Eau salubre pour la transformation des aliments

Cette page fait partie du répertoire des documents d'orientation (RDO).

Vous cherchez des documents connexes?
Recherche de documents connexes dans le répertoire des documents d'orientation.

L'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA) rappelle à l'industrie alimentaire la nécessité de mettre en place un système pouvant leur permettre de démontrer qu'ils utilisent de l'eau salubre/potable dans la préparation et la transformation des aliments.

Contexte

L'industrie alimentaire doit prendre toutes les mesures possibles pour assurer l'innocuité de l'eau utilisée pour la production et la transformation de la nourriture.

Le présent document énumère quelques-uns des contaminants alimentaires que peut contenir l'eau et recommande certaines mesures générales à l'intention de l'industrie.

Sommaire des contaminants

L'eau est souvent tenue pour acquise dans la plupart des opérations de préparation et de transformation des aliments. En plus d'entrer dans la fabrication de nombreux aliments, elle peut servir à toutes sortes d'opération : culture, déchargement, lavage, saumurage, fabrication de la glace ainsi que programmes d'entretien et de désinfection.

Or, l'innocuité de l'eau ne doit jamais être tenue pour acquise.

Une eau dangereuse - qu'elle soit le résultat d'une contamination directe ou d'un traitement inadéquat - peut donner un aliment contaminé. Tous les aliments sont à risque, mais les plus vulnérables sont les produits prêts à consommer.

Contaminants alimentaires présents dans l'eau

L'industrie devrait être pleinement consciente des divers contaminants possibles, de leur risque potentiel pour la santé humaine et des précautions à prendre. Les contaminants typiques sont :

  • Bactéries pathogènes : Salmonella, Shigella, Campylobacter et diverses souches pathogènes de E. coli.
  • Virus pathogènes : virus de Norwalk, virus de l'hépatite et autres virus entériques de l'homme.
  • Protozoaires parasites : Entamoeba histolytica, Giardia lambia, Cryptosporidium parvum et Cyclospora.
  • Contaminants chimiques qui peuvent résulter d'une contamination de l'environnement ou du déversement de produits chimiques dans le milieu, d'un mauvais usage des pesticides ou de la contamination croisée de la source d'eau avec des eaux d'égouts ou des effluents industriels.

Mesures attendues de la part de l'industrie

La contamination de l'eau est une menace grave. L'industrie doit avoir un système en place pour s' qu'elle utilise continuellement de l'eau salubre/potable dans la production et transformation des aliments. L'essentiel est de s'assurer en tout temps que l'eau est sans danger.

L'ACIA rappelle à l'industrie :

  • de satisfaire aux exigences en matière de salubrité de l'eau pour la production, la transformation et la manipulation des aliments et de tenir à jour un plan d'action au cas où surviendrait une alerte à la contamination de l'eau ou un avis de la faire bouillir.
  • de préparer une stratégie de communications avec les pouvoirs responsables de l'eau au niveau municipal, provincial ou territorial pour assurer un échange rapide d'information au cas où surviendrait une alerte à la contamination de l'eau ou un avis de la faire bouillir.

En fin de compte, l'industrie est responsable de l'innocuité des aliments. L'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA) vérifie le respect des exigences et, au besoin, prend des mesures pour faire exécuter la loi.

L'eau est réglementée en vertu des lois et règlements suivants : la Division 12 du Règlement sur les aliments et drogues (eau et glace préemballées), la Loi sur l'inspection des viandes, la Loi sur l'inspection du poisson, la Loi sur les produits agricoles au Canada, y compris ses règlements d'application sur les produits laitiers, les oeufs et les oeufs transformés, les fruits et les légumes frais, les produits transformés, les produits de l'érable et les produits du miel. Pour de plus amples renseignements sur ces lois et règlements, veuillez consulter le site Web de l'ACIA.

La norme nationale provient des Recommandations pour la qualité de l'eau potable au Canada.

Date de modification :