Code d'usage relatif aux fruits et légumes prêts à manger minimalement transformés
Partie I Bonnes pratiques agricoles

Cette page fait partie du répertoire des documents d'orientation (RDO).

Vous cherchez des documents connexes?
Recherche de documents connexes dans le répertoire des documents d'orientation.

Des contaminations microbienne, chimique et physique peuvent survenir pendant la production primaire et la récolte des fruits et légumes frais. La salubrité des fruits et légumes prêts à manger minimalement transformés est grandement influencée par l'efficacité des mesures préventives adoptées par les producteurs primaires pour prévenir toute contamination. Les producteurs doivent mettre en œuvre des bonnes pratiques agricoles afin de réduire au minimum les risques de contamination microbienne, chimique et physique pendant la production primaire et la récolte des fruits et légumes frais. Voici un aperçu général des bonnes pratiques agricoles qui contribuent à la salubrité des fruits et légumes frais.

Utilisation des terres

Évaluer les utilisations passées et actuelles des terres de culture et des sites avoisinants (p. ex., habitations proches, parcs d'engraissement, décharges de déchets toxiques, etc.) afin d'identifier d'éventuelles sources de contamination des fruits et légumes, comme les produits chimiques agricoles, la contamination fécale ou microbienne ou d'autres dangers. Prendre les mesures nécessaires pour empêcher les animaux domestiques et sauvages d'accéder aux sites de culture des fruits et légumes frais afin d'éviter que leurs déjections ne contaminent le sol et les cultures et de réduire le risque de contamination microbienne.

Fertilisants naturels

Gérer adéquatement l'utilisation des fertilisants naturels (fumier, matières organiques, déchets d'abattage, boues d'épuration, etc.) dans la production des fruits et légumes frais (p. ex., augmenter autant que possible l'intervalle entre l'épandage et la récolte). S'assurer que les fertilisants naturels ont été convenablement traités (par compostage, pasteurisation, séchage à la chaleur) afin de limiter le risque de contamination microbienne et chimique.

Eau à usage agricole

Évaluer la source d'eau utilisée (puits, canal à ciel ouvert, étangs, réservoir, eau d'irrigation recyclée, etc.). L'eau utilisée pour l'irrigation et l'épandage des pesticides et des fertilisants est en effet une source de contamination potentielle en raison des pathogènes microbiens, des métaux lourds et des produits chimiques qu'elle peut contenir. Il faut aussi évaluer la qualité de l'eau, quand et comment elle est utilisée à la ferme, de même que vérifier l'innocuité de cette eau pour empêcher ou limiter les sources de contamination potentielles. Les producteurs doivent tenir des registres sur la surveillance et l'analyse de l'eau à usage agricole.

Produits chimiques agricoles

N'utiliser que des produits chimiques approuvés pour la culture envisagée et respecter scrupuleusement le mode d'emploi du fabricant. Tenir des registres sur les épandages de produits chimiques agricoles (produit utilisé, dose, date du traitement, etc.).

Hygiène et santé des cueilleurs et des personnes manipulant des aliments

Formuler des exigences en matière d'hygiène et de santé afin que le personnel qui entre en contact direct ou indirect avec les fruits et légumes frais ne puisse contaminer les produits. Interdire aux personnes que l'on sait porteuses de maladies transmissibles par les aliments ou que l'on soupçonne d'être porteuses de telles maladies, l'accès aux champs ou aux locaux où elles risqueraient de contaminer les fruits et légumes. Mettre à la disposition des travailleurs des toilettes et des installations pour le lavage des mains facilement accessibles afin de favoriser une bonne hygiène personnelle. Tous les employés doivent avoir reçu une formation sur les bonnes pratiques hygiéniques et la technique recommandée pour bien se laver les mains. Tenir des registres pour documenter la formation des employés.

Récolte

Les fruits ou légumes atteints de maladies, endommagés, meurtris ou trop mûrs pourraient être vulnérables à une contamination microbienne. Par conséquent, il ne faut pas les récolter. Au moment de la récolte, les fruits et légumes doivent faire l'objet d'une inspection afin de déceler la présence de contaminants physiques, comme les cailloux, les morceaux de bois, les pièces de métal ou de verre, les araignées et les insectes. Débarrasser les fruits ou légumes de ces contaminants et de tout autre corps étranger avant de les envoyer aux établissements de transformation.

Transport et entreposage

Utiliser pour le transport et l'entreposage des véhicules et des installations qui conviennent aux fruits et légumes frais et qui sont dotés d'un bon système de réfrigération. Nettoyer et désinfecter périodiquement les conteneurs, les véhicules de transport et les installations d'entreposage et empêcher les animaux nuisibles (rongeurs, insectes, etc.) d'y pénétrer afin de minimiser les risques de contamination. Éviter le transport d'aliments, de matières et d'animaux qui ne sont pas compatibles avec des fruits et légumes frais pour prévenir toute contamination. Tenir des registres sur le nettoyage et la désinfection des véhicules de transport et des installations d'entreposage.

Date de modification :