Nouvelles exigences pour l'exportation de la viande chevaline vers l'UE

Le 1er mars 2017 : L'Agence canadienne d'inspection des aliments (ACIA) rappelle à l'industrie que l'Union européenne (UE) a instauré une exigence de résidence de six mois pour les chevaux importés au Canada, et que cette exigence entre en vigueur aujourd'hui.

Selon ces nouvelles exigences, les établissements canadiens qui exportent de la viande chevaline vers l'UE doivent s'assurer que les chevaux importés au Canada y résident pendant six mois avant leur abattage et leur exportation.

L'ACIA délivre seulement des certificats pour l'exportation de viande chevaline vers l'UE si les nouvelles exigences de résidence de six mois instaurées par l'UE sont respectées.

Ces nouvelles exigences n'ont aucune incidence sur la salubrité des aliments. Il est obligatoire que chaque cheval (né au pays ou importé) présenté pour l'abattage dans un établissement canadien agréé par le gouvernement fédéral soit accompagné d'une liste de tous les vaccins et médicaments administrés au cours des six derniers mois. Cette liste constitue le Document d'information équine.

Liens connexes

Date de modification :