Exigences d'étiquetage pour le sel
Nom usuel - Sel et les succédanés de sel

Cette page fait partie du répertoire des documents d'orientation (RDO).

Vous cherchez des documents connexes?
Recherche de documents connexes dans le répertoire des documents d'orientation.

Sel qui ne contient pas 0,01 % d'iodure de potassium

L'ajout d'iode pour le sel de table ou à usage domestique général est obligatoire pour aider à prévenir le goitre [article B.17.003, RAD]. Si un produit de sel n'est pas conforme à l'article B.17.003, comme un sel gemme naturel titrant 98,32 % de chlorure de sodium et qui ne contient pas 0,01 % d'iodure de potassium, il ne peut pas être vendu aux consommateurs comme du sel d'usage domestique ou du sel de table. Un nom usuel qui précise l'usage auquel le sel est destiné, comme « sel pour marinades », serait acceptable. À défaut, le produit peut être vendu en vue d'autres transformations sous le nom de « sel ».

Sel de mer et les sels de mer

Le nom usuel « sel de mer » désigne du sel extrait de la mer et lorsque le sel de mer est vendu comme sel de table ou pour usage domestique général, il doit respecter la norme prescrite pour le sel. Le sel provenant d'une mine ne peut être qualifié de « sel de mer ».

Le nom usuel « sels de mer » (remarquer l'emploi du pluriel « sels ») désigne un mélange de chlorure de sodium et d'autres sels minéraux. Les sels de mer n'ont pas à être conformes à la norme pour le sel ou à être iodés. Les « sels de mer » doivent être extraits de l'eau de mer et non d'une mine.

Pour de plus amples renseignements, consulter la page nom usuel.

Date de modification :