première passe.
  5. Serrage excessif des molettes de première ou deuxième passe.
  6. Compression excessive.
  7. Jeu vertical dans la tête de sertissage.
  8. Crochet de corps beaucoup trop long.
  9. Produit dans le serti.
  10. Excès de joint élastique.

Serti coupant - photo 1

Serti coupant - photo 2
Serti coupant - photo 3
graphique du serti coupant montrant une réduction de 50 % et une fissure
Serti coupant - photo 4

Serti coupant - photo 5

Serti coupant - photo 6

Des sertis coupants sont accompagnés de défauts de sertissage externes, tel que BSE illustré ci-haut

7.5.4 Défaut : Bord à sertir déchiré (B.S.D.)

Classification :

Un bord à sertir déchiré est considéré comme un défaut sérieux de sertissage en raison de l'absence de croisure.

Description :

Bord déchiré ou coupé en partie, la partie endommagée étant repliée sur le corps. N'ayant pas été roulée avec le crochet de corps, il arrive que cette partie fasse saillie à la base du serti. Lorsque ce défaut est sévère le corps de la boîte montre une ouverture juste au-dessous du serti.

Un type particulier de ce défaut est dû à une « erreur de repérage » sur les boîtes reformées. Il s'agit d'une déchirure caractéristique sur le bord à sertir qui apparaît à quelque 10 à 15 mm de l'empreinte de reformage sur le corps de la boîte et qui est causée par le doigt d'entraînement de la machine à reformer.

Causes courantes :

  1. Endommagement du bord à sertir pendant la manutention des boîtes vides.
  2. Endommagement du bord à sertir pendant le remplissage.
  3. Endommagement du bord à sertir pendant une opération subséquente.
  4. Endommagement du bord à sertir par l'avance à pinces pendant la formation du cylindre.
  5. Erreur de repérage au moment du reformage des corps de boîte.

Bord à sertir déchiré (B.S.D.) - photo 1

Bord à sertir déchiré (B.S.D.) - photo 2

Bord à sertir déchiré (B.S.D.) - photo 3

Bord à sertir déchiré (B.S.D.) - photo 4

Bord à sertir déchiré (B.S.D.) - photo 5

7.5.5 Défaut : Affaissement

Classification :

L'évaluation juste d'un affaissement se fait seulement au moyen d'une mise à nu du serti et de la détermination du degré de croisure réelle et du taux de serrage suivant les recommandations du fabricant de boîtes.

Tout affaissement examiné qui présente un degré de croisure réelle égal ou inférieur à 25 % est considéré comme un défaut sérieux de sertissage.

Tout affaissement examiné qui présente un degré de croisure réelle compris entre 25 % et 50 % est considéré comme un défaut mineur de sertissage.

Lorsqu'un examen visuel est exécuté, un affaissement est considéré comme étant un défaut sérieux de sertissage s'il s'étend sur plus de 20 % de la longueur du serti, ou sur plus de 1 cm (⅜") le long du serti, ou si le serti présente plus d'un affaissement. (La détermination du degré de croisure réelle suivant la méthode susmentionnée permet de confirmer la cote de gravité assignée.)

Description :

Projection arrondie du crochet de fond à la base du serti normal. Un affaissement qui présente des signes d'empreintes laissées par la gorge de la molette de deuxième passe doit être évalué en fonction du degré de croisure. Se reporter à l'article 7.5.7, Serti fissuré à la base, dans tous les autres cas.

Causes courantes :

  1. Produit ou corps étrangers dans le serti.
  2. Excès ou mauvaise répartition du joint élastique.
  3. Roulé de première passe trop lâche ou trop serré.
  4. Usure dans la gorge de la molette de première passe.
  5. Crochet de corps trop long.
Affaisement - photo 1
Affaisement - photo 2

Affaisement - photo 3

Affaisement - photo 4

Affaisement - photo 5

Affaisement - photo 6

7.5.6 Défaut : Faux serti

Classification :

Un faux serti est considéré comme un défaut sérieux de sertissage en raison de l'absence de croisure.

Description :

Serti non agrafé sur une partie du pourtour, avec le crochet de corps replié et comprimé contre le corps de la boîte, mais sans dépasser la base de la courbure du crochet de fond. Ce défaut ressemble à un bord à sertir endommagé où le bord à sertir est visible au-dessous de la courbure du crochet de fond. Ce défaut est difficile à déceler autrement que par un examen visuel minutieux de la base du serti qui révèle parfois deux épaisseurs de métal. Une coupe de serti permettant d'observer la configuration de l'ourlet et du bord à sertir est souvent requise pour confirmer ce défaut.

Causes courantes :

  1. Bord à sertir endommagé pendant l'expédition, la manutention, le remplissage, l'alimentation par vis, l'accrochage, le sertissage ou en raison de la présence de produit ou corps étrangers sur le bord à sertir.
  2. Bord à sertir champignonné.
  3. Ourlet endommagé ou trop replié.
  4. Mauvaise mise en place de la boîte pendant l'assemblage.
Faux serti - graphique 1
Faux serti - photo 1
Faux serti - photo 2
Faux serti - photo 2

Faux serti - photo 4

Faux serti - photo 5

Faux serti - photo 6

Faux serti - photo 7
Faux serti - photo 7

Faux serti - photo 9

7.5.7 Défaut : Serti fissuré à la base

Classification :

Un serti fissuré à la base est considéré comme un défaut sérieux de sertissage.

Description :

Fracture de la courbure du crochet de fond. Ce défaut peut être difficile à déceler sans l'aide d'une loupe. Vérifier de près les sertis qui présentent des empreintes laissées par la gorge de la molette de deuxième passe, notamment à l'endroit de l'agrafe ou si un affaissement est observé. Ce défaut est parfois désigné par les expressions « serti fracturé » (article 7.7.5) ou « projection fissurée à la base du serti ».

Causes courantes :

  1. Serrage excessif du serti.
  2. Excès de soudure au niveau de la pastille.
  3. Fond défectueux.
  4. Excès de joint élastique.
  5. Produit ou corps étrangers dans le serti.
  6. Crochet de corps trop long.
Serti fissuré à la base - graphique 1
Serti fissuré à la base - photo 1

Serti fissuré à la base - photo 2

Serti fissuré à la base - photo 3
Serti fissuré à la base - photo 4Serti fissuré à la base - photo 5

7.5.8 Défaut : Croisure insuffisante

Classification :

Toute partie du serti qui présente une croisure optique inférieure à 25 % de la longueur interne du serti est considérée être un défaut sérieux de sertissage.

Description :

Le fabricant des boîtes fournit une norme pour chaque format et type de boîte ou sont indiquée les dimensions et tolérances à respecter pour que le serti soit étanche. Une croisure adéquate est essentielle à l'intégrité du serti.

Les crochets du corps et du couvercle doivent se recouvrer suffisamment pour que le joint soit correctement comprimé lorsque le degré de serrage est suffisant. La formule de calcul de la croisure ne donne qu'une estimation. La mesure optique est la seule mesure exacte.

Causes courantes :

  1. Entrecroisement insuffisant du bord à sertir du corps et l'ourlet du couvercle.
  2. Mauvais réglage des mollettes de sertissage ou des plateaux de compression.
  3. La présence de matières dans la zone de sertissage (p. ex., excès de soudure ou de joint ou matières étrangères).
  4. Bords à sertir du corps ou de l'ourlet du couvercle endommagés.

Photo non disponible

7.5.9 Défaut : Saut de molettes

Classification :

Un saut de molettes est considéré comme un défaut de sertissage sérieux en raison d'un degré de serrage insuffisant.

Description :

Examiné de l'extérieur, défaut ressemblant à un serrage insuffisant du serti sur un côté de l'agrafe. Examiné de l'intérieur, défaut ressemblant à deux ou trois rides sur un côté de l'agrafe. Ce défaut se produit lorsque la molette de deuxième passe fait un léger bond aux surépaisseurs de l'agrafe. L'emplacement du défaut d'un côté ou l'autre du montage est fonction du sens de rotation des molettes.

Causes courantes :

  1. Vitesse excessive de la sertisseuse.
  2. Action trop lente du ressort amortisseur de la molette de deuxième passe.
  3. Ressort amortisseur trop faible de la molette de deuxième passe. Ce défaut est constaté par la mise à nu du serti.
  4. Ressort amortisseur brisé. Ce défaut est observé de l'extérieur.
  5. Pastille trop épaisse au montage.
  6. Excès de soudure à l'extérieur de la pastille.
  7. Serrage insuffisant par la molette de deuxième passe.

Saut de molettes - graphique

7.5.10 Défaut : Languette de clé mal encastrée

Classification :

Une languette de clé mal encastrée est considérée comme un défaut sérieux de sertissage lorsque :

  1. la croisure est insuffisante (voir 7.5.8) au niveau de la zone de languette de clé du serti; ou
  2. des picots en V sont observés à côté de la languette de clé; ou
  3. il y a coulage du produit.

Description :

Partie de la languette de clé de l'ourlet mal encastrée dans le serti, ce qui entraîne une croisure réduite ou inexistante. La languette de clé peut être courbée ou se prolonger vers le bas (partiellement ou entièrement). Des picots en V peuvent être visibles d'un côté ou l'autre de la languette de clé et le serti peut être fissuré.

Causes courantes :

  1. Fond défectueux ou endommagé.
  2. Bord à sertir défectueux ou endommagé.
  3. Réglage incorrect de la sertisseuse.
  4. Gorges de molettes de 1re ou 2e passe usées.
  5. Boîtes trop remplies.
  6. Joint élastique défectueux.
graphique du languette de clé mal encastrée montrant un coupe transversale du languette de clé normale et du languette de clé non encastrée
Languette de clé mal encastrée - photo

7.5.11 Défaut : Languette de clé repliée à l'intérieur

Classification :

Une languette de clé repliée à l'intérieur du serti est considérée comme un défaut sérieux de sertissage.

Description :

Languette de clé non visible de l'extérieur de la boîte. Des picots en V peuvent être observés d'un côté ou l'autre de la zone où se trouve habituellement la languette de clé. La languette est visible à l'intérieur de la boîte ouverte.

Causes courantes :

  1. Alimentation incorrecte de la fermeture dans la sertisseuse.
  2. Languette de clé endommagée avant le sertissage.

Languette de clé repliée à l'intérieur - photo 1

Languette de clé repliée à l'intérieur - photo 2

7.5.12 Défaut : Ourlet endommagé (O.E.)

Classification :

Un ourlet endommagé est considéré comme un défaut sérieux de sertissage en raison de l'absence de croisure.

Description :

Partie du crochet de fond qui n'est pas engagée avec le crochet de corps et qui est repliée contre le corps de manière à exposer l'arête de coupe de l'ourlet. L'étendue de ce défaut va d'un simple picot en V au décrochement du crochet de fond sur toute la périphérie.

Causes courantes :

  1. Produit ou corps étrangers dans le serti.
  2. Mandrin trop bas par rapport au plateau de compression.
  3. Ourlet endommagé ou trop replié.
  4. Mauvaise mise en place de la boîte pendant l'assemblage.

Ourlet endommagé (O.E.) - photo 1

Ourlet endommagé (O.E.) - photo 2
Ourlet endommagé (O.E.) - photo 3
Ourlet endommagé (O.E.) - photo 4
Ourlet endommagé (O.E.) - photo 5
Ourlet endommagé (O.E.) - photo 6
Ourlet endommagé (O.E.) - photo 7

Ourlet endommagé (O.E.) - photo 8

Ourlet endommagé (O.E.) - photo 9

Ourlet endommagé (O.E.) - photo 10

Ourlet endommagé (O.E.) - photo 11

7.5.13 Défaut : Fond enfoncé (F.E.)

Classification :

Un fond enfoncé est considéré comme un défaut sérieux de sertissage en raison de l'absence de croisure.

Description :

Déformation prononcée du fond près de la paroi de la cuvette, entraînant le décrochage ou le non-accrochage des crochets et la mise à nu du bord à sertir. Parfois, l'ourlet est arraché, laissant un trou dans le fond.

Ce défaut est également désigné par l'expression « fond endommagé ».

Causes courantes :

  1. Morceaux de tôle coincés dans la tête de sertissage.

Fond enfoncé (F.E.) - photo 1

Fond enfoncé (F.E.) - photo 2

Fond enfoncé (F.E.) - photo 3

Fond enfoncé (F.E.) - photo 4

Fond enfoncé (F.E.) - photo 5

Fond enfoncé (F.E.) - photo 6

7.5.14 Défaut : Bord à sertir endommagé (B.S.E.)

Classification :

Un bord à sertir endommagé est considéré comme un défaut sérieux de sertissage en raison de l'absence de croisure.

Description :

Partie du bord à sertir qui est rabattue contre le corps sans être engagée avec le crochet de fond et qui dépasse la base de la courbure du crochet de fond. Ce défaut ressemble à un faux serti où le bord à sertir du corps n'est pas facilement visible au-dessous de la courbure du crochet de fond. L'étendue de ce défaut va jusqu'à une rupture du bord à sertir et du corps qui laisse un espace ouvert entre le fond et le corps. Lorsque ce défaut est causé par la vis d'alimentation des boîtes, il a la forme d'une déchirure en V et présente une égratignure très distincte.

Causes courantes :

  1. Bord à sertir endommagé pendant le remplissage.
  2. Bord à sertir endommagé pendant l'expédition ou la manutention.
  3. Bord à sertir endommagé par les vis d'alimentation.
  4. Bord à sertir endommagé pendant l'accrochage ou le sertissage.
  5. Produit ou corps étrangers sur le bord à sertir.
  6. Bord à sertir champignonné.
  7. Ourlet endommagé ou trop replié.
  8. Mauvaise mise en place de la boîte pendant l'assemblage.
Bord à sertir endommagé (B.S.E.) - graphique 1
Bord à sertir endommagé (B.S.E.) - photo 1

Bord à sertir endommagé (B.S.E.) - photo 2

Bord à sertir endommagé (B.S.E.) - photo 3

Bord à sertir endommagé (B.S.E.) - photo 4

Bord à sertir endommagé (B.S.E.) - photo 5

Bord à sertir endommagé (B.S.E.) - photo 4

Bord à sertir endommagé (B.S.E.) - photo 4

7.5.15 Défaut : Serti lâche

Classification :

Un serti lâche est considéré comme un défaut sérieux de sertissage lorsque :

  1. les boîtes présentant un taux de serrage inférieur au minimum prescrit dans les normes du fabricant des boîtes doivent être retenues aux fins d'enquête ultérieure; ou
  2. dans le cas d'une boîte ronde pour laquelle le fabricant n'a pas publié de normes, les valeurs de serrage indiquées au tableau 4.1.5 s'appliquent;
  3. le taux de serrage est inférieur à 50 % dans le cas des contenants non ronds sans vide, ainsi que dans celui où les normes du fabricant de boîtes ne sont pas disponibles; dans le cas de contenants non ronds d'un autre type pour lesquels les normes du fabricant de boîtes ne sont pas disponibles, les valeurs de serrage indiquées au tableau 4.1.5 s'appliquent; ou
  4. il y a coulage du produit; ou
  5. le pourcentage « d'espace libre » est supérieur à 33 % de l'épaisseur totale de la tôle du serti ou le pourcentage de « compacité » est inférieur à 75 % dans la zone d'étanchéité primaire.

Description :

Un serti lâche présente normalement une ou plusieurs des caractéristiques suivantes : profil arrondi de serti (configuration courbée), une épaisseur de serti qui dépasse les normes admises par le fabricant de boîtes, une empreinte de serrage peu évidente ou inexistante et un taux de serrage peu élevé. Dans les cas les plus graves, le crochet de corps et le crochet de fond d'un serti coupé à l'aide d'une scie peuvent se détacher d'eux-même, ce qui indique la présence d'un serti lâche.

Causes courantes :

  1. Serrage insuffisant pendant la 1re passe.
  2. Serrage insuffisant pendant la 2e passe.
  3. Gorges de molettes de 1re et de 2e passe usées.
  4. Profil incorrect de la molette.
  5. Fond défectueux.
  6. Fond mal conçu.
  7. Ondulations présentes dans la couronne du serti ou l'ourlet.
Serti lâche - photo 1
Serti lâche - photo 2

Défaut : Absence de deuxième passe

Classification :

L'absence de deuxième passe est considérée comme un défaut sérieux de sertissage.

Description :

Seule la première passe a été complétée. Il faut retirer les boîtes de la sertisseuse pour vérifier la première passe, puis les jeter.

Absence de deuxième passe - photo 1
Serti normale Absence de deuxième passe

Absence de deuxième passe - photo 2

Absence de deuxième passe - photo 3

7.5.17 Défaut : Plis

Classification :

Un pli est considéré comme un défaut sérieux s'il se prolonge jusqu'à la base du serti.

Description :

Pli dans le crochet de fond qui peut être accompagné d'une petite projection en forme de V de la courbure du crochet, et le métal du pli peut être fissuré. Une fronce est un défaut intermédiaire entre une ride et un pli : le crochet de fond présente une déformation vers le bas qui peut être visible ou non de l'extérieur.

Causes courantes :

  1. Réglage trop lâche de l'accrocheuse ou des molette de première passe.
  2. Gorges de molette usées.
  3. Réglage trop serré des molettes de deuxième passe, ce qui aggrave le pli ou la fronce.
  4. Fond mal conçu.
  5. Ondulation résiduelle le long de l'ourlet.

Plis - photo 1

Plis - photo 2

Plis - graphique 1
Plis - photo 3

Plis - photo 4

Plis - photo 5

Plis - photo 6
L'encart montre l'ourlet

7.5.18 Défaut : Fronce

Classification :

Une fronce est considérée comme étant un défaut sérieux s'il y a croisure insuffisante.

Description :

Une fronce est un défaut intermédiaire entre une ride et un pli : le crochet de fond présente une déformation vers le bas qui peut être visible ou non de l'extérieur.

Causes courantes :

  1. Réglage trop lâche de l'accrocheuse ou des molette de première passe.
  2. Gorges de molette usées.
  3. Réglage trop serré des molettes de deuxième passe, ce qui aggrave la condition.
  4. Fond mal conçu.
  5. Ondulation résiduelle le long de l'ourlet.
graphique démontrant un défaut sérieux et un défaut mineur de sertissage
Défaut sérieux de sertissage, Défaut mineur de sertissage
Fronce - photo 1
Fronce - photo 2
Fronce - photo 3

7.5.19 Défaut : Inclusion dans le serti

Classification :

Les inclusions dans le serti sont considérées comme des défauts sérieux de sertissage.

Description :

Corps étrangers ou produit dans le serti.

Causes courantes :

  1. Produit sur le bord à sertir.
  2. Déchets métalliques à la suite de l'enrayage d'une remplisseuse.
  3. Projections de soudure.

Inclusions dans le serti - photo 1

Inclusions dans le serti - photo 2

Papier parchemin inclue dans le serti
Papier parchemin inclue dans le serti

7.5.20 Défaut : Affaissement au montage

Classification :

L'évaluation juste d'un affaissement au montage se fait seulement au moyen d'une mise à nu du serti et de la détermination du degré de croisure réelle et du degré de serrage suivant les recommandations du fabricant de boîtes.

Tout affaissement au montage qui présente un degré de croisure réelle égal ou inférieur à 25 % est considéré comme un défaut sérieux de sertissage. Tout affaissement au montage qui présente un degré de croisure réelle compris entre 25 % et 50 % est considéré comme un défaut mineur de sertissage.

Lorsqu'un examen visuel est exécuté, un affaissement au montage est considéré comme étant un défaut sérieux de sertissage s'il s'étend sur plus de 20 % de la longueur du serti, ou sur plus de 1 cm (⅜") le long du serti, sou si le serti présente plus d'un affaissement. (La détermination du degré de croisure réelle suivant la méthode susmentionnée permet de confirmer la cote de gravité assignée.)

Description :

Projection arrondie du crochet de fond à la base du serti à la jonction avec l'agrafe. Léger, l'affaissement est considéré comme normal à cause du nombre d'épaisseurs de tôle formant l'agrafe. Un affaissement cesse cependant d'être acceptable s'il devient prononcé.

Causes courantes :

  1. Excès de soudure à l'extérieur de la pastille.
  2. Trop grande épaisseur de la pastille à l'endroit du serti (pastille épaisse).

Affaisement au montage - photo 1

Affaisement au montage - photo 2

Affaisement au montage - photo 3

7.5.21 Défaut : Patinage (Serti incomplet)

Classification :

Le patinage est considéré comme un défaut sérieux de sertissage en raison d'un serrage insuffisant.

Description :

Serti mal serré qui se produit lorsque le mandrin glisse sur la fermeture de la boîte. On constate que le serti est normal sur une partie du pourtour et qu'il est lâche (épais) sur l'autre partie. Ce défaut peut être accompagné d'une éraflure sur la courbure de la paroi de cuvette causée par le glissement du mandrin. Lorsque le patinage se produit pendant la première passe, des picots en V sont visibles sur le pourtour de la boîte; lorsqu'il se produit pendant la deuxième passe, le serti est inachevé.

L'expression « glissage » s'applique aux sertisseuses rotatives.
L'expression « patinage » s'applique aux sertisseuses statiques.

Ce défaut est parfois désigné par le terme « dérapage »
Défaut connexe : serti éraflé.

Causes courantes :

  1. Compression insuffisante.
  2. Mandrin (diamètre, conicité ou serrage) inadapté au fond.
  3. Mandrin usé.
  4. Réglage incorrect en hauteur du mandrin par rapport au plateau de compression.
  5. Grippage des molettes.
  6. Huile ou graisse sur le mandrin ou le plateau de compression.
  7. Jeu vertical de la tige du mandrin.
  8. Réglage incorrect du synchronisme.
Patinage (serti incomplet) - graphique 1
Patinage (serti incomplet) - photo 1
Patinage (serti incomplet) - photo 2
Serti mal serré qui se produit lorsque le mandrin glisse sur la fermeture de la boîte
Patinage (serti incomplet) - photo 3
Éraflure sur la courbure de la paroi de cuvette causée par le glissement du mandrin

7.5.22 Défaut : Picot en V

Classification :

Les picots en V sont considérés comme un défaut sérieux de sertissage en raison de l'absence de croisure à l'endroit du picot.

Description :

Projection vive en forme de V du crochet de fond à la base du serti normal qui empêche qu'il y ait croisure normale.

Ce défaut est également désigné par les expressions « saillie », « dentelure » et « lèvre ».

Causes courantes :

  1. Produit (os) ou corps étrangers dans le serti.
  2. Roulé de première passe trop lâche.
  3. Gorge de la molette de première passe usée.
Picot en V - photo 1
Picot en V - photo 2

Picot en V - photo 3

Il peut y avoir plus d'un défaut au même endroit v.g. ourlet endommagé et un picot en V sévère

Picot en V - photo 4
Picot en V - photo 5

Picot en V - photo 6

Picot en V - photo 7
Picot en V - photo 8

7.6 Autres défauts de fabrication

(PDF (489 ko))

7.6.1 Défaut : Marquage incorrect

Classification :

Un marquage incorrect est considéré comme un défaut sérieux lorsque :

  1. le métal est fissuré à l'endroit du marquage; ou
  2. toute partie du marquage est entrée en contact avec une zone critique comme l'anneau d'arrachage ou la ligne d'amincissement d'une fermeture de type facile à ouvrir.

Description :

Défaut qui comprend des inscriptions trop fortement marquées, illisibles, marquées au mauvais endroit ou qui se superposent. Des inscriptions trop fortement marquées peuvent endommager le revêtement, ce qui peut entraîner la corrosion et la perforation de la boîte, ou fissurer la tôle. Des inscriptions marquées au mauvais endroit qui gênent la languette d'arrachage ou qui se trouvent sur la ligne d'amincissement ou les lignes et anneaux de renfort risquent de fissurer la tôle.

Causes courantes :

  1. Inscription répétée par erreur.
  2. Pression excessive.
  3. Alignement incorrect des matrices.
  4. Alimentation incorrecte de la boîte de la fermeture dans le marqueur.
Marquage incorrect - photo 1
Marquage incorrect - photo 2

Marquage incorrect - photo 3

Marquage incorrect - photo 4

Marquage incorrect - photo 5

7.6.2 Défaut : Boîte trop remplie, flochage, bombage léger ou prononcé, boîte éclatée

Classification :

Ces anomalies doivent être considérées comme étant sérieuses à moins que les résultats d'essai démontrent le contraire.

Description :

Termes décrivant des boîtes dont les fonds sont déformées suivant divers degrés et en raison de plusieurs causes. Les boîtes doivent faire l'objet de vérifications portant sur la croissance microbienne, les réactions chimiques, notamment la production d'hydrogène, la corrosion interne et le poids.

Causes courantes :

  1. Boîte trop remplie ou vide interne insuffisant.
  2. Détérioration d'origine bactérienne, accompagné d'un dégagement gazeux, due à une stérilisation insuffisante.
  3. Détérioration d'origine bactérienne, accompagné d'un dégagement gazeux, due à une recontamination après la stérilisation.
  4. Dégagement gazeux d'origine bactérienne qui se produit entre le sertissage et la stérilisation.
  5. Formation d'hydrogène par réaction chimique entre le produit et la tôle.
Boîte trop remplie, flochage, bombage léger ou prononcé, boîte éclatée - photo 1
Boîte trop remplie, flochage, bombage léger ou prononcé, boîte éclatée - photo 2

7.6.3 Défaut : Aplatissement

Classification :

L'aplatissement est considéré comme un défaut sérieux d'apparence si le corps de la boîte est déformé de manière que le revêtement interne est fissuré ou le serti ou l'agrafe n'assure plus l'étanchéité de la boîte.

Description :

Déformation permanente du corps de boîte qui se produit surtout avec les boîtes de grandes dimensions. Elle se présente sous la forme de plats, de pans verticaux ou d'indentations visibles sur le corps de la boîte.

Causes courantes :

  1. Vide intérieur excessif.
  2. Pression extérieure excessive pendant la stérilisation.
  3. Pression excessive pendant le refroidissement.
  4. Épaisseur ou trempe inadéquate du métal.
Aplatissement - photo 1
Aplatissement - photo 2

7.6.4 Défaut : Becquet

Classification :

Le becquet est considéré comme un défaut sérieux d'apparence si la fermeture de la boîte est déformée de manière que la tôle ou le revêtement est fissuré(e) ou le serti n'assure plus l'étanchéité de la boîte.

Description :

Déformations permanentes sur la fermeture de la boîte en forme de pyramide situées près du serti. Elles sont causées par un écart excessif entre la pression à l'intérieur et à l'extérieur de la boîte. Des becquets très prononcés portent atteinte à l'étanchéité du serti.

Ce défaut est également désigné par les expressions « bec » et « fond déformé ».

Causes courantes :

  1. Vide intérieur insuffisant.
  2. Pression extérieure insuffisante pendant le refroidissement sous pression.
  3. Début de détérioration du contenu avant la stérilisation, ce qui entraîne une perte de vide.
  4. Épaisseur ou trempe inadéquate du métal.
  5. Boîte trop remplie.
Becquet - photo 1
Becquet - photo 2

7.7 Défauts de manutention

(PDF (1 962 ko))

7.7.1 Défaut : Abrasion

Classification

L'abrasion est considérée comme un défaut sérieux de manutention lorsque le métal présente une épaisseur inférieure de 50% à son épaisseur normale.

Description :

Usure mécanique de la tôle qui l'affaiblit au point de la rendre susceptible à la fissuration ou à la corrosion, ce qui peut ouvrir la voie à la perforation.

Causes courantes :

  1. Frottement des câbles d'alimentation ou de convoyeurs en métal sur les boîtes immobilisées vides ou remplies.
  2. Frottement des boîtes contre des objets fixes pointus, par exemple, pendant le chargement des boîtes dans des paniers d'autoclaves endommagés ou rouillés.
Abrasion - photo 1
Abrasion - photo 2
Abrasion - photo 3
Abrasion - photo 4

7.7.2 Défaut : Oxydation de l'agrafe

Classification

L'oxydation est considérée comme un défaut mineur de l'agrafe.

Description :

Dépôt blanchâtre ou présence de corrosion sur l'agrafe qui n'entraîne habituellement pas la formation de rouille.

Causes courantes :

  1. Alcalinité de l'eau de la chaudière à vapeur : pH compris entre 8,0 et 9,0.
  2. Manutention sur palettes dont le bois est « vert » ou humide.
  3. Milieu ambiant salin et/ou très humide.
  4. Entreposage de longue durée dans des conditions défavorables.

Oxydation de l'agrafe - photo 1

Oxydation de l'agrafe - photo 2

7.7.3 Défaut : Corrosion

Classification

La corrosion est considérée comme un défaut sérieux lorsque :

  1. la corrosion cause des piqûres; ou
  2. la corrosion attaque toute zone critique du contenant, comme la ligne d'amincissement.

Description :

Dégradation superficielle de la tôle de l'intérieure ou de l'extérieure, qui résulte d'une réaction chimique pouvant mener à la perforation du métal. La corrosion la plus fréquente est la rouille sur les surfaces extérieures, causée par l'humidité.

(Se reporter également à l'article 7.2.2, Manques de revêtement.)

Causes courantes :

  1. Présence d'eau sur les boîtes stérilisées résultant d'une période de refroidissement trop longue ou d'une durée d'égouttage des boîtes trop courte.
  2. Réglage incorrect de la température et de l'humidité dans les entrepôts.
  3. Boîtes non protégées contre les intempéries pendant le transport ou l'entreposage.
Corrosion - photo 1
Corrosion - photo 2

Corrosion - photo 3

Corrosion - photo 4

Corrosion - photo 5

Corrosion - photo 7

Corrosion - photo 6

Corrosion - photo 8

7.7.4 Défaut : Écrasement

Classification

L'écrasement est considéré comme un défaut sérieux de contenant.

Description :

Déformation sérieuse d'une boîte.

Causes courantes :

  1. Alimentation incorrecte de la boîte remplie à l'entrée des convoyeurs.
  2. Dommages se produisant pendant le transport.

Écrasement - photo 1

Écrasement - photo 2

Écrasement - photo 3

Écrasement - photo 4

7.7.5 Défaut : Serti déchiré

Classification

Un serti déchiré est considéré comme un défaut sérieux de sertissage.

Description :

Portion extérieure du serti déchirée ou coupée, au point de mettre à nu l'intérieur du serti et compromettre son étanchéité.

Les expressions « serti coupé » et « brûlure de câble » constituent d'autres appellations de ce défaut.

Ce défaut est également désigné parfois par l'expression « serti fissuré à la base » (voir l'article 7.5.7).

Causes courantes :

  1. Boîtes entrant en contact avec des cordons de soudure ou des arêtes vives en métal pendant le déplacement par convoyeurs.
  2. Manutention incorrecte des boîtes avant ou après la stérilisation.
  3. Frottement des câbles d'alimentation sur les boîtes immobilisées.
Serti déchiré - photo 1
Serti déchiré - photo 2Serti déchiré - photo 3

7.7.6 Défaut : Ligne d'amincissement/languette d'arrachage endommagée

Classification

Une ligne d'amincissement ou une languette d'arrachage endommagée est considérée comme un défaut sérieux de manutention des boîtes lorsque:

  1. la ligne d'amincissement est fracturée à l'endroit de la languette; ou
  2. le rivet est fracturé; ou
  3. il y a des signes clairs de perte de l'étanchéité coulage du contenu.

Description :

Languette d'arrachage qui est tordue ou déformée par rapport à l'horizontale ou au plan parallèle du fond. La ligne d'amincissement peut être perforée par la pointe de la languette, ce qui peut entraîner le coulage du contenu. Le rivet de la languette peut être fracturé.

Causes courantes :

  1. Fonds défectueux.
  2. Avarie.
  3. Marquage sur la ligne d'amincissement ou près de celle-ci.
  4. Ligne d'amincissement faible en raison de rouille extérieure (fonds en fer blanc ou fer chromé).
  5. Ligne d'amincissement faible en raison de corrosion.
  6. Languette d'arrachage défectueuse ou endommagée (ligne d'amincissement perforée par la pointe de la languette).
  7. Ligne d'amincissement trop profonde.
  8. Défauts de mise en conserve, comme un remplissage excessif ou un réglage incorrect de la sertisseuse.

Ligne d'amincissement/languette d'arrachage endommagée - photo

7.7.7 Défaut : Revêtement égratigné

Classification

Un revêtement égratigné est considéré comme un défaut sérieux de manutention si le métal est incisé et le produit emballé est corrosif.

Un revêtement égratigné est considéré comme un défaut mineur de manutention lorsque l'exposition du métal n'ouvre pas la voie à la rouille ou à la corrosion.

Description :

Défaut visible sur la surface vernie, a l'intérieur ou l'extérieur du fond ou du corps de la boîte, qui expose le métal, comme des égratignures, éraflures ou traces de frottement. Quoique généralement superficiel, ce défaut ouvre néanmoins la voie à la corrosion (voir l'article 7.7.3).

Une fracture de la tôle est évidemment synonyme de perte d'étanchéité, mais une fracture du revêtement n'entraîne pas nécessairement une réaction du métal avec le produit ni une perte d'étanchéité. Lorsque le métal est étamé puis recouvert d'un revêtement organique, la protection est double. Si le produit est très agressif envers le fer-blanc, le revêtement organique devient donc très important. Si le produit ne s'attaque pas au fer-blanc, alors la perte de revêtement organique n'importe pas, surtout s'il n'y a pas de réduction de la durée d'utilisation prévue du produit.

Causes courantes :

  1. Manutention incorrecte de la tôle vernie qui sert à la fabrication des corps ou des fonds de boîtes.
  2. Manutention incorrecte des corps ou des fonds de boîtes après la fabrication, par exemple pendant l'expédition, l'entreposage, la stérilisation et toute manutention ultérieure.
Revêtement égratigné - photo 1
Revêtement égratigné - photo 2

7.7.8 Défaut : Ourlet/bord à sertir endommagé

Classification

Un ourlet endommagé est considéré comme étant un défaut sérieux de manutention lorsque l'ourlet gêne la formation du serti.

Un bord à sertir endommagé est considéré comme un défaut sérieux de manutention lorsque la déformation excède 0,8 mm (1/32") du niveau normal du bord à sertir, ou est suffisamment importante pour rendre un serti défectueux.

Description :

Ourlet ou bord à sertir endommagé, tordu ou déformé susceptible d'entraîner l'enrayage de l'alimentation ou la formation d'un serti défectueux.

Causes courantes :

  1. Manutention incorrecte des fonds ou des corps de boîtes pendant la fabrication, l'expédition, l'entreposage ou les opérations de mise en conserve.
  2. Endommagement pendant la fabrication des fonds ou des corps.
  3. Éraflure d'emboutissage ou déformation de la tôle.

Ourlet/Bord à sertir endommagé - photo 1

Ourlet/Bord à sertir endommagé - photo 2
Ourlet/Bord à sertir endommagé - photo 3

Ourlet/Bord à sertir endommagé - photo 4

Ourlet/Bord à sertir endommagé- photo 5

Ourlet/Bord à sertir endommagé - photo 6

Ourlet/Bord à sertir endommagé - photo 7

Ourlet/Bord à sertir endommagé - photo 8

7.7.9 Défaut : Bosselure

Classification

Une bosselure est considérée comme un défaut sérieux de manutention si le corps ou le fond de la boîte présente une forte déformation de manière que :

  • les contenants ont gonflé à une ou aux deux extrémités, sauf les contenants sous pression; ou
  • la déformation du corps a exercé sur le serti une traction telle que la distorsion du serti excède la normale maximale de profondeur de cuvette pour un format donné. Il en résulte des dimensions de serti en dehors des normes publiées par le fabricant; ou
  • la tôle est fracturée, ou la fracture du revêtement a mis à nu le métal qui peut réagir avec le produit corrosif; ou
  • le contenant montre des signes de fuite du contenu.

Description :

Enfoncement de la boîte soumise à un coup violent ou forte contrainte, entraînant soit une réduction importante de sa contenance, soit la déformation permanente du fond ou du corps, du serti ou de l'agrafe. Il peut en résulter des fissures du vernis à l'intérieur de la boîte qui ouvre la voie à la corrosion. Les bosselures peuvent également déformer le serti ou l'agrafe de sorte qu'une perte de vide peut se produire.

Causes courantes :

  1. Manutention incorrecte des boîtes vides ou remplies pendant le transport par convoyeurs, l'étiquetage ou la préparation du produit aux fins de commercialisation.
Bosselure - photo 1
Bosselure - photo 2
Bosselure - photo 3
Bosselure - photo 4

La limite supérieure de déformation mineure du corps qui n'implique pas le serti.

Dent - photo 5

Bosselure - photo 6
Bosselure - photo 7

Limite inférieure d'une bosselure sérieuse du corps. La déformation est profonde et forme un angle aigu; le serti se retrouve en dessous du niveau normal de la profondeur de la cuvette.

Bosselure - photo 8

Bosselure - photo 9

Bosselure - photo 10

La limite supérieure de déformation mineure du corps qui implique le serti.

Bosselure - photo 11
Bosselure - photo 12

Limite supérieure de bosselure mineure du corps. La déformation est profonde et forme un angle aigu, de sorte qu'il faut examiner le revêtement intérieur et s'assurer qu'il n'y a pas de fracture permettant à un produit corrosif de réagir avec le contenant. Aussi, il faut s'assurer que le serti n'est pas déformé au point d'être hors normes quant aux mesures recommandées par le fabricant.

7.7.10 Défaut : Coup sur le serti

Classification

Une coup sur le serti est considérée comme un défaut sérieux lorsque :

  1. le coup est important (en V), et entraîne le rejet à l'essai d'étanchéité, pression, vide ou au colorant; ou
  2. les contenants ont gonflé à une ou aux deux extrémités à la suite de l'impact sur le serti; ou
  3. le contenant montre des signes de fuite du contenu.

Description :

Déformation du serti (bord de la boîte) causée par un choc violent ou une forte compression. Cette déformation peut affecter l'étanchéité du serti, ouvrant ainsi la voie à une re-contamination.

Causes courantes :

  1. Manutention incorrecte de la boîte après la fermeture, avant ou après la stérilisation, c'est-à-dire pendant l'étiquetage, l'expédition ou l'entreposage.
Coup sur le serti - photo 1
Serti déformé
Coup sur le serti - photo 2
Serti entamé

7.7.11 Défaut : Contamination par des corps étrangers

Classification

La contamination par des corps étrangers à l'intérieur de la boîte est considérée comme un défaut sérieux.

Description :

Toute quantité observable d'huile, de graisse, de colle ou de saleté sur la surface intérieure des fonds ou des corps de boîtes.

Causes courantes :

  1. Égouttures de graisse ou d'huile d'appareils.
  2. Excès de matériau déposé pendant la fabrication.
  3. Contamination pendant l'entreposage ou la manutention des boîtes vides ou des fermetures.

Contamination par des corps étrangers - photo

7.7.12 Défaut : Perforation

Classification

Une perforation est considérée comme un défaut sérieux de contenant.

Description :

Avarie que fait un objet pointu lorsqu'il traverse le métal du corps ou des fonds de la boîte, entraînant ainsi la perte de l'étanchéité.

Causes courantes :

  1. Choc contre des coins pointus.
  2. Pénétration par des objets pointus, comme les agrafes.
  3. Coupures ou entailles par l'action d'un couteau ou d'une lame.
  4. Pénétration causée par la fourche du chariot élévateur.

Perforation - photo 1

Perforation - photo 2

7.7.13 Défaut : Griffage

Classification

Le griffage du fond ou du corps d'une boîte est considéré comme un défaut sérieux de manutention.

Description :

Déformation linéaire prononcée de la tôle, entaillant celle-ci ou compromettant sa résistance à la corrosion ou aux contraintes extérieures.

Causes courantes :

  1. Égratignure profonde, intérieure ou extérieure.

Griffage - photo 1

Griffage - photo 2

Date de modification :