Pommes de terre
5. Forme

Cette page fait partie du répertoire des documents d'orientation (RDO).

Vous cherchez des documents connexes?
Recherche de documents connexes dans le répertoire des documents d'orientation.

On doit considérer la forme des pommes de terre en fonction de la forme caractéristique de la variété. Certaines, notamment les pommes de terre de type fingerling, possèdent à ce point de vue des caractéristiques particulières très distinctives.

Le terme « fingerling » renvoie à la forme et non à la couleur ou à la texture. Tandis que les variétés traditionnelles sont soit rondes, soit ovales (longues), les pommes de terre de type fingerling ont une forme effilée et allongée et comptent de nombreux yeux. La plupart des variétés ont la peau rouge ou jaune et la chair jaune, cireuse. (Pour plus d'information sur les pommes de terre de type fingerling, voir l'annexe IV.)

Les tubercules peuvent présenter diverses difformités. Les pommes de terre peuvent être recourbées, pointues ou plissées, en forme d'haltère, de goulot de bouteille, ou avoir des excroissances (tétines). Les causes les plus fréquentes de ces difformités sont des facteurs environnementaux qui se répercutent sur la croissance, comme des irrégularités au niveau de la teneur du sol en eau et en éléments nutritifs. (Voir l'annexe II.)

Tubercules difformes

On comptabilise les tubercules difformes dans les cas suivants :

A) Canada No 1

  1. les tubercules sont sensiblement pointus; ou
  2. les tubercules sont sensiblement en forme d'haltère ou sensiblement déformés de toute autre façon.

B) Canada No 2

  1. les tubercules sont fortement pointus; ou
  2. les tubercules sont fortement en forme d'haltère ou fortement déformés de toute autre façon.

Extrémités incurvées

L'expression « extrémité incurvée » est employée pour décrire des zones qui sont incurvées vers l'intérieur de la pomme de terre. Ces zones se développent pendant le processus de croissance et se produisent généralement sur l'extrémité de la pomme de terre.

Les extrémités incurvées sont comptabilisées dans les cas suivants :

A) Canada No 1

  1. elles altèrent sensiblement l'apparence de la pomme de terre.

B) Canada No 2

  1. elles altèrent gravement l'apparence de la pomme de terre.

Outils visuels Se reporter aux photos 114 à 117 de l'aide visuelle POT-L-1-Mai 1998 (USDA).

Secondes croissances (repousses)

Généralement, on attribue les secondes croissances à des températures élevées dans les champs et à la sécheresse. Cependant, elles peuvent résulter de la régénération qui suit tout état causant des taux irréguliers de développement de tubercules, comme la disponibilité inégale des éléments nutritifs ou de l'humidité, les valeurs extrêmes de température ou la défoliation des fanes due à la grêle ou au gel. Lorsque les conditions de croissance s'améliorent, la reprise de la croissance des tubercules apparaît comme une seconde croissance ou repousse. (Pour les outils visuels, se reporter aux schémas des « tubercules avec excroissances » à l'annexe II.)

Les secondes croissances sont comptabilisées dans les cas suivants :

A) Canada No 1

  1. elles altèrent sensiblement l'apparence de la pomme de terre.

B) Canada No 2

  1. elles altèrent gravement l'apparence de la pomme de terre.
Date de modification :