Pommes de terre
8. Défauts internes

Cette page fait partie du répertoire des documents d'orientation (RDO).

Vous cherchez des documents connexes?
Recherche de documents connexes dans le répertoire des documents d'orientation.

On entend pas défauts internes les défauts ne pouvant pas être détectés sans sectionner la pomme de terre.

8.1 Cœur noir (tachetures internes) (É)

Le cœur noir n'est pas une maladie attribuable à un agent pathogène; elle est plutôt causée par des températures élevées accompagnées d'un manque d'aération. Elle affecte principalement les pommes de terre entreposées. Les parties centrales du tubercule sont habituellement le plus gravement atteintes. Les tissus tournent au gris ardoise, puis foncent et finissent par noircir. Dans les cas extrêmes, les pommes de terre se décomposent complètement. Dans ces cas, le cœur noir doit être comptabilisé comme pourriture.

Canada No 1 et Canada No 2

Toute incidence de cœur noir doit être comptabilisée pour l'une et l'autre catégorie.

Outils visuels : Se reporter aux photos 27 et 28 (USDA).

8.2 Jambe noire (É)

La maladie est due à une bactérie et tire son nom de la couleur noir encre que prend la tige juste au-dessus du sol. En général, sur le tubercule, la pourriture typique de la jambe noire débute au talon et apparaît comme un tissu noir, légèrement en creux, qui finit par atteindre le centre. La pourriture de la jambe noire peut être commune dans le champ et poursuivre son développement en entreposage. Des infections secondaires peuvent aussi se développer.

On comptabilise la jambe noire dans les cas suivants :

Canada No 1

  1. Lorsque les tissus sont mous et aqueux, on comptabilise la jambe noire par rapport à la tolérance applicable à la pourriture molle ou aqueuse.
  2. Si les tissus sont secs et que le défaut ne peut être enlevé sans que cela n'entraîne une perte de plus de 5 % du poids du tubercule, il faut comptabiliser le défaut comme jambe noire.

B) Canada No 2

  1. Lorsque les tissus sont mous et aqueux, on comptabilise la jambe noire par rapport à la tolérance applicable à la pourriture molle ou aqueuse.
  2. Lorsque les tissus sont secs et que le défaut ne peut être enlevé sans que cela n'entraîne une perte de plus de 10 % du poids du tubercule, il faut comptabiliser le défaut comme jambe noire.

8.3 Cœur creux (P)

Le cœur creux est un défaut dû à une croissance trop rapide ou irrégulière. Il survient souvent durant une saison humide, chez les pommes de terre cultivées en sol très riche ou abondamment irrigué. Le cœur creux se présente sous la forme de cavités de dimensions variables, plus ou moins irrégulières, le plus souvent tapissées de tissu nécrosé allant du brun pâle au brun. Ce défaut est surtout fréquent chez les gros tubercules difformes à peau rugueuse, mais ne leur est pas exclusif. Pour établir l'importance du dommage, on doit sectionner la pomme de terre sur le long, parallèlement au côté plat; autrement, le cœur creux peut passer inaperçu.

On comptabilise le cœur creux dans les cas suivants :

A) Canada No 1

  1. la zone atteinte dépasse une surface équivalente à un cercle d'un diamètre de 13 mm (½ pouce) dans une pomme de terre affichant un diamètre de 63 mm (2 ½ pouces) ou un poids de 170 g (6 oz). *(EMM).

B) Canada No 2

  1. la zone atteinte dépasse une surface équivalente à un cercle d'un diamètre de 19 mm (¾ pouce) dans une pomme de terre affichant un diamètre de 63 mm (2 ½ pouces) ou un poids de 170 g (6 oz). *(EMM).

Pour connaître la surface permise sur des pommes de terre de grosseurs différentes pour les catégories Canada No 1 et Canada No 2, voir le tableau 4.

Noter : Lorsque le cœur creux est accompagné d'une altération de la couleur, et que cette altération de la couleur se trouve dans la partie permise, le défaut n'est pas comptabilisé. Si l'altération de la couleur se trouve en dehors de la surface permise sur la pomme de terre, même si le cœur creux ne l'est pas, alors le défaut doit être comptabilisé comme cœur creux.

Outils visuels : Se reporter aux photos 121 à 122e (USDA).

Tableau 4

Guide de détermination de la zone maximale permise pour le cœur creux, ou altération brun clair (centre brun) Canada No 1 et Canada No 2
Diamètre du tubercule Poids du tubercule Zone maximale permise (diamètre du cercle)
Canada No 1
Zone maximale permise (diamètre du cercle)
Canada No 2
pouces mm oz g pouces mm pouces mm
2 51 4 113 9 16
2 ½ 63 6 170 ½ 13 ¾ 19
2 ¾ 70 7 198 16 22
3 76 8 227 ¾ 19 1 25
3 ¼ 83 10 283 22 1 ¼ 32
3 ½ 89 14 397 1 25 1 ½ 38
3 ¾ 95 16 454 1 ⅛ 29 1 ⅝ 41
4 102 20 567 1 ¼ 32 1 ⅞ 47
4 ¼ 108 24 680 1 ⅜ 35 2 50
4 ½ 114 28 794 1 ½ 38 2 ⅛ 54

1. Note : Zones plus ou moins grandes permises dans des pommes de terre respectivement plus ou moins grosses.

2. Note : Dimensions fondées sur une zone atteinte, non sur la totalité des zones atteintes.

3. Note : Lorsqu'on détermine la zone maximale permise, consulter la colonne des grosseurs permettant la plus grande zone affectée (Dans la catégorie Canada No 1, une pomme de terre affichant un diamètre de 76 mm (3 pouces) et un poids de 283 g (10 oz) peut présenter une zone affectée d'un diamètre de 22 mm (⅞ pouce).

8.4 Altération de la couleur interne (P) et (É)

La présente section a été modifiée par suite des pourparlers visant l'harmonisation des catégories de pommes de terre au Canada et aux États-Unis. Les deux pays comptabiliseront désormais l'altération de la couleur interne de la même façon, c.-à-d. 5 % ou 10 % du poids total, ou 3 ou 6 taches.

Lorsqu'on comptabilise ce défaut au Canada, seul le terme altération de la couleur interne est utilisé, même si l'altération de la couleur peut être causée par différents facteurs comme la nécrose de chaleur, la nécrose réticulée, la tache brune interne, etc., à l'exception du cœur noir pour lequel une tolérance a été établie dans le Règlement (article 88 (f)).

Les inspecteurs américains utilisent les termes suivants pour décrire les facteurs qui causent l'altération de la couleur interne : « net necrosis, stem-end browning, vascular discolouration, internal potato necrosis, internal brown spot, heat or drought necrosis, internal black spot, internal mahogany browning » et « internal pink to purple discolouration ».

Diverses conditions peuvent causer une altération de la couleur. Il peut notamment s'agir d'une altération de la couleur des tissus vasculaires, de la nécrose réticulée, de la nécrose de chaleur, de la tache brune interne ou du cœur noir. L'altération de la couleur interne est parfois reliée à des dommages causés par le froid ou le gel (voir la section 7.9 pour plus de détails). En outre, l'on a avancé que certains facteurs non liés à des organismes nuisibles interviennent parfois. Par exemple, la destruction chimique des fanes peut provoquer une altération de la couleur interne ressemblant à l'altération de la couleur des vaisseaux, mais elle entraîne généralement la formation d'un anneau étroit d'un brun pâle. Comme les inspecteurs ne sont pas pathologistes, on ne leur demande pas de préciser la nature de l'altération de la couleur.

Altération de la couleur des tissus vasculaires : Ce défaut est causé par un champignon et se manifeste par une légère altération de la couleur de certains tissus du talon. Cette altération de la couleur de l'anneau vasculaire prend la forme d'une légère réticulation ou, dans certains cas, de fortes bigarrures brunâtres dans la totalité ou une partie de l'anneau vasculaire, s'étendant parfois jusqu'au côté à la couronne.

Nécrose réticulée : Cette altération de la couleur résulte généralement d'une infection, au cours de la saison, par le virus de l'enroulement de la feuille. La forme et l'apparence extérieures du tubercule peuvent paraître parfaitement normales. On ne découvre parfois la nécrose réticulée qu'en sectionnant le tubercule. Le tissu du phloème est plus ou moins rempli d'un réseau de minces lignes, généralement de couleur brune. Cette réticulation peut être circonscrite ou peut s'étendre au tubercule tout entier. L'altération s'intensifie et s'accroît pendant l'entreposage. La réticulation plus fine et l'altération de la couleur du phloème distinguent la nécrose réticulée de l'altération de la couleur des tissus vasculaires.

Nécrose de chaleur : Cette maladie non parasitaire est le résultat de températures élevées qui sévissent particulièrement lorsque les fanes meurent prématurément sur des sols sablonneux légers. Les tubercules atteints présentent des taches allant du gris ardoise au brun sur les tissus voisins du système vasculaire et parfois même sur les vaisseaux. On ne remarque aucun symptôme extérieur, et le diagnostic n'est possible qu'en sectionnant les tubercules.

Tache brune interne : Cette maladie est due probablement à un manque d'humidité dans le sol vers la fin de la période de croissance. On ne remarque aucun symptôme externe. Des groupes de cellules nécrosées exemptes de champignons ou de bactéries apparaissent sous forme de taches irrégulières, sèches, brunes ou de couleur rouille, ici et là dans la partie centrale du tubercule.

Brunissement « Mahogany Browning » : Le brunissement se présente comme des zones ou des taches brun rougeâtre dans la chair. Ces dommages se retrouvent à n'importe quel endroit dans la chair. Les marges ne sont pas définies et aucune ligne n'existe entre les tissus sains et les tissus colorés. Les tissus atteints ont une couleur qui varie en intensité du brun pâle au brun rougeâtre et ont une texture normale. La susceptibilité varie selon les variétés, mais lors d'une exposition assez longue à des températures froides (0 °C à 1 °C), la plupart des variétés présenteront une certaine incidence de brunissement.

On comptabilise l'altération de la couleur interne dans les cas suivants :

A) Canada No 1

  1. le défaut ne peut être enlevé sans que cela n'entraîne une perte de plus de 5 % du poids du tubercule; ou
  2. le défaut couvre plus de l'équivalent de trois (3) taches dispersées de 3 mm (⅛ pouce) de diamètre sur un tubercule d'un diamètre de 63 mm (2 ½ pouces) ou d'un poids de 170 g (6 oz).

Des surfaces proportionnellement plus petites ou plus grandes sont admises sur des tubercules de calibre plus petit ou plus grand.

B) Canada No 2

  1. le défaut ne peut être enlevé sans que cela n'entraîne une perte de plus de 10 % du poids du tubercule; ou
  2. le défaut couvre plus de l'équivalent de six (6) taches dispersées de 3 mm (⅛ pouce) de diamètre sur un tubercule d'un diamètre de 63 mm (2 ½ pouces) ou d'un poids de 170 g (6 oz).

Des surfaces proportionnellement plus petites ou plus grandes sont admises sur des tubercules de calibre plus petit ou plus grand.

8.5 Altération brun clair (centre brun) (P)

Il s'agit d'un état qui peut se développer lorsque les tubercules sont très petits. Le centre de la pomme de terre présente des zones de cellules mortes et brunes. Pendant la saison de croissance, ces cellules peuvent se diviser et former des cavités (cœur creux).

L'altération brun clair (centre brun) doit être comptabilisée (par rapport à une pomme de terre ayant un diamètre de 63 mm (2 ½ pouces) ou un poids de 170 g (6 oz) dans les cas suivants :

A) Canada No 1

  1. la partie atteinte dépasse une surface équivalente à un cercle d'un diamètre de 13 mm (½ pouce). (Zones plus ou moins grandes permises dans des pommes de terre respectivement plus ou moins grosses)

B) Canada No 2

  1. la partie atteinte dépasse une surface équivalente à un cercle d'un diamètre de 18 mm (¾ pouce). (Zones plus ou moins grandes permises dans des pommes de terre respectivement plus ou moins grosses)

Noter : Voir le tableau 4 pour le guide de détermination de la zone atteinte maximale permise sur diverses grosseurs de pommes de terre.

Outils visuels : Se reporter aux photos 123 et 124 (USDA).

8.6 Présence d'insectes (P) et (É)

Comptabiliser la présence de tout insecte ou ver vivant ou mort à l'intérieur de la chair de la pomme de terre pour les deux catégories.

Si les insectes ou les vers sont « vivants », les considérer comme un défaut d'état puisqu'ils peuvent bien ne pas avoir été présents au point d'expédition.

Si les insectes ou les vers sont « morts », les considérer comme un défaut permanent, puisqu'ils étaient probablement présents au point d'expédition.

Si on trouve à la fois des insectes ou des vers « vivants » et des insectes ou des vers « morts », les considérer comme un défaut d'état.

8.7 Chair aqueuse translucide (É)

Ce défaut touche généralement les pommes de terre à chair blanche du cultivar Superior. On croit qu'il serait attribuable à la sécheresse. La chair est ferme et paraît aqueuse et translucide. Ce défaut s'assortit d'une altération de la couleur de la chair qui devient gris jaune à l'intérieur de l'anneau vasculaire.

Au moment de comptabiliser ce défaut, l'inspecteur sectionne la pomme de terre en deux longitudinalement dans la partie la plus large de la pomme de terre. Il doit constituer au hasard un échantillon composite suivant la méthode indiquée pour les défauts cachés lorsque l'échantillonnage préliminaire révèle la présence de chair aqueuse et translucide.

On comptabilise la chair aqueuse translucide dans les cas suivants :

A) Canada No 1

  1. la couleur de la chair à l'intérieur de l'anneau vasculaire est sensiblement altérée, lorsqu'on la compare à la couleur de la chair intacte à l'extérieur de l'anneau vasculaire; et
  2. la partie atteinte couvre, au total, plus de 18 mm (¾ pouce) sur un tubercule de 64 mm (2 ½ pouces), et la chair est aqueuse et plus foncée que jaune pâle.

B) Canada No 2

  1. la couleur de la chair à l'intérieur de l'anneau vasculaire est gravement altérée, lorsqu'on la compare à la couleur de la chair intacte à l'extérieur de l'anneau vasculaire; et
  2. la partie atteinte couvre, au total, plus de 39 mm (1 ½ pouces) sur un tubercule de 64 mm (2 ½ pouces), et la chair est aqueuse et plus foncée que jaune pâle.

8.8 Autres défauts internes

On comptabilise les autres défauts internes non décrits dans les sections 8.1 à 8.6, qu'il s'agisse d'un défaut, d'une blessure ou d'une combinaison des deux, dans les cas suivants :

A) Canada No 1

  1. le défaut altère la chair et ne peut être enlevé sans que cela n'entraîne une perte de plus de 5 % du poids du tubercule; ou
  2. le défaut affecte sensiblement l'apparence, la comestibilité ou la qualité d'expédition des tubercules.

B) Canada No 2

  1. le défaut altère la chair et ne peut être enlevé sans que cela n'entraîne une perte de plus de 10 % du poids du tubercule; ou
  2. le défaut affecte gravement l'apparence, la comestibilité ou la qualité d'expédition des tubercules.
Date de modification :